Critique de La fille du patron

La fille du patron

7.8

Scénario

7.0/10

Interprétation

8.5/10

Dialogues

8.0/10

Les pour

  • De très bons acteurs
  • De bons dialogues
Avis:

Twitter : #LaFilleDuPatron @WildBunch

Réalisateur : Olivier Loustau

Acteurs : Christa Théret, Olivier Loustau, Florence Thomassin, Patrick Descamps

Date de sortie : 6 janvier 2016 (1h38)

Un film qui repose sur la jeune actrice Christa Théret, il faut oser d’autant que depuis Lol, ses autres films ont certes attiré du public mais jamais encore ne sont parvenus à devenir des grosses machines du cinéma. Un pari osé donc en termes de finances, mais surtout un pari réussi d’un point de vue artistique tant on apprécie de plus en plus la jeune femme qui est selon moi bien plus à l’aise dans des films à tailles humaines que dans des pseudo grosses productions comme ce fut le cas avec « L’homme qui rit« , véritable déception de 2012.

Et puis Christa Théret, c’est un peu comme la nouvelle Sophie Marceau avec qui elle a tourné Lol, à savoir une jeune femme talentueuse que l’on va suivre, voir grandir et qui semble de plus en plus nous échapper si bien qu’aujourd’hui encore cela me surprend quand elle se dénude à l’écran. Oui la jeune ado est devenue une véritable femme et c’est justement ce qu’elle joue dans La fille du Patron, une jeune femme de 24 ans, responsable avec un travail important bien qu’officiant dans la boite de son père tout en laissant encore son coeur battre la chamade assez rapidement lorsqu’elle rencontre Vital, superbement interprété par Olivier Loustau (également réalisateur du film).

la fille du patron critique

Car si Christa Théret est bien entendu le centre de toutes les intentions du film, il ne faudrait pas oublier de citer les autres acteurs vraiment bons et apportant chacun quelque chose à l’histoire. C’est ainsi que c’est un réel plaisir de voir jouer Olivier Loustau et Patrick Deschamps, tous deux excellents dans leur rôle, mais aussi  parler du plaisir que cela m’a procuré  lors de l’apparition à l’écran de Florence Thomassin, actrice vraiment sympathique, talentueuse et que l’on ne voit vraiment pas assez à mon goût en tant que vedette principale.

Mais La fille du patron n’est pas qu’un film d’acteurs dans un scénario vide, bien au contraire et les amateurs de romances compliquées, imprévues et pourtant très belles seront comblés puisque c’est bien une histoire d’amour qui se dessine devant nous sur toute l’heure et demie du film. Une belle histoire d’amour également desservie par de bons dialogues. Ainsi on appréciera également le personnage de l’enfant qui parle normalement et pas comme une gamine un peu idiote dont les dialogues auraient été écrits avec les pieds. Ici elle parle franchement avec des mots d’adultes, des mots qu’elle a entendus de ses parents et qui donnent un côté plus réel et juste aux différentes situations. Il n’y a rien de plus énervant selon moi d’avoir des enfants niais dans des films importants où ceux-ci parlent comme des idiots.

Sans révolutionner le genre, car il est difficile aujourd’hui de révolutionner l’amour au cinéma, La fille du patron permet de passer un bon moment avec des acteurs talentueux interprétant des personnages attachants.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :