Critique de Closet Monster

Closet Monster

9.7

Scénario

9.2/10

Acteurs

9.8/10

Réalisation

9.8/10

Bande Originale

10.0/10

Les pour

  • Superbe jeu d'acteurs
  • Réalisation original
  • Band originale sublimant le film

Twitter : #ClosetMonster

titre VO:

Réalisateur : Stephen Dunn

Acteurs : Connor Jessup, Aliocha Schneider, Aaron Abrams

Durée : 1h30

Date de sortie : 13 décembre 2017

1er film pour Stephen Dunn et quel premier film. En proposant un coming (out) of age frais et moderne de manière originale, Stephen Dunn parvient à la fois à marquer par son histoire mais aussi son visuel.

Proposant un scénario fort dans lequel un jeune homme refoule ses pulsions et souffre de la peur de faire son coming out suite à un traumatisme lié à son enfance, Closet Monster montre de manière très originale et fantasque parfois, les difficultés que peut rencontrer un jeune homme à lâcher ce qu’il pense être un  monstre en lui.

Si l’histoire est parfaitement menée et prenante du début à la fin, on retiendra de cette thématique que si c’est l’homosexualité qui est choisie ici, c’est avant tout une belle manière d’expliquer que bien souvent on est retenus d’être nous-même des suites d’évènements externes tel qu’un traumatisme, le regard des autres ou encore les diktats de la société.

L’une des grandes forces de ce film réside également dans son casting irréprochable et notamment Connor Jessup simplement parfait dans son rôle du beau gosse qui a tout pour réussir et être le mec « dans la norme » et qui pourtant est différend. Il parvient à donner vie à cet ado perdu entre la peur d’être un autre et l’envie de s’accepter tel qu’il est avec juste ce qu’il faut de nuances et d’émotion que pour ne jamais tomber dans la facilité.

Véritable révélation, Connor Jessup est incroyable.

Autre point fort du film, son excellente bande originale résolument moderne et accrocheuse composée entre autre de Allie X, Beta Frontiers et Soldout. Des artistes pas particulièrement connu par chez nous et qui pourtant proposent sur ce film, de véritables pépites.

La réalisation du film est quant à elle très belle avec des mouvements de caméra jouant plus sur la suggestion que dans l’excès sur certains passages qui auraient pu être jugés sensibles. Quant aux passages plus intimes, Stephen Dunn les filme avec tendresse et bienveillance. Pour un premier film, c’est du tout bon

Closet Monster est un très bon film, touchant et superbement interprété. Une jolie découverte.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire