Critique de La Nonne

La nonne

3.3

Scénario

2.0/10

Réalisation

3.0/10

Casting

5.0/10

Bande originale

3.0/10

Les pour

  • De jolis décors

Les contre

  • Un humour pénible
  • Une mauvaise réalisation
  • Un scénario loupé

Twitter : #LaNonne

Titre VO : The nun

Casting: Taissa Farmiga, Demian Bichir, Jonas Bloquet

Réalisateurs : Corin Hardy

Durée : 1h41

Date de sortie : 19 septembre 2018

La nonne est-il le Spin-off de trop dans ce que l’on appelle maintenant le Conjuring Universe ?

On peut déjà dire que non sachant que d’autres arrives, mais à date il est clairement le plus mauvais de tous.

La première fausse bonne idée de La nonne est  d’avoir incorporé de l’humour au tout. Là où les opus liés à Conjuring étaient effrayants, on se retrouve ici avec une comédie bien stupide.

Entre un curé (Demian Bichir) qui passe tout le film à crier Irène, Sœur Irène, car il la perd tout le temps, un français québécois qui se fait appeler Frenchie et qui balancent des vannes totalement débiles en passant par des situations rocambolesques et incohérentes, oui La Nonne est une comédie ratée.

Le scénario ne vole jamais bien haut et entre l’aspect comédie, les faux frissons que l’on sent venir à 10km et les scènes pseudo gothique,  le scénariste est quand même parvenu à nous pondre un Nonne raider, comprenez par là un ersatz de Tomb Raider avec une nonne. Et vas y que je fouille des souterrains, que je te recherche une fiole magique et que j’évite des pièges et vas y que je tombe sur une sorte de secte d’esprits maléfiques… absolument tous les clichés du film d’aventure se retrouvent dans ce qui était supposé être un film d’horreur.

On rigolera évidemment à nouveau devant la manière dont La Nonne est battue à la fin ou la révélation du prénom de Frenchie (éclat de rire garanti).

Du côté de la réalisation, on est dans du grand classique du genre et s’il n’y avait pas les beaux décors, ce serait très pauvre. On notera un montage également de piètre qualité, des transitions faciles n’ayant ni queue ni tête telles un plan de deux secondes d’une marre de sang venu d’on ne sait où pour ne citer que cette dernière.

La bande originale est criarde, sert à annoncer les frissons au point que ceux-ci n’effrayent plus en fin de comptes.

Y-a-t-il une bonne idée dans ce film ? Non puisque même le casting n’est pas fameux.

Taissa Farmiga s’en sort pas trop mal mais Jonas Bloquet est énervant du début à la fin tant il est cliché. Lui qui était si bon dans Elle, Elève libre ou encore Orpheline offre une performance correcte mais tellement limitée par la médiocrité d’écriture de son personnage que l’on a de la peine pour lui.

Le reste du casting est anecdotique et n’apporte rien au film.

La Nonne est à oublier rapidement en espérant d’autres films plus dans la veine de Annabelle 2.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire