Critique: American Nightmare 3 Elections

American Nightmare 3

6.3

Scénario

6.0/10

Acteurs

8.0/10

Réalisation

6.0/10

Musique

5.0/10

Les pour

  • quelques scènes qui font sursauter
  • attachement vis à vis des acteurs

Les contre

  • trop prévisible
  • copié-collé du second film

Titre original:  The Purge: Election Year

Twitter: @UniversalFR  #AmericanNightmare3

Réalisateur: James DeMonaco

Acteurs: Franck Grillo, Elizabeth Mitchell, Mykelti Williamson, Raymond J. Barry, Edwin Hodge, Joseph Julian Soria, Betty Gabriel

Date de sortie: 20 juillet 2016

Durée: 1h45

Bon ou pas bon ? C’est un peu la question que je me pose depuis que je suis sorti de la salle d’ American Nithgmare 3. 2 ans après le dernier opus, James DeMonaco continue toujours sa purge.

Purge, The, Election Year (2016)

Synopsis

2 ans après avoir décidé de ne pas tuer le meurtrier de son fils, l’ancien officier de police Leo Barnes est promu chef de la sécurité de la Sénatrice Charlene Roan, qui est à la tête de la prochaine élection présidentielle en raison de son souhait d’éliminer la Purge. Pendant la nuit qui devrait être la dernière Purge, une trahison au sein du gouvernement oblige Barnes et Roan à se mettre à découvert en pleine rue durant la nuit, où ils devront se battre pour leur survie.

La première chose dont on se souviendra en sortie de salle est que ce dernier est en réalité un bon copier-coller du précédent volet, American Nightmare 2: Anarchie. Comme dans le film précédent, tout y est prévisible, ce qui est vraiment dommage, car l’idée de  La Purge est excellente. Ainsi si dans le premier on ne savait que trop peu à quoi s’attendre dans la maison. Mais dès le second film et alors que le terrain de jeu était agrandi, les scénaristes en ont oublié de nous surprendre et c’est globalement le même sentiment ici avec ce troisième volet. Une recette déjà un peu usée, mais qui continue de fonctionner pourtant au auprès du public puisque le film a remboursé son budget en un weekend lors de sa sortie US.  Comme dans les années 80, le public ne cherche plus l’originalité, mais bien le simple plaisir de voir encore et toujours la même chose dans le cinéma dit « D’horreur ». Quel dommage.

« Tout crime, y compris celui d’homicide sera légal durant les 12 heures qui suivront »

Mais le mot « crime » ne veut pas forcément dire « meurtre » car durant toute la trilogie on y voit que ça, ce qui n’est pas non plus déplaisant. Un crime est aussi un délit vis à vis de la loi et cet aspect et tristement mis de côté.

Purge: Assassins

Au casting on peut trouver Mikelty Williamson dans le rôle de « l’épicier » qui ne fait que de sortir des punchlines clichées sans toute fois devenir pénible.

Betty Gabriel qui joue le rôle de Laney Rucker qui a eu un passé avec les purges précédentes, ne montre pas assez sa performance. On a l’impression de voir l’actrice bouder pendant 1h49 alors qu’elle pourrait sûrement faire mieux, ceci dit ce n’est que son second film dans sa filmographie.

Franck Grillo qu’on retrouve dans son rôle de Sergent assez intéressant auquel on s’attache assez bien. Franck joue vraiment bien son personnage même si par ailleurs ses rôles tournent en rond depuis le film Gangster Squad.

Niveau réalisation, on sait à quoi s’attendre du coup, mais la mise en scène est toujours bien maîtrisée, ce qui fait plaisir. Pour conclure American Nightmare 3: Eléctions est un assez bon film d’action/ thriller avec quelques sursauts, je vous conseille d’aller le voir à la sortie.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Cette semaine dans les salles – Zickma

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :