Critique de « Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga »

Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga

8.5

Scénario

7.0/10

Réalisation

8.0/10

Casting

9.0/10

Bande-Originale

9.9/10

Les pour

  • Un vrai feel-good movie
  • Quasiment toutes les chansons du film

Les contre

  • Scénario très prévisible

Twitter : #EurovisionMovie @NetflixFR

Titre VO :

Réalisateur : David Dobkin

Acteurs/trices : Will Ferrell, Rachel McAdams, Pierce Brosnan, Dan Stevens, Demi Lovato, Bilal Hassani, Conchita Wurst…

Durée : 2h03

Date de sortie : 26 juin 2020 (sur Netflix)

Période sombre et très calme pour les cinémas qui réouvrent cette semaine, on pourrait penser que les services SVOD allaient proposer de quoi nous divertir suffisamment depuis quelques semaines. Et si de la nouveautés étaient au rendez-vous, la qualité pas toujours… jusqu’à ce EuroVision Song Contest : The Story of Fire Saga.

Projet totalement mystérieux et étrange pour quiconque n’en avait jamais entendu parler auparavant (rien qu’avec ce titre aussi… on s’imagine rapidement avec un déroulé à la Game of Thrones), le film devait être diffusé à la mi-mai sur Netflix pour accompagner la finale de l’EuroVision édition 2020. Sauf que crise sanitaire oblige, l’évènement n’aura pas lieu et Netflix se voit contraint de prendre une décision. La bonne décision, on les en remerciera, de sortir tout compte fait le film ce vendredi 26 juin.

Et quelle jolie surprise au final, totalement inattendue certes, mais avec suffisamment de quoi faire passer un vrai bon moment aux téléspectateurs.

Parce que EuroVision Song Contest : The Story of Fire Saga ne semble jamais forcé, ou comme étant la production originale de trop pour Netflix. Si les ficelles du scénario sont d’une simplicité qui ne frôle plus mais emprunte carrément au déjà-vu, ça fonctionne, car on se laisse volontiers porter par ce duo McAdams/Ferrell parfait, par les chansons, qu’elles soient funs ou émouvantes, par un Pierce Brosnan cabot et à des années lumières du charismatique agent 007 des années 90 ou encore par l’accent totalement délirant de Dan Stevens.

Non content d’être déjà un bon feel-good movie (comme on en demande toujours plus), c’est une proposition d’un large choix de chansons toutes aussi réussies les unes que les autres. Pour ne rien vous cacher, on écrit même cette critique avec la bande-originale dans les oreilles et on vous encourage vivement à lire notre article sur cette dernière.

Le film surprend aussi dans sa manière d’aborder avec humour et dérision son propre sujet principal, à savoir le traitement fait à l’Eurovision dans le monde, l’importance d’une telle organisation pour des pays que ça n’arrange pas du tout sur le plan économique, les votes géopolitiques etc… Une vraie belle surprise qu’on vous encourage vivement à découvrir en famille ou entre amis.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :