Critique de Escape Game

Escape Game

7.2

Scénario

7.5/10

Casting

7.0/10

Réalisation

7.0/10

Les pour

  • Une histoire prenante
  • De bons comédiens

Les contre

  • Un côté trop "Saw"

Twitter :  #EscapeGame @SonyPicturesFr

Titre VO : Escape room

Réalisateur : Adam Robitel

Acteurs : Taylor Russell McKenzie, Logan Miller

Durée : 1H39

Date de sortie : 27 février 2019

Prenez la saga Saw, retirer tout le gore pour en faire un film adapté aux ados et vous obtenez Escape Game. Une ressemblance très forte dans la thématique, l’utilisation des personnages et comprenant même quelques références (volontaire ou non) à la saga de James Wan puisque un des personnages s’appelle Amanda et un des policiers porte le nom de Bell (Tobin Bell étant la vedette de Saw).

Dès lors faut-il reprocher à Sony d’avoir voulu son Saw grand public ? La réponse est non puisque il ne faut pas oublier que le premier Saw a déjà 15 ans et que pour toute une génération d’ado, cette saga n’est pas connue et de fait la comparaison ne sera vue que par le public adulte.

Ainsi, si l’on prend Escape Game comme un nouveau film, vierge de notre passé dans les salles, il faut admettre qu’il est très efficace. L’idée de l’escape game est interessante, permet évidemment des pièges tordus et de se concentrer aussi sur un faible nombre de personnages dont on s’attachera grâce à des Flashbacks ou des traits poussés chez certains (L’accro au jeu vidéo).

Evidemment on regrettera le manque d’horreur pure d’autant qu’il y a un véritable potentiel ici, mais à nouveau la cible de ce film n’est pas là.

Le casting est assez bon et les comédiens jouent plutôt bien, à commencer par Taylor Russell McKenzie dont le personnage est le plus intéressant.

La réalisation est classique pour ce genre de films en espaçant bien les passages de suspens, d’action et les flashbacks qui ne viennent jamais plomber l’action, mais au contraire la soutenir intelligemment.

Du côté de la bande originale, pas de chansons pop à la noix, mais une belle musique générale accompagne le tout.

Enfin et c’est clairement le gros défaut du film… Ce dernier a une fin ouverte annonçant clairement une suite qui ne verra peut-être jamais le jour si le film ne rencontre pas son public. Ce genre d’approche est frustrant et a tendance à laisser un goût amer alors que l’on vient pourtant de passer un bon moment. Dommage.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :