Critique de Donnybrook

Donnybrook

5.5

Scénario

5.5/10

Casting

6.0/10

Réalisation

5.0/10

Les pour

  • Bon casting

Les contre

  • Rythme très lent
  • Ligne directrice pas toujours claire

Twitter : #Donnybrook @thejokersfilms

Titre VO :

Réalisateur : Tim Sutton

Acteurs : Jamie Bell, Frank Grillo, Margaret Qualley

Durée : 1H41

Date de sortie : 25 mars 2020 en VOD

Dans les forêts de l’Indiana se déroule un tournoi de combats à mains nus. Ce dernier s’intitule Donnybrook. C’est à cette destination que se rendent les deux protagonistes du film. L’un est un ancien marine qui peine à subvenir au besoin de sa famille et l’autre un ex-champion de combat clandestin.

Si on comprend clairement le besoin du premier à vouloir gagner le tournoi, on a un peu plus de mal à suivre les raisons et le but du deuxième. Le scénario est décomposé de façon à prendre le temps mais trop le temps et on finit par décrocher à plusieurs reprises. Le rythme est très lent et les transitions ainsi que l’arrivée de certains personnages sonnent faux. Pire, par la suite, le déroulement de l’intrigue devient ultra prévisible que ça en devient énervant.

Malgré tout, si on se concentre sur l’ambiance noire de cette Amérique profonde et qu’on essaie de comprendre un peu ce qu’a voulu construire le réalisateur, alors d’accord peut être que le film plaira à certains. Mais il faudra s’accrocher durant 1h30 avant de voir une véritable baston. Long chemin à parcourir pour arriver à destination.

Heureusement, côté casting ça tient plutôt la route. Jamie Bell est convainquant en père de famille et ex-marine. Tout comme Frank Grillo saisissant de méchanceté.

Disponible dès maintenant sur les plateformes VOD, on espère tout de même que Donnybrook trouvera son public. Nous, nous n’aurons malheureusement pas été convaincus.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :