Critique de 120 battements par minute

7.7

Scénario

7.5/10

Casting

8.0/10

Réalisation

7.5/10

Les pour

  • Casting plutôt bon
  • Sujet fort et important

Les contre

  • Quelques longueurs

Twitter : #120battementsparminute ‪@mementofilms

Réalisateur : Robin Campillo

Acteurs : Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois, Adèle Haenel

Durée : 2h20

Date de sortie : 23 août 2017

Dans un style reportage/documentaire, 120 battements par minute relate l’histoire du mouvement Act’up en France. Cette association contre le sida était très peu considérée au début des années 90 tout comme le sujet de leur combat. C’est ainsi qu’on va suivre certains des membres de ce groupe durant un peu plus d’ 1 an, à travers leurs actions parfois un peu violentes finissant souvent par la case police.

Chacun des personnages apporte une vision différente d’aborder le sujet et montre à la fois qu’on est tous concerné par ce terrible virus du sida et qu’il est important de communiquer là dessus. Le réalisateur, Robin Campillo a choisi de suivre ces personnages en toute simplicité et sans tabou. Certains d’entre eux sont séropositifs et on ne nous cache pas l’horreur de la situation, mais aussi ce moment pénible où l’état ne semble pas concerné par ce problème de santé. Puis il y a heureusement aussi les moments positifs, un couple qui se forme, des moments de joie car la vie continue en quelques sortes et l’espoir reste malgré tout.

Côté casting, on ne reconnaît pas beaucoup de tête à part Adèle Haenel qui semble continuer son parcours dans le film indépendant, un style qui lui va à ravir. Mais on retiendra surtout les interprétations du duo principal Sean et Nathan, joués respectivement par Nahuel Perez Biscayart et Arnaud Valois, dont l’alchimie fonctionne très bien à l’écran.

Pour finir, on ne va pas se mentir, même si selon les réactions on ne voit pas le temps passer, il faut reconnaître que certaines séquences auraient pu être moins longues voir supprimées sans détruire le fil conducteur du film. Mais après tout si le jury à Cannes a décerné à 120 battements par minute le Grand Prix ce n’est pas pour rien alors on vous invite à le voir dans les salles dès le 23 août prochain.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :