Critique de Kong: Skull Island

kong: Skull Island

7

Scénario

7.0/10

Réalisation

8.5/10

Acteurs

7.0/10

Musique

5.5/10

Les pour

  • Visuellement magnifique
  • Un casting réussi
  • De superbes scènes d'action

Les contre

  • Une musique lourde et mal utilisée

#Twitter : #KongIsKing #Kong #SkullIland #KongSkullIsland @warnerbrosfr

Réalisateurs : Jordan Vogt-Roberts

Acteurs : Tom Hiddleston, Samuel L. Jackson, Brie Larson, John C. Reilly, John Goodman, Corey Hawkins, John Ortiz, Thomas Mann

Date de sortie : 8 mars

Durée : 1h58

La tagline du film est Kong Is King et il est vrai que de tous Les monstres géants, Kong est à Mes yeux le plus impressionnant et surtout le plus intéressant de ces monstres sacrés du cinéma.

En effet Kong est menaçant, Kong est puissant, mais surtout Kong deson aspect (un grand singe), a cette humanité que les autres grands monstres n’ont absolument pas. Il y a tant de choses qui passent dans le regard de ce singe qu’il en est attendrissant et ce malgré les nombreuses victimes qu’il peut engendrer. Cela nous permet de nous attacher à lui, de ressentir sa colère, sa peine, sa douleur parfois aussi.

Puis, plus les années passent et plus les effets spéciaux lui donnent vie et le rendent finalement plus humain qu’animal et ce à chaque nouveau film.

Concernant ce nouveau Kong, il plaira inévitablement aux aficionados qui retrouveront ici tous Les ingrédients que l’on peut apprécier dans ce genre de film.

Entre Les humains qui cherchent à Le tuer, Les sales bêtes qui grouillent l’île, Le Kong qui sauve la belle demoiselle, sans oublier La population locale : tout est là avec du bon, comme du moins bon.

Dans le moins bon, on regrette évidemment l’utilisation des aborigènes ici en simples figurants et limite tout mignons là où dans le film de 1976, ceux-ci étaient une véritable menace pour l’homme et vénéraient bien plus Kong en y allant du sacrifice humain. Un aspect effrayant totalement absent de ce nouveau film et qui manque cruellement.

Autres petites choses moins bonnes ici, l’utilisation de la bande originale maladroite, redondante et rappelant trop des films comme Good Morning Vietnam. De plus, on se demande toujours « Qui va sur une île et pense à se promener avec un tourne disque »… sans parler du manque d’électricité.

Du côté des bonnes choses, Le fait de placer Le film juste après la guerre du Vietnam apporte un plus indéniable puisque cela offre une véritable motivation au personnage de Samuel L Jackson. Ce dernier a visiblement du mal à avoir perdu une guerre et va dès lors rejeter son amertume et sa soif de victoire dans le fait de devoir tuer Kong. Cet aspect est vraiment intéressant, amené subtilement sans gros tambours et offre une autre raison de chasser Kong que son aspect « On va en faire une bête de cirque ».

Autre belle réussite du film, visuellement ce dernier est magnifique. Chaque plan fourmille de détails et la vision 3D apporte une superbe profondeur de champ assez agréable. On a vu le film en IMAX et l’on vous recommande clairement ce format d’autant que Le film prend tout l’écran.

Les effets spéciaux sont réussis et Kong fait plus vrai que nature. Enfin il y a Les autres monstres du film et bien que régulièrement présents à l’écran, ceux-ci ne volent jamais la vedette à notre bon singe; chose qui était, selon moi, une des erreurs de la version signée Peter Jackson avec son T-Rex impressionnant.

Le fait ici d’avoir mis des monstres au design plutôt uniques auxquels ont ne peut s’accrocher permet de garder le focus sur Kong tout du long.

Sachez également que Le film ne se tracasse pas trop des présentations ou de jouer sur le côté « on vous cache » Kong puisque aujourd’hui tout le monde le connaît et cela n’aurait créé qu’un suspens superflu. Dès les premières minutes du film Kong arrive et Le réalisateur nous rappel que c’est lui la vedette.

Enfin et pour conclure, il ne faut pas s’attarder sur Les publicités laissant croire que l’on va découvrir les origines de Kong, car il n’en est rien. Et ce n’est pas 3 lignes de dialogues expliquant qui il est qui satisferont ceux venus pour découvrir un véritable prequel. Si vous vouliez voir Kong grandir et devenir comme l’explique sur l’affiche « Le roi qu’il est aujourd’hui »… ce ne sera pas pour cette fois. Kong is King et l’est, selon nous, dès le départ.

Concernant le casting Humain, Tom Hiddleston est parfait en aventurier, Samuel L. Jackson reste un bon Samuel L. Jackson (qui a pratiquement toujours joué la même chose) et enfin Brie Larson parvient à jouer les héroïnes sans tomber dans le cliché « jeune femme en détresse ».

Saluons également Thomas Mann qui s’améliore de films en films, John Goodman toujours parfait et enfin John C. Reilly assez drôle et apportant de la légèreté au film.

Les films avec les gros monstres peuvent souvent finir dans la catégorie Gros NaNars, et si ce Kong manque de poésie (on se souvient tous de la magnifique scène de patinoire de Peter Jackson, ou celle de Jessica Lange se faisant laver par Kong)Kong Skull Island n’en reste pas moins un très bon divertissement, jamais ridicule et offre à ce jour le second meilleur Kong au cinéma (après 1976).

Kong is KING !

PS: Restez jusqu’à la toute fin du générique (sans le lire, car il vous Spoil la scène qui suit), une scène bonus est présente.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :