Critique de « Le Chant du Loup »

Le Chant du Loup

5.3

Scénario

4.0/10

Casting

6.0/10

Réalisation

6.0/10

Bande Originale

5.0/10

Les pour

  • François Civil, parfait
  • Des très belles images

Les contre

  • Un scénario dans la retenue
  • Le reste du casting surjoue
  • La bande-originale assez inégale.

Twitter : #LeChantDuLoup @PatheFilms

Titre VO :

Réalisateur : Antonin Baudry

Acteurs : François Civil, Omar Sy, Reda Kateb, Mathieu Kassovitz

Durée : 1h55

Date de sortie : 20 février 2019

Avec une dernière bande-annonce audacieuse qui promettait un film riche en action, à la mise en scène très soignée et évidemment au casting 4 étoiles, Le Chant du Loup débarque en salles le 20 février et il risque de diviser…

Audacieux. Innovant. Peut-être un peu trop justement ? Le principal problème du film c’est qu’il dispose de toute une palette de possibilités intéressantes, d’un large potentiel… pour finalement ne pas en faire grand-chose et se contenter du strict minimum selon nous.

Le très talentueux François Civil (qu’on avait découvert avec Five, puis plus lâché en attendant impatiemment son rôle dans le nouveau film de Hugo Gélin) joue ici un jeune analyste de guerre acoustique pour la marine. C’est le personnage parfait, il possède un don, l’oreille absolue et est doué dans tout ce qu’il entreprend mais… il merde sur d’autres détails. Et quand on s’attarde sur lui, autant le dire, le film est vraiment intéressant : bon hormis sa relation amoureuse inutile histoire d’insuffler un peu de romance dans tout ça (désolé Paula Beer, mais même son accent craquant ne saurait trouver une raison à sa présence ici), on suit sa volonté d’être pris dans l’équipe d’un super sous-marin dernière génération et… c’est avant que tout prenne une tournure radicalement différente.

Des beaux plans oui, il y’en a. De l’action… pas de la façon dont on s’y était préparé. C’est très stratégique, tel un vrai jeu de bataille navale avec toute une tactique à mettre en place avant chaque décisions etc, mais ça l’est trop. N’importe quelle personne ne connaissant pas les termes utilisés (et du coup, une bonne partie de la salle) ici se retrouve à regarder le film sans l’écouter et sans pleinement le comprendre pour une majorité de scènes. Ajoutons à cela, que tous les personnages secondaires sont très mal sous-exploités. Entre un Reda Kateb dont les intentions sont très floues, un Omar Sy trop peu présent et qui semble s’ennuyer, et un Mathieu Kassovitz qui ne fait qu’apporter un semblant de moments comiques à une intrigue qui ne s’y prête pas du tout… on reste clairement sur notre faim.

Le Chant du Loup, est réalisé par Antonin Baudry, scénariste de Quai d’Orsay. Le semblant politique et très terre à terre qu’on pouvait déjà y retrouver est donc ici au rendez-vous. Un parti pris et un choix certes, mais quand on voit les décors, les outils, le matériau de base… on ne peut s’empêcher d’être déçus que le film ne soit pas sorti des sentiers battus pour finalement être plus spectaculaire que jamais. On attendait clairement quelque chose d’autre.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :