Critique de La Troisième Guerre

La Troisième Guerre

7.6

Scénario

6.8/10

Casting

8.9/10

Réalisation

7.0/10

Les pour

  • Excellent casting

Les contre

  • Un cran trop lent

Twitter : #LaTroisièmeGuerre

Titre VO :

Réalisateur : Giovanni Aloi

Acteurs : Anthony Bajon, Karim Leklou, Leïla Bekhti

Durée : 1H30

Date de sortie : 22 septembre 2021

Troisième guerre, c’est un peu cette guerre silencieuse et permanente que l’on vit actuellement et ce depuis quelques années maintenant.

Une guerre discrète qui peut frapper à tout moment, une guerre surveillée par une équipe de militaires attitrés et constamment en alerte.

Mais qui sont-ils, jusqu’où peuvent-ils aller et que peuvent-ils réellement faire ?

La Troisième Guerre nous montre le quotidien et les différentes personnalités que peuvent composer cette équipe. Une équipe finalement d’homme et de femmes qui parfois en plus de combattre cet ennemi invisible, doivent également combattre, pratiquement seuls, eux-mêmes et leurs démons.

Ce film nous dévoile via le personnage de Léo, combien ce n’est pas simple d’être en permanence sous tension, d’être parfois limité dans ses actes (il est dans l’armée, destiné à une mission précise et pas question pour lui de se permettre de s’écarter de celle-ci) et des répercutions psychologiques que cela peut engendrer.

Face à une hiérarchie peu innovante et résolument pas moderne à tendance machistes pour ne rien arranger, son univers ne laisse que peu de places aux faibles et aux femmes comme on peut aussi le voir via le personnage de Leïla Bekhti, obligée de cacher quelque chose d’important de sa vie pour pouvoir exister et être considérée égale à ses compères masculins. Pour peu que l’on soit un peu fragile, il est difficile de ne pas exploser ou de trouver l’aide nécessaire dans ce monde très compliqué de l’armée.

Troisième guerre repose sur un rythme lent avant d’exploser sur sa fin, mais surtout repose sur son excellent casting avec à nouveau Anthony Bajon qui continue de voguer sur divers registres au point de devenir insaisissable.

Chacun de ses films est différent et chacune de ses prestations est soignée et juste, ce qui confirme tout le talent de ce dernier.

Face à lui, le reste du casting est réussi et bien entendu Leïla Bekhti offre une fois encore une prestation remarquable !

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :