Critique de Être

Avis:

Twitter : #Etre

Acteurs : Bruno Solo, Salim Kechiouche, Benjamin Ramon, Djena Tsimba

Réalisateur : Fara Sene

Date de sortie : 10 juin 2015 (1h24min)

Synopsis :

Un policier au bout du rouleau, François.
Une fille adoptive mal dans sa peau, Ester.
Un provincial qui rêve de visiter le monde, Christian.
Un garagiste qui rêve de fuir sa cité par tous les moyens, Mohamed.
Et une SDF.
Ils ne se connaissent pas, pourtant, en 24 heures, leurs destins vont se croiser, transformant leur existence douloureuse en un chemin vierge où tout reste à construire…

Etre-Bruno Solo

Être est le premier long-métrage de Fara Sene et il nous livre là un beau film avec plusieurs histoires différentes qui vont finir par se lier. Le film nous raconte comment le parcours de cinq destins qui, en seulement 24 heures vont basculer à jamais, leur chemin vont alors se croiser et c’est là qu’ils vont pouvoir tout reconstruire et repartir à zéro.

Être est un beau film avec une belle mise en scène, où l’on peut se retrouver à travers chacun des personnages qui veulent se reconstruire par tous les moyens possibles. Ils ont chacun une histoire différente avec chacun leurs problèmes mais tout est lié. Nous avons là une bonne construction de l’histoire et des personnages avec un développement habillement construit.

Etre-image2

Les acteurs sont bons, Bruno Solo qu’on connaît très bien, joue son rôle avec une belle intensité, mais il y a une actrice en particulier qui a retenu toute mon attention, c’est Djena Tsimba qui n’est pas connue du grand public même si cela ne ne saurait tarder, puisque dans Être, Djena nous offre là une belle prestation qui arrive à nous émouvoir comme jamais. Autant dire que j’espère la revoir très vite sur grand écran.

Pour son premier long-métrage, Fara Sene, nous délivre un beau film touchant et réaliste avec des personnages facilement identifiables et dans lesquels on ne peut que se reconnaître. Après le seul petit bémol que je pourrais vous dire, est qu’ils ne sont malheureusement pas tous aussi bien développés. Hormis ceci, pas grand chose à redire, puisque j’ai apprécié ce film de par ses personnages et de par le message qu’il cherche à nous transmettre, c’est à dire que même dans les moments les plus sombres, où plus rien ne nous sourit, il y a toujours de l’espoir.

Bravo à Fara Sene pour ce premier film, qui mérite d’être vu et on espère le revoir très vite aux commandes d’un prochain film.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :