Critique de « Green Book »

Une performance d'acteurs incroyable !

Green Book

8.3

Scénario

8.0/10

Casting

9.0/10

Réalisation

8.0/10

Bande originale

8.0/10

Les pour

  • Un excellent duo
  • Belle réalisation en subtilité
  • Histoire forte et touchante
  • Belle bande originale

#Twitter : #GreenBook @Metropolitan_Fr

Titre VO : Green Book

Réalisateur : Peter Farrelly

Acteurs: Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini, Don Stark.

Durée: 2h09

Date de sortie : 23 janvier 2019

Une fois n’est pas coutume, surtout lors des débuts d’années : arrivent en France, beaucoup de films que nos amis d’Outre-Atlantique ont déjà pu découvrir depuis déjà quelques mois. Et c’est le cas une nouvelle fois ici, avec Green Book. Sorti aux US fin novembre, le film débarque chez nous dès le 23 Janvier (fort de ses prix aux Golden globes) et c’est dommage tant il aurait été bénéfique de sortir chez nous vers la période des fêtes de fin d’année.

Parce que Green Book, Sur les routes du Sud est, à sa façon, un film de famille, de célébration et de joie… caché derrière le visage d’un film beaucoup plus sombre, grave et dénonciateur d’une période encore récente : la ségrégation.

L’histoire (vraie) est celle de Tony Vallelonga (Viggo Mortensen) un videur d’un club New-Yorkais à la grande réputation, qui le temps de la rénovation de celui-ci, doit bien trouver un travail pour subvenir aux besoins de sa famille. Dans une époque et une société en proie à un racisme de plus en plus présent et inquiétant, voilà que le monsieur, très réservé au départ sur ses relations avec des personnes de couleurs, se retrouve à conduire à travers toutes les villes du Sud des US, l’un des plus grands pianistes et musiciens (Mahershala Ali) du moment… Un noir de peau. Et alors que vendu comme ça on pourrait croire à un énième film dramatico-truc bidule, il n’en est rien.

L’un des frères Farrelly à la réalisation oblige, le film traite toujours de son sujet avec justesse et ce même dans ses moments les plus graves et sérieux. Green Book parvient en permanence à rester dans une ambiance agréable et même parfois drôle. Il faut dire que le film s’y prête étrangement bien ;  entre la naïveté et l’innocence attachante du personnage de Tony et la sagesse peut-être un peu trop poussive (parfois) de Don, le tout se veut bien écrit, amusant, mais également l’un des meilleurs buddy-movie depuis fort longtemps.

Green Book reste avant tout un road-trip au rythme très jazzy et oldschool comme on aimerait en voir plus fréquemment dans les salles. Le film parvient à mêler beaucoup de genres avec réussite. On y trouvera une fin peut-être un rien longuette et des passages qui semblent lorgner parfois vers un académisme que l’on connait un peu trop surtout pendant la période des films à Oscars, mais rien d’handicapant, c’est un très bon film.

Ajoutons à cela une superbe bande originale, une réalisation subtile et surtout… Une performance d’acteurs incroyable ! En effet le duo offre ici quelque chose de fort et ce n’est une surprise pour personne de les voir (comme le film) être acclamés de tous et de concourir pour de nombreux prix (Golden globes entre autre)

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :