Critique de La méthode Williams

La méthode Williams

9.2

Scénario

9.7/10

Casting

9.9/10

Réalisation

9.4/10

Bande originale

7.8/10

Les pour

  • Incroyable casting
  • Histoire prenante et touchante

Twitter : #LaMethodeWilliams #kingRichard

Titre VO : King Richard

Réalisateur : Reinaldo Marcus Green

Acteurs : Will Smith, Saniyya Sidney, Demi Singleton, Jon Bernthal, Aunjanue Ellis

Durée : 2H18

Date de sortie : 1er décembre

La méthode Williams est bien entendu l’histoire de Serena et Venus Williams, deux incroyables talents du Tennis mondial, mais surtout celle d’une famille et plus particulièrement d’un père qui avait un plan bien défini avant-même la naissance de ses enfants pour faire en sorte que ceux-ci aient une vie heureuse, loin de la rue et surtout qu’ils puissent inspirer des générations d’enfants après ceux-ci.

Il se trouve qu’il a mis en place ce plan avec ses deux filles et qu’il a réussi son projet.

Pour interpréter ce père qui a tout fait pour permettre à ses enfants de vivre une vie incroyable, on retrouve Will Smith qui confirme une fois encore (s’il en était encore nécessaire) combien c’est un acteur incroyable qui ne cesse de se bonifier avec l’âge. Le Will Smith vieillissant qui propose des performances semi dramatique et touchantes est définitivement plus intéressant que le Will que l’on connait tous dans les grosses comédies.

Plus que jamais habité par son personnage, il est tout simplement incroyable dans le rôle de ce père de famille aimant, têtu et convaincu d’avoir la meilleure des méthodes pour apporter le bonheur à ses enfants.

A ses côtés, il ne faudrait surtout pas oublier la magnifique performance de Aunjanue Ellis, tout aussi incroyable dans le rôle d’une mère aimante et finalement seule capable de tenir tête à son mari et ses idées.

Les autres membres du casting sont également de qualité avec évidemment une préférence pour les deux jeunes femmes qui interprètent Venus et Serena. Ces deux jeunes femmes sont épatantes, captent la lumière et jouent avec un naturel incroyable. On a ici du grand art.

Le scénario du film est très bien écrit et il n’est pas nécessaire d’être fan de Tennis pour apprécier ce film. A l’image du premier Rocky où on ressentait les émotions, les frissons, la douleur, la tristesse et la joie, La méthode Williams offre aux spectateurs, amateurs ou non de sport, l’occasion de ressentir diverses émotions et ce, comme signalé plus haut, entre autre grâce à une superbe écriture, mais surtout grâce à son casting 3 étoiles.

Concernant le rythme du film, ce dernier ne souffre d’aucun temps mort et les deux heures passent à une très grande vitesse. Pas un moment l’ennui ne se présente par ici et les différents rebondissements sont parfaitement dosés et répartis sur l’entièreté du film.

Reste la bande originale, très agréable même si elle ne restera pas dans les mémoires au-delà du film.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :