Critique de Fried Barry

Fried Barry

8.5

Scénario

8.9/10

Réalisation

9.2/10

Casting

7.5/10

Bande originale

8.4/10

Les pour

  • Bien déjanté
  • Belle photographie
  • Scénario amusant

Twitter : #EtrangeFestival @etrangefestival #FriedBarry

Titre VO :

Réalisateur : Ryan Kruger

Acteurs : Gary Green, Brett Williams, Joey Cramer

Durée : 1H39

Date de sortie : Inconnue (Vu à L’étrange Festival)

L’étrange Festival ne porterait pas bien son nom s’il n’y avait pas des films totalement Barrés dont on sait qu’ils ne dépasseront sans doute jamais la case « Festival ».

Et souvent il faut saluer le travail de ces réalisateurs qui, comme c’est le cas ici, financent eux-même leur film tout en sachant qu’une fois les festivals terminés verront ce dernier disparaitre du paysage. Il faut vraiment croire en ses idées que pour accepter un tel destin à son film.

Fried Barry est clairement de ces films qui ne sortiront jamais au cinéma et dont la seule échappatoire sera un espace Bonus sur un DVD en cas de grande renommée de son réalisateur d’ici quelques années.

Et personnellement, à la renommée du réalisateur, on a envie d’y croire puisque Fried Barry regorge de nombreuses qualités à commencer par sa réalisation. Le film est bien mené, tient la route, comprend quelques effets spéciaux réussis et ne souffre pas d’un mauvais rythmes. Cela est d’autant plus remarquable qu’il a été tournée en seulement 28 jours répartis sur une année complète (le temps de chaque fois trouver les finances nécessaires pour avancer).

Du côté du scénario et bien là aussi, aussi barré soit le film, ce dernier tient la route. Il est ainsi amusant de voir cette histoire que Ryan Kruger appelle lui-même « E.T sous crack » .

On découvre ici ce qui se passerait si un Alien débarquait, prenait possession d’un drogué et commençait sa découverte du monde par la drogue et le cul.

Film pratiquement intégralement improvisé avec des acteurs essentiellement amateurs, Ryan Kruger est parvenu là aussi à dénicher quelques perles rares et si le casting n’ira pas décrocher d’oscars d’ici quelques mois, ce dernier tient la route et plus particulièrement Gary Green dont la performance étrange colle parfaitement avec l’esprit du film.

Reste à parler rapidement de la bande originale, soignée également.

Vous l’aurez compris, Fried Barry a beau être tordu, c’est un film aux nombreuses qualités, réalisé par un mec au potentiel incroyable et que l’on aimerait vraiment voir sur une grosse production horrifique.

Une belle surprise de ce festival 2020.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :