Critique de Colossal

Colossal

8.5

Scénario

9.0/10

Acteurs

9.0/10

Réalisation

7.5/10

Les pour

  • Anne Hathaway est remarquable
  • Une comédie romantique loin des sentiers battus
  • BO de qualité

Twitter : #Colossal @MYTF1VOD

Réalisateur : Nacho Vigalond

Acteurs : Anne Hathaway, Jason Sudeikis, Dan Stevens

Durée : 1h30

Date de sortie : 27 juillet 2017

Dans le rayon film qui sort uniquement en E-Cinéma alors qu’une sortie salle aurait été amplement méritée, voici Colossal !

Véritable film ovni mélangeant les genres que sont la comédie romantique, le film de science-fiction avec Kaijūs (monstres japonais à la Pacific Rim) en passant par un aspect dramatique où un homme abuse de son statut pour rabaisser une femme et faire une pression psychologique sur cette dernière, Colossal joue des codes et des spectateurs en les déroutant

Vous l’aurez compris, Colossal s’impose comme un film étrange, mais dont aucune partie ne prend réellement le dessus sur l’autre, l’empêchant de trop sombrer dans le drame social ou la comédie pure. Limite, c’est l’aspect science fiction qui ressort le plus sans jamais non plus devenir une part trop importante du film.

Pour donner vie à cette folie, 3 acteurs incroyables (bien que Dan Stevens soit un second rôle) dont une performance toujours aussi remarquable de Anne Hathaway qui mérite bien plus qu’une sortie en simple E-cinéma.

Concernant Jason Sudeikis, ce dernier montre une autre facette de son talent et l’éternel comique de service laisse sa place à un personnage attachant, mais qui rapidement peut (va) basculer et ainsi révéler un visage différent, mais compréhensible pour qui aime et apprécie l’idée de pouvoir.

Il forme un très bon duo avec Anne Hathaway.

Les autres rôles sont quant à eux uniquement là pour faire remplissage.

La réalisation est soignée et le budget du film étant ce qu’il est, Nacho Vigalond parvient à rendre crédible et impressionnant ses Kaijūs sans que cela ne fasse cheap ou « super fond vert visible » comme on peut en voir dans certains films ayant pourtant coûté des millions.

On notera quand même quelques petites longueurs, mais on a vu bien pire quand même sur d’autres films.

Enfin, impossible de ne pas évoquer la bande originale. Celle-ci est digne des plus belles comédies romantiques avec un côté parfois proche du kitsch et surtout un aspect détonnant une fois encore vis-à-vis de ce qui défile devant nous. Elle évolue avec le film et les ballades du début laissent peu à peu place à des compositions plus graves montrant que finalement, Nacho Vigalond a regardé à tous les aspects de son film et a tenu compte des codes (de la bande originale) pour s’en amuser dans ce domaine-ci également.

Colossal est une très bonne surprise et on vous encourage à le regarder dès sa mise à disposition sur le service VOD de TF1 dès fin juillet.

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :