Critique de Camping 3

Camping 3

5.8

Scénario

5.0/10

Acteurs

6.0/10

Réalisation

6.0/10

Musique

6.0/10

Les pour

  • Divertissant l'été

Les contre

  • Rien de mémorable

#Twitter : #Camping 3  @PatheFilms

Réalisateur : Fabien Onteniente

Acteurs: Franck Dubosc, Claude Brasseur, Mylène Demongeot, Antoine Duléry, Gérard Jugnot, Michèle Laroque, Leslie Medina, Louka Meliava, Jules Ritmanic, Cyril Mendy

Date de sortie : 29 juin 2016

Durée: 1H34

Les opus 3 dans les comédies il y en a eu avant celui-ci et souvent ils se sont plantés à vouloir faire dans la sur enchère… Ce ne sera pas le cas avec Camping 3 qui pour le coup se la joue presque profil bas, petite comédie du dimanche à la télévision. Oui Camping 3 a un aspect téléfilm qui comme ses personnages n’est plus très jeune mais s’assume en tant que tel.

Camping 3 critique2

Bien entendu, on se posera des questions vis à vis de certains aspects de l’histoire comme toute cette partie concernant l’orientation sexuelle de Paulo qui semble être là plus pour faire « Sujet Tendance » que pour apporter réellement quelque chose à l’histoire  ou encore la présence de Bernard Montiel dont l’intérêt est uniquement d’avoir un people dans le film. Pour le reste, le film est plaisant, se veut gentil et s’en sort bien en petit film estival qui nous détend devant un apéro, pourquoi pas au camping justement.

Certaines blagues sont drôles, Franck Dubosc continue d’amuser avec son personnage de campeur un peu ridicule et les seconds rôles s’en sortent plutôt bien, notamment du côté des petits jeunes.

Camping 3 critique3

D’un point de vue de l’histoire, il n’y a pas réellement de but ici comme cela pouvait être le cas dans le second film, mais bien la simple occasion de retrouver nos amis campeurs comme dans un épisode tout ce qu’il y a de plus classique. Cela se regarde, s’apprécie et l’on passe ensuite à l’épisode suivant si celui-ci arrive un jour, une fois encore, comme une saga de type téléfilm à l’image d’un « Une famille formidable » que l’on continue de regarder par amour des personnages plus que pour les histoires dont l‘intérêt est devenu de plus en plus faible.

Camping 3 critique4

Un pastis, une brochette, des amis et la télé… Camping 3 ne mange pas de pain et vous fera passer un petit moment détente sympa.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :