Critique de « 11.6 »

Critique de 11.6

5.8

Scénario

4.5/10

Acteurs

7.5/10

Réalisation

6.0/10

Musique

5.0/10

Twitter:  @WildBunch

Acteurs: François Cluzet, Bouli Lanners Corinne Masiero

Réalisateur: Philippe Godeau

Date de sortie: 3 Avril 2013 (1H42)

 

Le souci avec les films «Librement inspirés d’un fait réel» est qu’au final on ne sait jamais trop ce qui l’est ou pas « de réel »… Une chose est certaine est qu’à la fin du film, comme dans la véritable vie, on ne sait toujours pas ce que sont devenus les fameux deux millions manquants et c’est super frustrant. Voilà pour l’histoire !

Le film nous raconte donc le détournement d’un fourgon plein à craquer par le convoyeur de fond Toni Musulin déroulé en 2009. Pour le détail de l’histoire, je vous laisserais aller faire vos recherches sur wikipedia. Je vais m’attarder sur le film.

De manière générale, ce n’est pas un mauvais film mais par contre est très plat, trop plat à mon goût. En fait il y a cette impression qu’il ne se passe pas grand chose pendant pratiquement 1H00 avant que tout ne s’enchaine sur la dernière demi-heure, à savoir la préparation du coup, la réalisation et enfin son arrestation ou plutôt sa propre livraison à la police.Le gros problème en fait du film est de parler de quelqu’un dont la vie n’a que peu d’intérêt. C’est un mec normal qui en a assez de son patron, son travail et sa vie et va organiser un coup. Hormis le coup (la dernière demi-heure donc) et bien le reste du temps il a une vie plutôt chiante et le problème est que cela se ressent à l’écran si bien que forcément et bien on s’ennuie aussi.

A ce sujet, toute l’action est dans la bande annonce, soit 1 minute 44 secondes ! Et celle ci est très trompeuse !

De plus on ne sait finalement rien à la fin vis à vis des réelles motivations de Toni (on laisse entendre une motivation mais vu le LIBREMENT inspiré et bien au final on ne sait pas si c’est la bonne), si il aime toujours sa compagne ou si à sa sortie il va quand même la quitter pour l’italienne etc… Même le fait de protéger ses amis perd de son sens puisque de toute façon quand il décide de partir avec le fourgon, les deux qui l’accompagnaient ne semblent en aucun cas embêtés donc pourquoi chercher à tout prix à se séparer de son partenaire si de toute façon il avait prévu de partir une fois ce dernier protégé de tout soupçon…

Il y a tout un tas de choses comme ça qui une fois terminé le film reste sans réponses. le film est vraiment trop ambigu.

Par contre, il faut saluer le jeu des acteurs, tous excellents avec pour ma part, une belle surprise en la personne de Corinne Masiero (oui j’ai loupé son film « Louise Wimmer ») et je dois dire qu’elle est bluffante comme actrice. Lorsqu’elle demande à François ce qu’il fait de son argent et qu’elle commence à pleurer, elle vous prend aux tripes de façon incroyable.

Bien entendu, que ce soit François Cluzet ou Bouli Lanners, plus rien est à dire tant ils sont géniaux.

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :