Critique de « Jupiter : Le destin de l’Univers »

Avis:

Twitter : #JupiterAscending @warnerbrosfr

Titre Original : Jupiter Ascending

Acteurs : Channing Tatum, Mila Kunis, Sean Bean, Eddie Redmayne

Réalisateurs : Andy Wachowski, Lana Wachowski

Date de sortie : 4 février 2015 (2h07min)

Synopsis :

Née sous un ciel étoilé, Jupiter Jones est promise à un destin hors du commun. Devenue adulte, elle a la tête dans les étoiles, mais enchaîne les coups durs et n’a d’autre perspective que de gagner sa vie en nettoyant des toilettes. Ce n’est que lorsque Caine, ancien chasseur militaire génétiquement modifié, débarque sur Terre pour retrouver sa trace que Jupiter commence à entrevoir le destin qui l’attend depuis toujours : grâce à son empreinte génétique, elle doit bénéficier d’un héritage extraordinaire qui pourrait bien bouleverser l’équilibre du cosmos…

Jupiter Ascending-Image4

On connaît bien sur les Wachowski pour avoir réalisé la grande trilogie Matrix, mais aussi pour Speed Racer, l’adaptation live du manga du même nom des années 1960 mais aussi du succès critique Cloud Atlas. Aujourd’hui en 2015 les deux réalisateurs reviennent avec leur nouveau film:  Jupiter Ascending (Jupiter : Le destin de l’Univers) et ça regorge de défauts.

Alors, oui le film démarrait plutôt bien, avec un univers très vaste, un personnage principal élu et promis à un destin grandiose et un mentor qui l’amène à découvrir ses vraies capacités. Un scénario assez banal donc rappelant finalement le seul gros carton du duo « Matrix »

Si l’histoire n’est pas prenante et ne surprend pas en elle-même, il faut avouer que l’univers est d’une richesse rare, visuellement parlant c’est magnifique. Avec son univers dense , Jupiter Ascending nous émerveille par sa beauté et son rythme effréné. Nous retrouvons un peu de tout dans ce film et notamment un mélange de style emprunté des grandes sagas que sont Star Trek ou encore Star Wars  et qui ici fonctionnant assez bien mises ensemble.

Jupiter Ascending-Image1

Si au départ le film démarre en force, la suite se plante de part son scénario faible et bâclé, avec des péripéties mis en place semblant avoir été crées pour allonger un film finalement pauvre et assez vide. Donc au bout d’un moment on perd le fil et on n’accroche plus… jusqu’à une fin  avec une scène final explosif, qui nous en met plein la vue.

Les personnages parlons-en, puisque ils sont très peu travaillés, plus particulièrement celui du méchant Balem, interprété par Eddie Redmayne, ou c’est le pur cliché du méchant made in Hollywood et ce même dans sa façon de bouger et de parler avec cette voix rocailleuse tant entendu dans d’autres films. Même son but est un cliché… Seul le personnage de Channing Tatum sort du lot malgré son look improbable, qui fait légèrement mal aux yeux.

Jupiter Ascending-Image3

Pour finir Jupiter Ascending est loin d’être mauvais, au contraire il est plutôt bon, même si il m’a quelque peu déçu avec son scénario bancal qui part dans tous les sens. Heureusement on peut compter sur ses beaux effets spéciaux et son univers Le film est spectaculaire…visuellement parlant.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :