Critique de Kedi – des chats et des hommes

Kedi - des chats et des hommes

Kedi - des chats et des hommes
8.3

Scénario

7.0/10

Réalisation

8.5/10

Bande originale

9.5/10

Les pour

  • Très jolie bande originale

Twitter : #Kedi @EpicentreFilms

titre VO: Kedi

Réalisateur : Ceyda Torun

Acteurs : Des chats

Durée : 1h19

Date de sortie : 15 novembre 2017

Aujourd’hui, quand on parle de chats, on pense directement aux vidéos amusantes sur Facebook et Twitter, mais il existe encore un endroit où les matous règnent en maître absolu et où leur importance est très forte. Ce lieu, c’est Istanbul.

En effet, la ville d’Istanbul est peuplée de milliers de chats vagabondant dans les rues et si les hommes sont là, ils ont dû apprendre à vivre avec ceux-ci, à les respecter, les aider et pour certains habitants, à voir en eux leur force.

Véritables dieux pour certains, ces chats font parfois le quotidien de la population qui s’adapte en conséquence. Ainsi certains vont créer des refuges, prévoir des box à eau exprès pour ceux-ci, ne pas hésiter à partager un repas alors qu’ils se trouvent à une terrasse de café ou encore les utiliser de manière médicinale.

Ce film montre ainsi comment une si forte population telle que celle d’Istanbul est différente vis-vis d’un seul être en comparaison avec le reste du monde. Comment en sont-il arrivés à considérer « sacré » un animal parfois totalement délaissé comme en Asie. Véritable miroir sur Istanbul au travers des yeux des chats, la réalisatrice s’intéresse ainsi à l’animal, mais aussi à l’homme via un angle original.

Se concentrant sur 7 chats (alors que 39 histoires ont été nécessaires pour en retenir les plus pertinentes) Ceyda Torun prend le parti pris de nous offrir le regard animal en filmant à hauteur des chats et ce grâce à des caméras parfois placées sur une voiture téléguidée (mais jamais perceptible dans le film). Cela offre ainsi une vision du monde, et plus particulièrement d’Istanbul, unique et inédite.

Le tout est proposé avec le support d’une très agréable bande originale aux sonorités turques bien évidemment.

A la fois un documentaire intéressant pour les amateurs de chats, mais aussi pour ceux soucieux de découvrir une autre façon de vivre avec ceux-ci.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire