Critique de La nuit a dévoré le monde

La nuit a dévoré le monde

4.9

Scénario

3.0/10

Réalisation

4.5/10

Acteurs

5.5/10

Bande originale

6.5/10

Les contre

  • Scénario décevant

Twitter : #LaNuitAdévoréLeMonde @PotemkineFilms

Titre VO : 

Acteurs: Anders Danielsen Lie, Golshifteh Farahani, Denis Lavant

Réalisateur : Dominique Rocher

Durée : 1H34

Date de sortie : 7 mars 2018

Un film de zombie français… voilà qui avait de quoi donner envie sauf que je n’ait rien vu d’audacieux ou de tellement nouveau que pour m’emporter.

En effet, il me faut bien plus que Paris comme décors pour que je m’empresse de crier à l’originalité comme ont pu le faire d’autres personnes présentes dans la salle.

Il y a, selon moi, une euphorie autour du cinéma de genre français qui visiblement aveugle un grand nombre de personnes. Ainsi crier à l’originalité quand finalement il n’y en a pas vraiment, me semble un rien too much.

Il y a en effet dans ce « La nuit a dévoré le monde« , un peu de Trop de Seul au monde ou de Rec, pour ne citez que ceux-ci que pour justifier l’appellation « Film original ».

En effet le scénario qui veut qu’un homme se réveille seul dans un monde où il n’y a plus une seule personne vivante à mainte et mainte fois été proposé et forcément les thématiques qui en découlent autant de fois été utilisées et développées si bien que même si les intentions sont louables, on a cette impression de regarder un remake français d’un film américain avec le budget français qui va avec… Soit pas grand chose !  Découvrir le héros devenir fou, rechercher un contact humain, se débrouiller pour survivre… Cela à déjà et vu et  la seule innovation vient du fait que cela se déroule à paris.

Le rythme du film est plutôt bon bien que ce dernier soit en cohérence avec la trame classique de ce type de film de genre. Autrement dit rien de bien original par ici également et les événements qui s’enchaînent se trouvent finalement êtres prévisibles.

On voit malgré avec ce film que Dominique Rocher a de quoi devenir un très bon réalisateur, car le tout est agréablement bien filmé et avec un bon scénario et une fin, car oui ce film n’en a pas, alors on pourrait bien apprécier son prochain film.

Concernant le casting, l’acteur principal n’est pas mauvais et tient bien le film, même si ce n’est pas une prestation qui restera dans les mémoires. Cette dernière manque un peu de subtilité et l’émotion passe trop peu.

Évidement on apprécie l’idée d’un cinéma de genre à la sauce française, mais pour ce faire et pour qu’il perdure, cela devra passer par des scénarios forts et originaux pour éviter la comparaison et surtout susciter un intérêt sur le long terme.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :