Critique de Grace de Monaco

Twitter: #gracedemonaco

Acteurs: Nicole KidmanTim RothFrank Langella

Réalisateur : olivier Sahan

Date de sortie: 14 mai 2014 (1h42min

Bande annonce: 

Un de mes films favoris est fenêtre sur cour, je suis fou amoureux de Nicole Kidman et je voue un culte à la beauté incroyable de Grace Kelly… Autant vous dire qu’un film sur sa vie avec en vedette la somptueuse Nicole Kidman ne pouvait que me faire rêver.

Grace de Monaco critique4

Qu’on se le dise, le film a ses qualités mais aussi un énorme défaut… Son réalisateur !

Oui l’histoire est passionnante et le scénario plutôt bien foutu. En effet si l’on ne connaît que vaguement cette partie de l’histoire de Monaco et de la France, c’est très intéressant comme film d’autant qu’au final on découvre une facette différente de ce qu’était la princesse Grace.

Nicole Kidman est parfaite comme bien souvent et nous livre une superbe performance, portant tout le film à bout de bras et rendant ainsi un merveilleux hommage à Grace Kelly.

La musique est elles aussi assez réussie et les décors somptueux mais…

Grace de Monaco critique1

Malheureusement Olivier Dahan s’improvise réalisateur de film américain et se plante totalement ! Réaliser un film sur une des femmes les plus glamour au monde (Grace Kelly) tout en bénéficiant d’une femme à la beauté incroyable (Nicole Kidman) et ne pas être capable de rendre la moindre scène du film glamour et sensuelle est une honte en soi ! Allant jusqu’à pomper certains plans d’Alfred Hitchcock en insistant bien sur les yeux de Nicole Kidman comme Hitch aimait à le faire avec Grace Kelly et se vautrer royalement en le faisant 3 fois de suite là où Hitchcock avait eu l’intelligence de ne le faire qu’une seule fois, rendant l’image de Grace poétique est impardonnable. Olivier Dahan donne ainsi cette impression de se sentir obligé de le faire à plusieurs reprises comme pour dire « Mon Plan Hitch… Tu l’as loupé, pas grave on le refait 3 fois comme ça tu le verras bien le regard… » – N’est pas Hitchcock qui veut !

Grace de Monaco critique 05 - Grace kelly rear window
Grace kelly dans Fenêtre sur Cour

Grace de Monaco critique3Non clairement, je suis en colère sur Olivier Dahan qui disposait là d’un matériel de qualité incroyable et qui nous le rate totalement mais en plus je suis ressorti du cinéma sans aucune sensation de désir là où après chaque vision de « Fenêtre sur cour » ou encore « Le crime était presque parfait« ,  je me retrouve à prendre une grande respiration comme pour calmer mon désir envers Grace Kelly magistralement filmée et mise en avant. Olivier Dahan ne parvient donc à aucun moment à sublimer son actrice principale et à la rendre désirable.

Même les passages où Nicole Kidman / Grace Kelly embrasse pleinement son rôle de princesse et commence à porter de belles robes, Olivier Dahan la filme de loin et ne change pas de plans pendant plusieurs secondes là où un autre réalisateur aurait eu l’intelligence de nous la dévoiler de façon romantique et excitante. Après tout, que ce soit Grace Kelly ou Nicole Kidman, ce sont deux femmes on ne peut plus désirables et pourtant je ne suis sorti de la salle qu’avec un minimum de désir. Non Olivier Dahan n’est pas parvenu à me faire rêver.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :