Cette semaine dans les salles

cette-semaine-dans-les-salles-78

Depuis trois semaines, aucune nouveauté n’est parvenue à s’imposer dans le trio de tête. Nul doute que la sortie du nouveau Pixar va redistribuer les cartes. A part ça encore plein de sorties cette semaine auxquelles se rajoute la fête du Cinéma du 26 au 29 juin. Alors entre nouveautés et rattrapage, bonnes séances et bon choix.

  • Le Monde De Dory (The Walt Disney Company France ~750 copies) Nouveau film d’Andrew Stanton après 1001 Pattes (3.1M), Le Monde De Nemo (9.4M), Wall-E (3.2M) et John Carter (1M). C’est également une nouvelle production Pixar dont le record actuel en France est Le Monde De Nemo.

Dory, le poisson chirurgien bleu amnésique, retrouve ses amis Nemo et Marin. Tous trois se lancent à la recherche du passé de Dory. Pourra-t-elle retrouver ses souvenirs ? Qui sont ses parents ? Et où a-t-elle bien pu apprendre à parler la langue des baleines ?

CRITIQUE

 

  • L’Outsider (Le Pacte ~256 copies) Nouveau film de Christophe Barratier après Les Choristes (8.4M), Faubourg 36 (1.3M) et La Nouvelle Guerre Des Boutons (1.5M). Pas sur que Jérôme Kerviel passionne les foules…

On connaît tous Jérôme Kerviel, le trader passé du jour au lendemain de l’anonymat au patronyme le plus consulté sur les moteurs de recherche du net en 2008… l’opérateur de marchés de 31 ans dont les prises de risque auraient pu faire basculer la Société Générale voire même le système financier mondial… l’homme condamné deux ans plus tard à cinq ans de prison dont trois ferme et aux plus lourds dommages-intérêts jamais vus pour un particulier: 4,9 milliards d’euros. La chaîne hiérarchique de la « SocGen » s’est défendue d’avoir eu connaissance de ces prises de positions risquées. Pourtant, le trader junior avait le vent en poupe. Fin 2007, chiffres à l’appui, il a fait gagner à la Société Générale 1 milliard et demi d’euros sur l’année écoulée. Du jamais vu dans les salles de marchés de la banque à la Défense. A cette époque, Kerviel est dans une spirale de réussite. Une « bonne gagneuse », une « cash-machine » comme le surnommaient ses collègues. Il est jeune, il a une gueule … celui que tout le monde envie sur le plateau où travaillent les traders, cornaqués par une hiérarchie avec pour devises quotidiennes: « Tu gagnes, je gagne » ou « Qui peut le plus, peut encore plus ». On connaît Kerviel… mais on ne sait rien de Jérôme. Personne n’aurait pu prédire que le jeune Breton parviendrait à devenir trader. Jérôme est né en 1977 dans une banale bourgade de pêcheurs du Finistère. Adolescent sans histoire, il mène une vie ordinaire avec son frère et ses parents, un couple uni et travailleur. Il suivra des études convenables qui le mèneront à un DESS de finance. Il est recruté en 2000 par la Société Générale où on l’affecte au « middle office », sorte de secrétariat chargé de comptabiliser les ordres passés par les prestigieux traders qui officient dans la mythique salle des marchés, considérée à l’époque comme la meilleure au monde sur les produits financiers dérivés. Entré par la petite porte, Jérôme Kerviel va gagner ses galons et sa place en apprenant vite. Très vite.

 

  • Avant Toi (Warner Bros France ~30 copies) Premier long de la réalisatrice Thea Sharrock adapté du roman « Me Before You » de Jojo Moyes. Une sortie technique.

Une charmante petite ville de l’Angleterre rurale. Si elle est originale et artiste dans l’âme, Louisa « Lou » Clark, 26 ans, n’a aucune ambition particulière. Elle se contente d’enchaîner les boulots pour permettre à ses proches de joindre les deux bouts.
Jeune et riche banquier, Will Traynor était un garçon plein d’audace et d’optimisme jusqu’à ce qu’il se retrouve paralysé, suite à un accident survenu deux ans plus tôt. Devenu cynique, il a renoncé à tout et n’est plus que l’ombre de lui-même.
Autant dire que ces deux-là auraient pu ne jamais se rencontrer. Mais lorsque Lou accepte de travailler comme aide-soignante auprès de Will, elle est bien décidée à lui redonner goût à la vie. Et peu à peu, les deux jeunes gens s’éprennent passionnément l’un de l’autre. La force de leur amour pourra-t-elle survivre à leur destin qui semble inexorable ?

CRITIQUE

 

  • Tout De Suite Maintenant (AdVitam ~200 copies) Nouvelle réalisation de Pascal Bonitzer après Encore (254.3k), Rien Sur Robert (590.1k), Petites Coupures (192.3k), Je Pense A Vous (59.9k), Le Grand Alibi (401.3k) et Cherchez Hortense (508.6k).

Nora Sator, jeune trentenaire dynamique, commence sa carrière dans la haute finance.
Quand elle apprend que son patron et sa femme ont fréquenté son père dans leur jeunesse, elle découvre qu’une mystérieuse rivalité les oppose encore.
Ambitieuse, Nora gagne vite la confiance de ses supérieurs mais entretient des rapports compliqués avec son collègue Xavier, contrairement à sa sœur Maya qui succombe rapidement à ses charmes…
Entre histoires de famille, de cœur et intrigues professionnelles, les destins s’entremêlent et les masques tombent.

 

  • La Forêt De Quinconces (Alfama Films) Première réalisation de l’acteur Grégoire Leprince Ringuet. Le film était en sélection officielle en séances spéciales au Festival de Cannes 2016.

Ondine et Paul se sont aimés. Quand elle le quitte, il jure qu’il n’aimera plus. Pour se le prouver, il poursuit la belle Camille, qu’il compte séduire et délaisser.
Mais Camille envoûte Paul qu’elle désire pour elle seule.
Et tandis qu’il succombe au charme de Camille, Paul affronte le souvenir de son amour passé.

 

  • Le Secret Des Banquises (Mars Films) Premier long de Marie Madinier.

Le professeur Quignard et son équipe de chercheurs étudient la PPM, une protéine immunisante produite par le pingouin. Christophine, jeune thésarde un peu maladroite et émotive, décide de s’injecter du génome pingouin pour aider le professeur dans ses recherches, mais aussi pour se rapprocher de lui… quitte à devenir son cobaye.

 

  • Love & Friendship (Sophie Dulac Distribution ~67 copies) Nouvelle réalisation de Whit Stillman après Metropolitan (7.3k), Barcelona (28.4k), Les Derniers Jours Du Disco (12.8k) et Damsels In Distress (9.1k). Le scénario est adapté du roman « Lady Susan » de Jane Austen. Le réalisateur retrouve Chloé Sévigny et Kate Beckinsale qu’il avait déjà dirigées dans Les Derniers Jours Du Disco.

Angleterre, fin du XVIIIe siècle : Lady Susan Vernon est une jeune veuve dont la beauté et le pouvoir de séduction font frémir la haute société. Sa réputation et sa situation financière se dégradant, elle se met en quête de riches époux, pour elle et sa fille adolescente.
Épaulée dans ses intrigues par sa meilleure amie Alicia, une Américaine en exil, Lady Susan Vernon devra déployer des trésors d’ingéniosité et de duplicité pour parvenir à ses fins, en ménageant deux prétendants : le charmant Reginald et Sir James Martin, un aristocrate fortuné mais prodigieusement stupide…
Librement adapté de « Lady Susan », de Jane Austen.

 

  • Le Professeur De Violon (Jour2fête ~65 copies) Un film du réalisateur brésilien Sérgio Machado.

Laerte, talentueux violoniste, rêve depuis toujours d’intégrer l’Orchestre symphonique de São Paulo. Dévoré par le trac, il échoue à l’audition et accepte à contrecœur d’enseigner la musique à des adolescents d’Heliópolis, la plus grande favela de la ville. Dans cet univers pourtant hostile, où gangs et dealers règnent en maîtres, Laerte va tisser des liens forts avec ses élèves, découvrir des talents insoupçonnés et changer leurs vies à jamais.

 

  • Layla In The Sky (Bodega Films ~16 copies) Premier long de la réalisatrice américaine Micah Magee. L’actrice Devon Keller a reçu le prix d’interprétation féminine au dernier festival Premiers Plans d’Angers.

Layla, élève studieuse et brillante, est enceinte. Sa famille conservatrice et texane, lui impose de garder l’enfant. A 17 ans, elle se retrouve confrontée aux premiers choix de vie d’une femme…

 

  • Rosenn (Axxon Films ~10 copies) Noveau film d’Yvan Le Moine également réalisateur de Vendredi Ou Un Autre Jour (5.3k) et Le Nain Rouge (2.3k).

C’est l’histoire de la rencontre passionnelle entre un célèbre écrivain anglais, Lewis Lafoly, la quarantaine élégante en lassitude et une jeune femme lumineuse, Rosenn Auroch’,sur l’île Bourbon, dans l’océan indien, en 1909…
Et toujours la même chanson d’un être brillant et drôle, joli penseur et beau parleur qui se révèle d’une « magnifique veulerie  » dans la sphère intime… Opposer la force de compassion comme seule armure..

 

  • Futur Antérieur (Les Films à Fleur de Peau) Sixième réalisation de Franck Llopis après Fracassés, Marié(s) Ou Presque, Paris Nord Sud, L’Etranger, La Dernière Nuit. Le réalisateur est également professeur de cinéma à l’école d’acteurs Côté Cour. Ce film a été tourné dans le cadre de la formation de ses élèves comédiens.

Paris, dans un futur proche, Wilfried Max, directeur d’une grande agence de publicité, fait l’acquisition d’une application pour smartphone permettant de voyager dans le passé et dans le futur sur  8 jours. Après avoir revu un évènement heureux  de ces derniers jours, il se décide à visiter le futur et va être le témoin d’une effroyable situation……

 

  • Ce Qu’Il Reste De La Folie (Ed Distribution ~30 copies) Une réalisation de Joris Lachaise qui a reçu au Festival international de cinéma de Marseille 2014 (FID) le Grand Prix de la compétition française et le Prix Renaud Victor.

Il y a Khady, une femme dont les écrits et les images qu’elle tourne ne parviennent pas à sauver du tourment. Elle qui aimerait tant parvenir à nommer ce mal qui tournoie dans son esprit. Il y a tous les autres, des fous croit-on, chez qui le vertige côtoie si fortement la lucidité qu’on se demande quel lien obscur relie ces deux états. Il y a cet hôpital. Thiaroye, en lisière de Dakar. Un lieu où la psychiatrie en Afrique s’est écartée du chemin tracé par la colonisation. Et il y a la folie qui nous parle, qu’on écoute attentivement, qui nous bouleverse, non par compassion mais parce qu’elle emporte toutes nos certitudes.

 

  • André Et Les Martiens (Les Films Des Deux Rives ~10 copies) Documentaire sur André Robillard, sculpteur, dessinateur, musicien,  créateur français d’Art Brut.

André et les martiens nous embarque pour une promenade bouleversante, dans une proximité rare avec des artistes « bruts » ou outsider, qui travaillent de façon solitaire et construisent des univers qui renversent nos perspectives sur l’art. C’est André Robillard qui nous guide. Sculpteur, dessinateur, musicien, découvert par Jean Dubuffet, il est devenu un des plus importants créateurs de l’Art Brut. Depuis 1964, il fabrique des fusils, des centaines de fusils pour « tuer la misère ».
Philippe Lespinasse interroge silencieusement l’extraordinaire des œuvres, la parole est aux artistes et à leur art. Il nous dévoile des mondes cachés que nous n’imaginions pas. Les artistes, eux-mêmes souvent en situation de handicap ou de marginalité, nous interrogent sur notre rapport à la norme et nous ouvrent des perspectives d’expression insoupçonnées.

 

  • Parcours D’Amour (Chapeau Melon Distribution ~7 copies) Un documentaire de la réalisatrice allemande Bettina Blümner.

Eugène, Gino, Christiane et leurs amis ont, paraît-il, laissé leurs meilleures années derrière eux. Cela ne les empêche pas de rechercher l’amour et plus si affinités. Presque tous les jours, ils se réunissent à Paris, au Memphis ou au Chalet du Lac pour un thé dansant. Dans ces clubs faiblement éclairés, la danse exprime une vie pleine de désirs et de solidarité. Et quand le prince charmant se fait trop attendre, ces dames peuvent compter sur Michel, « taxiboy » qui monnaie ses talents de danseur, tout en restant un vrai gentleman.

 

  • Bonne Nuit Papa (Sterntaucher Filmproduktion) Un documentaire de la réalisatrice allemande Marina Kem.

On ne peut lâcher prise de quelqu’un que si on est attaché à lui. « BONNE NUIT PAPA » est un film sur la réconciliation, l’adieu et sur l’attachement. Marina Kem explore l’histoire de son père. Un père qui lui était doublement étranger: un étranger par son origine cambodgienne et un étranger enfermé dans son silence. Sur son lit de mort, Ottara Kem a souhaité être enterré dans son Cambodge natal. Pour sa fille, c’est le début d’un voyage dans l’inconnu. Au bout ce voyage, elle y trouvera une nouvelle famille et de nouvelles racines…les siennes.

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :