Critique de Jason X

Twitter : #JasonX #Vendredi13 #Fridaythe13th

Titre VO :

Réalisateur : Jim Isaac

Acteurs : Kane Hodder, Lexa Doig

Durée : 1H30

Date de sortie : 31 juillet 2002

Non, il n’y a pas de nouveau film au cinéma et on a déjà consacré un C Comme culte à la saga dans son intégralité il y a quelques années, mais après avoir publié la critique du premier film pour ses 40 ans, j’ai eu l’envie de continuer à critiquer les autres films de la saga comme si on les découvrait aujourd’hui, sans connaitre les suites, ce que Jason devient etc…

Après la catastrophe Jason Goes to Hell, on se demandait ce qu’allait bien pouvoir faire New Line avec Jason. Et bien les mecs ont eu l’idée de nous faire une sorte de Alien sans budget, sans talent, sans sérieux et presque sans saveur, car il faut bien admettre qu’il y a ici et là deux ou trois bonnes idées.

L’une des bonnes idées est bien entendu certains des meurtres présents dans le film. Que ce soit celui du visage givré, celui du jeu vidéo en réalité virtuelle ou encore la blague en anglais « He is screwed » sont réjouissants.

Autre bonne idée, l’idée de recréer Crystal Lake en virtuel pour perturber Jason. On a là une des meilleures idées de la saga.

A côté de ça, le manque de budget se fait sentir et les effets visuels ne tiennent pas la route sur une grande partie du film. On regrettera aussi une bande originale catastrophique et enfin un casting qui alterne entre pitoyable et réussi (Lexa Doig s’en sort bien).

Plus Fun et original que le précédent opus dont il ignore tout, ce Jason X n’en reste pas moins mauvais en comparaison des films produits par la Paramount.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :