Critique de Housewife

Housewife

3

Scénario

1.0/10

Acteurs

3.0/10

Musique

3.0/10

Réalisation

5.0/10

Les pour

  • De belles images

Les contre

  • Ennuyant
  • Incoherent
  • Mauvais casting

witter : #Housewife @etrangefestival #EtrangeFestival

titre VO:

Réalisateur : Can Evrenol

Acteurs : David Sakurai, Defne Halman, Clémentine Poidatz

Durée : 1h22

Date de sortie : ? (vu à l’étrange festival 2017)

Il n’y a rien de plus décevant de voir un second film et de constater que le réalisateur a perdu sa singularité ou qu’il s’est perdu dans sa propre folie.

Can Evrenol avait étonné avec Baskin en 2015 en proposant un film gore, mais surtout avec une histoire intéressante et qui malgré un début trop lent parvenait à tenir en haleine.

Aujourd’hui, Can Evrenol nous joue son américain aseptisé et propose exactement tout ce qu’il ne faut pas faire pour un second film,  à savoir débuter comme un film classique avant de partir sur la fin dans un délire incompréhensible histoire de rappeler qu’il est capable de faire du gore.

En effet ce Housewife manque de cohérence totale, propose une historie qui au départ semblait intéressante et finalement se termine de la manière la plus ridicule possible en passant d’un drame familial à une espèce de film sur une secte et des monstres venus du ciel.

Ajouter à cela une actrice principale énervante de par son jeu ultra plat et des seconds rôles oubliés après deux minutes, vous vous alors retrouvez devant un film qui ennuie totalement, ne surprend jamais, ne fait jamais peur et ce même dans son final sanguinolent et vous avez un ratage complet.

Seul point positif du film, Can Evrenol est capable de tenir une camera et propose de belles images, mais il lui faudra pour cela un bon scénariste et qu’il se décide entre une folie complète ou un film cohérent, car le mélange des deux ne lui convient absolument pas.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :