Critique de Fags in the fast lane

Fags in the fast lane

3.3

Scénario

2.5/10

Réalisation

2.5/10

Casting

3.0/10

Musique

5.0/10

Les pour

  • Un bon humour

Les contre

  • Le manque de budget est visible

Twitter : #FagsInTheFastLane @etrangefestival #EtrangeFestival

Titre VO :

Casting : Tex Perkins, Chris Asimos, Matt Jone

Réalisateur : Josh Collins

Durée : 1H30

Date de sortie :  ??

Et la communauté gay australienne a son super héros…

Oui Fags in the fast lane montre l’aventure déjantée d’un super héros et de son acolyte, tout aussi gay, à la recherche d’un god doré et magique !

Autant donner le ton directement, ce film est un gros n’importe quoi et c’est ce qui le rend fun d’autant qu’il y a pas mal d’auto-dérison et de jeux de mots bidons mais forcément hilarants.

Après, et loin loin en dessous de l’humour, il y a le reste ! Le reste, c’est le budget inexistant, le talent d’acteur inexistant, le scénario assez médiocre et la réalisation plus qu’approximative.

Vous l’aurez compris, Fags in the fast lane ressemble plus à un gros nanar amateur qu’à un véritable film, mais cela s’explique clairement par le budget qui devait être au raz des pâquerettes.

Heureusement, comme dit plus haut l’humour relève le tout et permet quand même de passer un bon moment pour ce film qui aurait pu devenir culte au temps des VHS, mais qui aura du mal aujourd’hui à dépasser le statut d’étrangeté de festivals.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :