Cette semaine dans les salles

cette-semaine-dans-les-salles-99

Cette semaine, une filmographie variée et quelques docus. Si certains sortent un grand déploiement de copies, d’autres risque de rester confidentiels, fautes de place. Bon choix et bonnes séances.

 

  • Les Animaux Fantastiques (Warner Bros France ~805 copies) Les  adaptations des livres de J.K. Rowling par David Yates ont toutes dépassé les six millions d’entrées : Harry Potter Et L’Ordre Du Phenix (6.2M), Harry Potter Et L’Ordre De Sang Mêlé (6M), Harry Potter Et Les Reliques De La Mort Part.1 (6.2M) et Harry Potter Et Les Reliques De La Mort Part.2 (6.5M) . Pour cette cinquième adaptation d’un de ses livres, J.K. Rowling s’est même collée au scénario. Quand à David Yates, il reste sur le score de Tarzan (1.3M) sorti en juillet de cette année.

1926. Norbert Dragonneau rentre à peine d’un périple à travers le monde où il a répertorié un bestiaire extraordinaire de créatures fantastiques. Il pense faire une courte halte à New York mais une série d’événements et de rencontres inattendues risquent de prolonger son séjour. C’est désormais le monde de la magie qui est menacé.

 

  • Iris (Universal International Pictures France ~280 copies) Nouveau film de Jalil Lespert après 24 Mesures (17.4k), Des Vents Contraires (334.8k) et Yves Saint Laurent (1.6M). Cette fois, le réalisateur nous propose le remake de Chaos du japonais Hideo Nakata.

Iris, la femme d’Antoine Doriot, un riche banquier, disparaît en plein Paris. Max, un jeune mécanicien endetté, pourrait bien être lié à son enlèvement. Mais les enquêteurs sont encore loin d’imaginer la vérité sur l’affaire qui se déroule sous leurs yeux.

CRITIQUE
AVANT-PREMIERE

 

  • Le Petit Locataire (Diaphana Distribution ~278 copies) Premier long de Nadège Loiseau qui adapte son court « Le Locataire » tourné en 2012.

Le test est positif ! Nicole, 49 ans, est enceinte. Catastrophe ou bonne nouvelle ? Toute la famille est sens dessus dessous.

 

  • Les Têtes De L’Emploi (Europacorp Distribution ~350 copies) Troisième film du duo de réalisateurs Alexandre Charlot et Franck Magnier après Imogène MacCarthery (581.4k) et Boule Et Bill (2M).

Stéphane, Cathy et Thierry sont les meilleurs employés de l’Agence pour l’Emploi de leur ville. Mais leurs résultats sont tellement bons que l’agence va devoir fermer faute de chômeurs ! Les trois collègues ont alors la folle idée de créer du chômage pour sauver leur poste.

 

  • Planetarium (AdVitam Distribution ~180 copies) Troisième film de Rebecca Zlotowski après Belle Epine (22.2k) et Grand Central (235.3k).

Paris, fin des années 30.
Kate et Laura Barlow, deux jeunes mediums américaines, finissent leur tournée mondiale.
Fasciné par leur don, un célèbre producteur de cinéma, André Korben, les engage pour tourner dans un film follement ambitieux. Prise dans le tourbillon du cinéma, des expérimentations et des sentiments, cette nouvelle famille ne voit pas ce que l’Europe s’apprête à vivre.

 

  • Polina Danser Sa Vie (UGC Distribution ~64 copies) Premier film de Valérie Müller et Angelin Preljocaj adapté de la BD « Polina » de Bastien Vivès.

Russie, dans les années 90. Portée depuis l’enfance par la rigueur et l’exigence du professeur Bojinski, Polina est une danseuse classique prometteuse. Alors qu’elle s’apprête à intégrer le prestigieux ballet du Bolchoï, elle assiste à un spectacle de danse contemporaine qui la bouleverse profondément. C’est un choc artistique qui fait vaciller tout ce en quoi elle croyait. Elle décide de tout quitter et rejoint Aix-en-Provence pour travailler avec la talentueuse chorégraphe Liria Elsaj et tenter de trouver sa propre voie.

CRITIQUE

 

  • Swagger (Rezo Films ~40 copies) Deuxième long d’Olivier Babinet après Robert Mitchum Est Mort (12.7k).

Swagger nous transporte dans la tête de onze enfants et adolescents aux personnalités surprenantes, qui grandissent au coeur des cités les plus défavorisées de France. Le film nous montre le monde à travers leurs regards singuliers et inattendus, leurs réflexions drôles et percutantes. En déployant une mosaïque de rencontres et en mélangeant les genres, jusqu’à la comédie musicale et la science-fiction, Swagger donne vie aux propos et aux fantasmes de ces enfants d’Aulnay et de Sevran. Car, malgré les difficultés de leur vie, ils ont des rêves et de l’ambition. Et ça, personne ne leur enlèvera.

 

  • Tour De France (Mars Distribution ~119 copies) Nouveau film de Rachid Djaidani après Rengaine (121.4k).

Far’Hook est un jeune rappeur de 20 ans. Suite à un règlement de compte, il est obligé de quitter Paris pour quelques temps. Son producteur, Bilal, lui propose alors de prendre sa place et d’accompagner son père Serge faire le tour des ports de France sur les traces du peintre Joseph Vernet.
Malgré le choc des générations et des cultures, une amitié improbable va se nouer entre ce rappeur plein de promesses et ce maçon du Nord de la France au cours d’un périple qui les mènera à Marseille pour un concert final, celui de la réconciliation.

CRITIQUE

 

  • Tanna (Urban Diistribution ~26 copies) Film australien de Bentley Dean et Martin Butler. Le film représentera l’Australie aux Oscars 2017.

Dans l’une des dernières tribus traditionnelles du monde, une jeune fille rompt son mariage arrangé pour s’enfuir avec l’homme qu’elle aime. Les amoureux déclenchent ainsi une guerre qui menace leur clan.
Tanna est l’histoire vraie qui bouleversa la vie des habitants d’une petite île du Pacifique et fit réviser la constitution d’un pays.

 

  • Trashed (Destiny Films ~29 copies) Documentaire de Candida Brady.

Trashed suit le voyage à travers le monde de l’acteur oscarisé Jeremy Irons pour étudier les dommages causés par les déchets sur l’environnement et notre santé. De l’Islande à l’Indonésie en passant par la France et le Liban, il rencontre des scientifiques, des politiciens et des gens ordinaires dont la santé et le mode de vie ont été profondément affectés par cette pollution. Terrible et beau à la fois, ce documentaire délivre aussi un message d’espoir et montre qu’il existe des démarches alternatives pour régler le problème

 

  • Gorge Cœur Ventre (Shellac ~6 copies) Documentaire de Maud Alpi qui a reçu le Prix du premier film Swatch Art Peace Hotel Award au Festival de Locarno 2016

Les bêtes arrivent la nuit.
Elles sentent.
Elles résistent.
Avant l’aube, un jeune homme les conduit à la mort.
Son chien découvre un monde effrayant qui semble ne jamais devoir s’arrêter.

 

  • Afectados (Dissidenz Films ~8 copies) Documentaire de Sylvia Munt.

Frappée de plein fouet par la crise économique de 2008, l’Espagne a vu son taux de chômage frôler les 27% en 2012. Des centaines de milliers de personnes se sont alors retrouvées dans l’incapacité de rembourser leur crédit immobilier puis expulsées de leur logement, tout en restant endettées auprès de leur banque. A Barcelone, un collectif citoyen, apolitique et spontané, s’est mis en place pour proposer son aide à ces victimes de prêts toxiques –des hommes et des femmes de tous âges et de tous horizons qui n’auraient jamais pensé qu’ils pourraient un jour se retrouver sans emploi et sans toit. Et qui n’auraient peut-être jamais osé demander de l’aide, meurtris par la honte et l’incompréhension. A travers l’entraide et la solidarité, ils vont reprendre espoir et surtout voir la vie et le monde qui les entoure sous un nouveau jour.

 

  • Democracy (Imag’est ~2 copies) Documentaire de David Bernet sur le fonctionnement du parlement européen.

Democracy nous entraîne dans un monde réputé impénétrable : celui du kafkaïen processus législatif européen. À la façon d’un thriller politique, le film retrace la longue lutte politique du parlementaire Jan Philipp Albrecht et de la commissaire européenne Viviane Reding pour une nouvelle loi sur la protection des données personnelles.

Deux longues années semées d’embuches, de discussions, d’intrigues en tous genres, accélérées par les remous de l’affaire Snowden, afin de garantir les libertés et protéger les citoyens européens dans le futur numérique. Une histoire unique qui réussit à rendre sensible et attachante l’architecture complexe de la démocratie contemporaine.

 

  • Close Encounters With Vilmos Zsigmond (Lost Films) Documentaire de Pierre Filmon sur le directeur de la photographie Vilmos Zsigmond décédé en janvier 2016.

Close Encounters with Vilmos Zsigmond est né d’une rencontre d’un autre type. Une rencontre entre le dernier des Mohicans, Vilmos Zsigmond 85 ans, un chef opérateur américain légendaire et un jeune réalisateur français, Pierre Filmon qui lui propose de tourner son premier long métrage de fiction.  Un débutant qui demande au vétéran d’être à son tour derrière sa caméra.  Au gré de leurs rencontres un autre film va voir le jour, un film dans lequel le cameraman passe à son tour devant l’objectif. Un documentaire dont il est l’objet. Tourné à Paris, en Californie et dans son pays d’origine la Hongrie, Close Encounters with Vilmos Zsigmond évoque sa vie et son œuvre et laisse parler ces amis réalisateurs, acteurs et chefs opérateurs.

 

  • Cœur En Exil (Les Découvertes Du Saint André ~9 copies) Documentaire de Nathalie Rossetti et Turi Finocchiaro sur le chant religieux arménien.

Pour transmettre une tradition de chant ancestral, Aram et Virginia, un couple d’Arméniens de la diaspora, emmènent une troupe d’acteurs européens de l’Institut Grotowski de Wroclaw dans un voyage initiatique en Anatolie sur les lieux où autrefois cet art prospérait. Chemin faisant, leur questionnement fait réémerger la richesse d’une culture anéantie : le chant et le théâtre deviennent alors langue de création et de partage, souffle de vie.

 

  • Vaiana La Légende Du Bout Du Monde (The Walt Disney Company France) Nouveau film d’animation du duo de réalisateurs Ron Clements et John Musker après Basil Détective Privé (2.2M), La Petite Sirène (4.2M), Aladdin (7.3M), Hercule (4.3M), La Planète Au Trésor Un Nouvel Univers (2.9M), La Princesse Et La Grenouille (3.8M). Le Disney de fin d’année 15 jours en avant-première à Paris au Grand Rex.

Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l’Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi…
Vaiana, la légende du bout du monde, le nouveau long-métrage des studios d’animation Disney, raconte la passionnante aventure d’une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d’action, de rencontres et d’épreuves… En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu’elle a toujours cherchée : elle-même.

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :