Critique de le grand bal

Le grand bal

8.1

Scénario

8.0/10

Réalisation

7.0/10

Bande originale

7.5/10

Casting

10.0/10

Les pour

  • Une belle plongée dans un monde méconnu, mais intéressant

#Twitter : #LeGrandBal @Pyramide_Films

Titre VO :

Réalisateur : Laetitia Carton

Acteurs: –

Durée: 1h39

Date de sortie : 31 octobre 2018

De prime abord, Le grand bal n’est pas spécialement le film que le grand public va aller voir. On se dit, qu’avec un sujet centré sur la vie d’anonymes aimant la danse et se regroupant sur un festival, on va toucher une petite population, essentiellement composée  de danseurs de bals.

Mais c’était mal connaître Laetitia Carton, qui avec ce film, offre ici un regard à la fois drôle, touchant et très intéressant sur ce milieu que l’on ne connaît finalement pas si bien que ça.

Loin des clichés dévoilés à la télévision, le grand bal nous montre que ces festivals et notamment celui présenté dans ce film pourraient très bien s’appeler « La grade vie ». En effet on retrouve pour ainsi dire ici tous les codes de la vie à commencer par l’appréhension de l’inconnu, jusqu’au laisser-aller total en passant par l’apprentissage, les déceptions, les belles rencontres, les joies et aussi les peines parfois.

Ce n’est donc pas surprenant finalement d’entendre au détour de conversations filmées sur le vif, certains jeunes parler des soirées dansantes comme de soirées de dragues aboutissant au sexe. Bien que s’en défendent presque, leurs rapports avec la soirée est assez évident pourtant. Entre la peur de plaire ou non à un prétendant danseur qu’on a repéré depuis des années, le désir de partager avec lui (ou elle) une expérience physique et forte ou encore les réveils difficiles après la rencontre avec un partenaire un peu brusque ou au contraire un partenaire qu’on aimerait accompagner plus longtemps… Certaines des jeunes filles filmées n’hésite pas à parler clairement de moments très intimes où ils ont cette sensation de communiquer avec l’autre, de se livrer à l’autre pour ne faire plus qu’un le temps d’une danse… le temps d’une nuit.

Laetitia Carton et son équipe sont ainsi parvenus à capturer des moments assez forts et surtout intéressant puisque nous dévoilant finalement bien plus que des gens qui dansent !

A noter que certains passages sont naturellement drôles, d’autres plus touchants et intimes et font finalement de ce film une bien jolie curiosité que nombreux auront même envie de pousser plus loin en allant participer à ces « Bals ».

Ce que l’on retiendra finalement de ce film est qu’il y a bien plus de choses au de-là du fait se simplement se regrouper le temps d’une semaine pour danser et que indéniablement, ces choses vous parleront. Comme ces danseurs venant la première année, osez plonger dans ce film riche en informations… de vie !

Sachez également que l’on retrouve aux côtés de musiques traditionnelles des régions, Etienne Daho et Camille.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire