Critique de Candyman

Candyman (2021)

8.2

Scénario

9.4/10

Casting

7.2/10

Réalisation

8.5/10

Bande originale

7.7/10

Les pour

  • Une belle relecture
  • Quelques scènes d'horreur réussies

Les contre

  • Casting bon mais un cran en dessous du film de 92

Twitter : #CandyMan

Titre VO :

Réalisateur : Nia DaCosta

Acteurs : Yahya Abdul-Mateen II, Teyonah Parris

Durée : 1H31

Date de sortie : 29 septembre 2021

Attendu en 2020 avant d’être repoussé par 3 fois, on peut dire que le nouveau Candyman se sera fait attendre. Une attente qui, en vérité, dure depuis pratiquement 30 ans et la sortie en 92 de l’excellent film original de Bernard Rose avec Virginia Madsen, Tony Todd et Vanessa Williams.

30 ans et deux suites plutôt médiocres plus tard, ce nouveau Candyman suit la tendance des Soft reboot en ignorant les suites et à l’image de Halloween (2018) devenir la « Suite officielle » du film original.

30 ans plus tard et après une introduction perturbant nous dévoilant un « Nouveau » Candyman, on se retrouve face à une suite directe du film de 92 où les événements rencontrés par le personnage de Helen (Virginia Madsen) ont marqué les esprits au point que tout a été détruit à Cabrini Green pour transformer ce qu’était devenu un Gheto à la mauvaise réputation en un quartier chic construit par des blancs.

C’est à notre époque donc que l’on retrouve nos nouveaux héros et le retour de Candyman, mais un autre Candyman que celui que l’on a connu jusqu’ici…

Concernant ce point de l’intrigue, on vous rassure, c’est expliqué dans le film et c’est entre autre cette explication qui rend cette relecture très intéressante et intelligente.

En effet il nous est expliqué que la légende de Candyman est multiple et que c’est un peu une manière de punir les injustices commises par « les blancs » de pouvoirs sur la communauté noire. Il n’y a donc pas un seul Candyman mais bien plusieurs Candyman selon les époques… Et les histoires racontées.

Du côté du casting, malheureusement celui-ci est un cran plus faible que celui du film original. Bien que Teyonah Parris soit douée, il lui manque l’intensité et la précision de jeu de Virgina Madsen tout comme le nouveau Candyman est moins intense et effrayant que ne l’était Tony Todd. Enfin Yahya Abdul-Mateen II s’en sort bien, mais manque lui aussi de finesse de jeu.

Petite différence ici aussi avec l’original, la musique du film. On ne peut que regretter l’absence du thème culte du film de 92 même si un effort a été fait sur la bande originale de ce nouveau film pour lui donner un côté « étrange » comme c’était déjà le cas à l’époque.

Du côté de la réalisation et du rythme, c’est un sans faute puisque sa courte durée fait que l’on ne s’ennuie jamais. De plus les images sont belles et du côté de l’horreur, certains passages sont très violents, d’autres suggérés, mais en tout cas on évite le côté faux film d’horreur pour ados où il ne se passe rien…

De manière générale ce nouveau Candyman est une réussite, propose un véritable film d’horreur et surtout propose une nouvelle approche du mythe de manière intéressante et actuelle.

Vivement la suite s’il y a…

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :