Critique de J’y crois encore

J'y crois encore

7.2

Scénario

6.8/10

Casting

7.4/10

Réalisation

6.7/10

Bande originale

8.0/10

Les pour

  • Une belle romance

Les contre

  • Manque d'éléments

Twitter : #JYCroisEncore #IStillBelieve

Titre VO : I still believe

Réalisateur : Andrew Erwin et Jon Erwin

Acteurs : K.J. Apa, Britt Robertson, Shania Twain

Durée : 1H55

Date de sortie : 5 juin 2020

J’y crois encore est inspiré d’une histoire vraie et la première chose que l’on vous recommande si vous voulez pleinement profiter de ce film est de ne pas vous renseigner ni même d’aller lire le synopsis du film qui résume en fait… Tout le film !

Oui le scénario est assez simple, court, concis et s’attarde sur un moment clef de la vie de Jeremy Camp, célèbre chanteur catholique des États-Unis.

D0260052.raf

Si je parle de cet aspect là, c’est parce qu’évidemment la religion est mise en avant dans ce film, mais plutôt mise en avant pour qui connaît un peu l’artiste. Les autres (comme moi) se demanderont un peu d’où vient cette abondance de religion soudaine dans le film puisque la jeunesse de Jeremy n’est jamais explorée ce qui est un peu dommage.

Face à Jeremy Camp, il y a Mélissa, celle qu’il va aimer plus que tout et ce dès le premier regard. Une histoire d’amour qui avait tout pour être parfaite sans l’annonce d’un drame qui arrive assez tardivement dans le film finalement qui par la suite va devoir accélérer allant même jusqu’à sauter deux ans. Deux années qui auraient pourtant été intéressante à développer.

En réalité, ce film se concentre sur la romance entre Jeremy et Mélissa ainsi que la croyance, chose très populaire aux États-Unis, mais qui a moins d’être à fond dans la religion parasitera un peu votre plaisir devant le film.

Concernant le casting, les deux jeunes comédiens sont relativement bons et plus encore Britt Robertson qui n’a pas le rôle le plus simple de l’histoire.

Enfin, la bande originale est très agréable et chaque chanson a été ré-interprétée superbement par K.J. Apa.

Le film ne manque pas de rythme, va même parfois un rien trop vite mais devrait plaire aux amateurs de jolie romance adolescentes.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :