Chips : La très bonne bande originale

Chips était une série populaire, mais aujourd’hui le duo de flics est de retour de manière un peu revue. Avec plus d’humour, d’auto-dérision dans la veine de 21 jump Street et le prochain BayWatch,

Mais ce qui risque aussi de marquer les esprits est son excellente bande originale à la fois moderne et old school vraiment agréable à écouter.

Petit tour d’horizon.

On débute avec Nazareth et le titre hair of the dog

Le titre remonte à 1975 et est tiré de l’album du même nom. Parlant d’une femme manipulatrice qui aurait enfin rencontré plus fort qu’elle, Hair of the Dog a connu une seconde jeunesse par le groupe Guns ‘N Roses en 1994

Concernant le groupe Nazareth, et bien qu’il ait eu quelques tubes dans les 70’s, il est surtout connu aujourd’hui du grand public pour son excellente reprise de Love hurts

Après de multiples changements de membres dans le groupe, Nazareth continue d’exister et a même sorti un album en 2014 : Rock ‘n’ Roll Telephone

La BO de Chips comprend également le classique RESPECT d’Aretha Franklin que l’on ne présente plus et que l’on vous propose ici en Live

Concentrons nous plus sur l’excellent titre Funky « You’re the one for me » par D-Train

Proposé en 1981, le titre connu un succès modéré dans les charts US mais rencontra la gloire en boite de nuit et dans les charts dance de l’époque.

Le groupe durera quelques années avant que D-train ne devienne un artiste solo pas si solo que cela. En effet dans l’ombre… Le second membre du groupe Hubert Eaves III, continua de produire certains titres et à jouer du piano.

Le groupe sortira 3 albums… Soit le mème nombre que la version solo de D-train.

Plus moderne, la balade phare du film n’est autre que Come on higher par Matt Nathanson sortie en 2008.

Loin d’être un nouveau dans le paysage musical puisque son premier opus remonte à 1993 et malgré le fait d’avoir publié 9 albums, c’est surtout ce titre qui reste dans la mémoire du public.

Tout le monde se souvient de I will always love you par Whitney Houston et du film associé Bodyguard… Mais certains ont sans doute oublié qu’il s ‘agissait de la reprise d’un hit country signé Dolly Parton. une version proposée justement dans la BO de Chips.

La chanson était un message d’adieu de Dolly Parton a son partenaire de chant de l’époque dans la mesure où elle souhaitait se lancer en solo.

Il est important de avoir qu’avec cette chanson Dolly Parton est parvenue à réaliser un exploit, celui d’atteindre deux fois la 1ère place des charts US (Country) en 1974 lors de la sortie originale, mais aussi en 1982 lors de la re-sortie du titre.

Un peu plus punchy, Voici ensuite Toto, le célèbre groupe de rock avec sa chanson Rosanna

La chanson a remporté le grammy awards du meilleur disque en 1983.

L’ambiance monte d’un cran encore avec George Thorogood and the Destroyers et le titre Who do you love?

Who do you love? est devenu un titre important pour George Thorogood qui continue de l’interpréter sur ses différentes tournées. Cette chanson est en réalité une reprise de Bo Diddley remontant à 1956 et dont voici une version live plutôt agréable.

L’une des premières chansons dévoilées autour du film (dans la bande annonce) est California Love par le rappeur 2pac

Utilisé régulièrement au cinéma et aujourd’hui encore un tube emblématique, California Love a pourtant… 22 ans. Sorti en 1995, il marqua le retour de 2pac après son séjour en prison (l’époque où il était cool pour les rappeurs de passer par la case prison pour se faire un nom)

California love!

[1:]
California… knows how to party
California… knows how to party
In the citaaay of L.A.
In the citaaay of good ol’ Watts
In the citaaay, the city of Compton
We keep it rockin! We keep it rockin!

[Verse 1: Dr. Dre]
Now let me welcome everybody to the wild, wild west
A state that’s untouchable like Elliot Ness
The track hits ya eardrum like a slug to ya chest
Pack a vest for your Jimmy in the city of sex
We in that sunshine state where that bomb ass hemp be
The state where ya never find a dance floor empty
And pimps be on a mission for them greens
Lean mean money-makin-machines servin fiends
I been in the game for ten years makin rap tunes
Ever since honeys was wearin sassoon
Now it’s ’95 and they clock me and watch me
Diamonds shinin lookin like I robbed Liberace
It’s all good, from Diego to tha Bay
Your city is tha bomb if your city makin pay
Throw up a finger if ya feel the same way
Dre puttin it down for
Californ-I-a

[1]

[2:]
Shake it shake it baby
Shake it shake it baby
Shake it shake it mama
Shake it Cali
Shake it shake it baby
Shake it shake it shake it shake it…

[Verse 2: 2Pac]
Out on bail fresh outta jail, California dreamin
Soon as I stepped on the scene, I’m hearin hoochies screamin
Fiendin for money and alcohol
The life of a west side playa where cowards die and it’s all ball
Only in Cali where we riot not rally to live and die
In L.A. we wearin Chucks not Ballies (that’s right)
Dressed in Locs and khaki suits and ride is what we do
Flossin but have caution we collide with other crews
Famous cause we program worldwide
Let’em recognize from Long Beach to Rosecrans
Bumpin and grindin like a slow jam, it’s west side
So you know the row won’t bow down to no man
Say what you say
But give me that bomb beat from Dre
Let me serenade the streets of L.A.
From Oakland to Sacktown
The Bay Area and back down
Cali is where they put they mack down
Give me love!

[1]

[Dre:] Now make it shake…

[2]

[Outro: Dre, 2Pac]
Uh, yeah, uh, longbeach in tha house, uh yeah
Oaktown, Oakland definately in tha house hahaha
Frisko, Frisko
[Tupac:] Hey, you know LA is up in this
Pasadena, where you at
Yeah, Inglewood, Inglewood always up to no good
[Tupac:] Even Hollywood tryin to get a piece baby
Sacramento, sacramento where ya at? yeah

Throw it up y’all, throw it up, Throw it up
Let’s show these fools how we do this on that west side
Cause you and I know it’s tha best side

Yeah, That’s riight
West coast, west coast
Uh, California Love
California Love

Mais dans les 90’s il était aussi courant de publier deux singles en même temps appelé Double A:Side avec souvent deux titres radicalement différents, histoire d’attirer un autre public si la première chanson ne fonctionnait pas. Ici, California Love rencontra un tel succès qu’il éclipsa How do you want it

Concernant California Love, La chanson comprend Dr Dre puisque au départ le titre avait été proposé à ce dernier pour son album  The Chronic II: A New World Odor (Poppa’s Got A Brand New Funk). Album annulé.

Plus old School et montrant combien la BO de Chips joue avec le moderne et les vieux standards, voici Into You par Atlanta Rhythm Section

Et Dub Pistols avec Rock Steady qui plonge l’auditeur dans le Reggae

Dans un autre style… Bien plus rock mais diablement efficace, on retiendra l’excellent Paranoid de Black Sabbath que l’on vous propose ici en version live

Résolument moderne et toujours efficace, la chanson Paranoid remonte pourtant à 1970 et montre combien le rock est indémodable. Issu du second opus du groupe, la chanson rencontra le succès en atteignant la 4ème place des charts UK lors de sa sortie. Pour ceux ne connaissant pas spécialement le groupe, vous connaissez peut-être son leader… Ozzy Osbourne.

Le titre est emblématique et est évidemment apparu à de nombreuses reprises au cinéma et pas plus tard que récemment dans Suicide Squad. Il faut dire que l’énergie dégagée du titre donne directement l’impression de voir un gang s’avancer tel des héros.

On a aussi pu l’entendre dans Almost famous, Angry birds movie et actuellement dans Kong : Skull Island.

Arrive également dans la BO : Les Four Tops avec Ain’t no woman like I got et un style loin de celui des Black Sabbath

A noter que Jay Z en a proposé une réinterprétation avec sa chanson Ain’t no nigga.

Autre légende de la musique présent sur la bande originale de Chips: Supertramp avec le titre Bloody well right

Cette chanson n’est pas vraiment la plus mémorable du groupe d’autant qu’il s’agissait d’une simple B-Side au titre Dreamer lors de sa sortie en 1974.

Enfin, nous allons terminer notre article BO sur Jingo de Santana histoire d’enfoncer le clou quant à l’argument « La bo est très variée »

Jingo est issu du tout premier album de Santana du même titre publié en 1969. ET déjà on reconnaît le jeu de guitare de Carlos Santana qui va rapidement devenir une image de marque.

Après un passage à Woodstock, le groupe espérait cartonner de suite, mais ce titre ne rencontra pas le succès. Ce qui aurait pu mettre à mal la carrière du groupe sera finalement sauvé par le second single « Evil Ways » qui lui atteindra le top 10.

Ne reste plus qu’à espérer une sortie salle chez nous pour le film !

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*