Critique de « Antiviral »

Avis:

Twitter: @UFODISTRIBUTION

Acteurs: Caleb Landry Jones, Sarah Gadon, MalcolmMcDowell

Réalisateur: Brandon Cronenberg

Date de sortie: 13 février 2013

Bande annonce:

Avis de #Chris

Discussion de fin de séance.

Elle: Je suis dégoûtée

Lui: Quand même pas !

Elle: Franchement ça me fait C**** d’avoir payé si cher pour une telle connerie !

Lui: En même temps c’est vrai…

Cette conversation était celle des deux personnes assises à mes côtés et je n’avais qu’une envie c’est de m’incruster dans la conversation et d’y ajouter

Moi: Si vous saviez, je suis resté dans la salle par politesse et ne pas déranger les gens sans quoi je me serais barré après 10 minutes !

Pour tout vous dire, même faire la critique de ce film m’est pénible !

L’histoire est certes intéressante puisqu’elle parle d’une société qu’on imagine proche dans laquelle les fans sont prêts à payer une petite fortune afin d’obtenir un virus obtenu sur les célébrités.

Par exemple, Madonna a la grippe, je peux acheter sa maladie et me la faire transmettre.

Bien entendu, qui dit «nouvelle technologie», dit « dérive » et « trafics ». Syd n’hésite donc pas à s’injecter les maladies dans le but de les revendre au marché noir jusqu’au jour où il se fait prendre à son propre jeu et s’injecte une maladie mortelle!

Malheureusement si l’histoire est prenante, on s’ennuie tout le long du film… C’est plan plan, sans effets avec des acteurs qui donnent tous l’impression de venir de téléfilms allemands (regardez la télé allemande, vous comprendrez) et on attend qu’une seule chose, la fin !

Si le réalisateur n’était pas fils de, on ne parlerait même pas de ce film, c’est moi qui vous le dit !

Une belle histoire foutue en l’air par une réalisation vraiment pénible !

Ps: A force, je vais me méfier des films avec Malcolm McDowell car dernièrement, il enchaine les gros navets !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :