Critique de « L’Âme du Vin »

L'Âme Du Vin

6.8

Réalisation

7.0/10

Bande-Originale

6.5/10

Les pour

  • Un sujet très bien maitrisé et dévoilé dans toute sa complexité
  • Des intervenants aux propos qui font échos à bien des choses

Les contre

  • Certains termes complexes et techniques

Twitter : #LÂmeDuVin @nourfilms

Titre VO :

Réalisatrice : Marie-Ange Gorbanevsky

Acteurs/trices :

Durée : 1H41

Date de sortie : 13 novembre 2019

Dans ce milieu qui fascine toujours autant au cinéma, on ne relève pourtant pas de nombreuses oeuvres qui viennent en dépeindre le processus de fabrication. Certes, la fiction s’y est déjà frottée avec par exemple, on s’en souvient, le film de Ken Loach « La Part des Anges » en 2012 mais jamais auparavant, la conception d’un vin, de A à Z, n’avait été aussi juste, montrée sans filtre et réelle que dans ce documentaire.

Et Marie-Ange Gorbanevsky prend son temps, à filmer et à raconter les histoires, les anecdotes ou les richesses de cet art, de cette culture, qu’elle admire. Alors qu’elle pose sa caméra dans de somptueux paysages de Bourgogne ou alors dans des usines et des ateliers, tout deux importants à rendre le vin « vivant »… nous spectateurs, prenons un certain plaisir à écouter les intervenants, véritablement passionnés. C’est un documentaire qui s’attarde sur une gestuelle méticuleuse, précise pour des métiers qui demandent beaucoup de patience et de calme. Plus que nous ne l’aurions imaginé encore, en rentrant dans la salle.

Il est également agréable de voir que ce sont vraiment tous les profils et tous les échelons de ce monde, des agriculteurs dans les récoltes jusqu’aux sommeliers en passant par les tonneliers (qu’on ne pense pas aussi importants à première vue mais qui sont pourtant essentiels). Certains sont plus accrochés à une conception dite « traditionnelle » ou encore « artisanale » quand d’autres opteront davantage pour une technique adaptée au goût du jour (bio etc…)
Quoi qu’il en soit, c’est beau, intéressant et alors même qu’on pensait cela impossible, le film parvient à effectuer certaines métaphores et parallélisme entre le vin et la vie. Ce qui regorge assez souvent de beauté et de poésie.

L’Âme du Vin est une belle et riche incursion dans un monde de saveurs, de nostalgie et de passion. Parfois peut-être un poil trop complexe pour qu’on en saisisse les multiples termes techniques et de connaisseurs mais c’est un sujet qui de toute évidence, ne manque pas de rassembler tous les goûts et tous les profils, aussi atypiques puissent-ils être. Et on en ferait volontairement bien parti.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :