Critique de Katie says goodbye

Katie says goodbye

8.3

Scénario

8.5/10

Réalisation

8.7/10

Acteurs

8.5/10

Musique

7.5/10

Les pour

  • Olivia Cooke exceptionnelle
  • Très belle réalisation

Twitter : #KatieSaysGoodbye @Bodega_films

Titre VO :

Acteurs: Olivia Cooke, Christopher Abbott, Chris Lowell

Réalisateur : Wayne Roberts

Durée : 1H51

Date de sortie : 18 avril 2018

Si vous avez un coup de blues et que vous avez envie de vous rassurer sur votre vie, alors Katie says goodbye est fait pour vous. En effet, cette pauvre Katie a une vie de m**** comme pas possible et après la vision du film, on ne peut que ce dire que finalement, nous avons de la chance.

On débute rapidement par comprendre que la jeune femme est obligée de se prostituer pour subvenir à ses besoins, mais aussi ceux de sa mère qui est sans emploi et a clairement abandonné l’espoir d’en retrouver un dans l’avenir proche. Travaillant dans un Diner où elle rencontre certains clients, devenus des habitués, Katie a une vie difficile, mais garde l’espoir d’un jour s’échapper de ce monde.

Mais voilà, la pauvre Katie va continuer à voir sa vie s’enfoncer plus profondément chaque jour.

Pour donner vie à Katie, il n’y avait sans doute pas un meilleur choix que Olivia Cooke, totalement convaincante en jeune fille qui souffre, mais garde en permanence le sourire et l’espoir d’y arriver. Avec son visage de poupon, elle est capable de dissimuler des choses et le fait que son entourage ne se doute de rien est totalement crédible de par le jeu de la jeune fille. A moins que tout le monde soit au courant, mais que personne n’ose le dire…

Film très sombre et très fort qui remet en perspective un grand nombre de choses, ce film tombe à point nommé dans cette période où l’on ne parle que de ces femmes violentées et abusées pour réussir dans leur métier. Ici, Katie subit la même chose, non pour réussir dans son métier, mais dans la vie simplement, ce qui est encore plus effrayant.

Parfaitement réalisé, le film met en avant une Amérique profonde où la vie est compliquée tout en laissant une touche d’espoir et ce jusqu’à la toute fin. On apprécie également la bande originale, sombre également et qui accentue le propos du film.

Enfin, Olivia Cooke crève littéralement l’écran et dévoile une force de jeu incroyable.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire