Critique de Elle

Elle

7.6

Scénario

6.0/10

Acteurs

9.5/10

Réalisation

8.0/10

Musique

7.0/10

Twitter : #ELLE @SBSDistribution

Acteurs : Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Anne Consigny, Charles Berling, Virginie Efira, Jonas Bloquet

Réalisateur : Paul Verhoeven

Date de sortie : 25 mai 2016 (2h10min)

La surprise de Cannes, l’injustice de Cannes, le film phénomène de l’année, la performance incroyable d’ Isabelle Huppert, la bande annonce frémissante…

Une pluie d’éloges pour le nouveau film de Paul Verhoeven, Elle et pourtant… Et pourtant bien que le film soit excellent, il y a d’un côté, tromperie sur la marchandise, et des superlatifs qui se perdent un peu tout de même.

Elle critique2

Oui, Elle, est un très bon film et le casting y est excellent avec un sans faute de la part de tous les acteurs, dont un coup de cœur, une fois encore pour Virginie Efira qui transforme un second petit rôle en un personnage tellement amusant et habilement joué qu’il marque instantanément les esprits et se retient en sortie de salle. Oui Isabelle Huppert est extraordinaire et en même temps est à l’image de ses précédents rôles si bien qu’à force d’être parfaite et bien la surprise n’est plus. On regarde en effet une Isabelle Huppert être la Meryl Streep française, à savoir être une fois encore parfaite, laissant donc place, non plus à la surprise, mais à une leçon de cinema. Cela fonctionne, mais la première tromperie avec ce film est donc là, non Isabelle Huppert ne surprend pas, elle est juste, à l’image d’elle même, parfaite, ce qui laisse la surprise finalement avec Virginie Efira que l’on avait du mal à imaginer dans un tel rôle et qui est magnifique.

La seconde tromperie vient de la bande annonce et de l’histoire. Vendu tel un gros suspens et un film noir, Elle est en réalité une excellente comédie et l’on rigole bien plus que l’on ne frissonne. Verhoeven propose ici une des meilleures comédies de l’année grâce au jeu de ses acteurs plus que par l’histoire finalement plutôt banale. Interprété par d’autres acteurs et réalisé par un autre réalisateur aurait ainsi pu rapidement transformer ce film en belle farce, mais tous les ingrédients ici réunis font de ce film un très très bon divertissement. Et donc oui, il est simplement logique de ne pas voir ce film briller à Cannes puisque le jury a sans doute eu lui aussi ce sentiment d’avoir été trompé sur la marchandise.

Elle critique1

Le suspens, évoqué dans la bande annonce, est intéressant, mais passe rapidement au second plan et bien que l’on cherche à connaître l`identité de l’agresseur d’Isabelle Huppert, on prend plus de plaisir à rire de son personnage, son caractère étrange et ses remarques cinglantes plus que de se préoccuper de l’identité du méchant de service et sans une dernière réplique en toute fin de film, on ne saura finalement pas grand chose des motivations de celui-ci. Mais cette fameuse réplique (dont je ne peux vous révéler l’origine ou le personnage la délivrant) fait finalement de cette histoire, une histoire intéressante non pas grâce à l’agresseur ou l’agressée, mais quelqu’un d’autre.

Elle est donc un très grand film de comédie noire et glauque aussi parfois, mais fait finalement passer son suspens en second plan, un peu étouffé par l’humour et ses acteurs.

On apprécie ainsi la vision du film, mais qui risque de souffrir à la seconde vision dans la mesure où une fois la résolution connue et les moments drôles connus ne propose finalement rien de bien nouveau à l’horizon.

Citons également Jonas Bloquet qui a bien changé depuis Elève Libre en 2008 et qui est tout simplement très doué. Il ne fait aucun doute qu’on a là un grand acteur.

2 commentaires sur Critique de Elle

  1. Bonjour,
    Le film est très bien mais j’ai une question concernant vos remarques. Une histoire banale et une simple comédie ? Il me semble pourtant que le personnage d’Isabelle Huppert se fait violer plusieurs fois par son voisin et n’est pas plus choqué que ça. N’est-ce pas un peu différent de banal et comique ?

    • Ce que je laisse étendre là n’est que le Viol est banal, loin de là, mais que l’histoire, la construction de celle-ci, à savoir une femme agressée (qu’importe le type d’agression) qui va chercher qui est son agresseur et le confronter est un scénario déjà vu. En cela l’histoire est banale, en aucun cas l’art subit par Isabelle Huppert. Quant à l’humour, si vous avez vu le film, vous avez sans doute entendu comme moi les gens rigoler dans la salle, car il s’agit bien là d’une comédie noire.

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :