Critique de 24 jours, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi

Twitter: #24jours

Acteurs: Zabou BreitmanPascal ElbéJacques Gamblin, Sylvie Testud, Syrus Shahidi, Tony Harrisson, Alka Balbir, Matthieu Boujenah

Réalisateur : Alexandre Arcady

Date de sortie: 30 avril 2014 (1h50min)

Bande annonce: 

24 jours - Critique1

Ils sont rare les films d’une puissance telle à faire pleurer des gens dans la salle et pourtant… Alors qu’il restait 10 bonnes minutes, plusieurs personnes dont moi étions en larmes et une dame quelques sièges plus loin, visiblement encore plus émotive pleurait à chaudes larmes avec un peu de mal pour se ressaisir.

24 jours - Critique5Comment expliquer cela, déjà parce que l’histoire est tristement véridique et que c’est incroyable de ce dire qu’en 2006 des choses ainsi ont pu se produire en France mais aussi par un jeu des comédiens hallucinants et une réalisation incroyable.

Je parle du jeu des comédiens totalement hallucinant et pour le coup, jamais Zabou Breitman, pourtant extraordinaire actrice ne m’aura touché autant. Elle est tout simplement incroyable et criante de vérité. Ce passage où elle apprend l’enlèvement de son fils et commence à débarrasser la table avant de subir le contre coup est d’une intensité sans nom.

De l’intensité il y en a bien entendu dans le jeu de chaques comédiens, notamment de Pascal Elbé à la fois dure et fragile dans son jeu mais aussi et surtout dans la réalisation sans faute d’Alexandre Arcady.

Parvenir à tenir le spectateur en haleine sur 1H50 de films sans le moindre temps mort, sans jamais nous perdre, c’est ce qu’est parvenu à réaliser Alexandre Arcady. Il ne nous épargne aucune minute de répit et à la minute où le dénouement semble pointer son nez, on ne peut que relâcher la pression et laisser couler quelques larmes. Il nous a tenu, nous a fait souffrir par les images mais surtout par cette empathie vis à vis des personnages qu’il a su incorporer en nous.

On souffre en même temps que cette mère, ce père ou encore cette soeur dont la vie bascule à jamais des causes de l’antisémitisme et de la cruauté humaine.

S’il est un film qui fait prendre conscience de choses difficilement acceptables et imaginables en France en 2006 et sans doute aussi encore en 2014, c’est bien ce « 24 jours, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi » et dites vous bien que cette vérité ne vous laissera pas indifférent !

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :