Cette semaine dans les salles

cette-semaine-dans-les-salles-67

Cette semaine, encore beaucoup de films, dont certains semblent viser le même public : Les Visiteurs La Révolution contre Le Fantôme de Canterville et L’Avenir contre Sky. Qui va l’emporter ? Qui va se planter ?

 

  • Truth Le Prix De La Vérité (Warner Bros France ~179 copies) Premier film de James Vanderbilt avec au casting Cate Blanchett et Robert Redford. L’actrice reste sur le score de Carol (460.7k) et l’acteur sur le score de Randonneurs Amateurs (30.2k). Cette biographie américaine va-t-elle intéresser le public français ?

L’histoire de Mary Mapes, journaliste primée de CBS et productrice de Dan Rather, l’un des plus célèbres journalistes et présentateurs de l’histoire de la télévision américaine, qui a dévoilé -entre autres scoops- le scandale de la prison d’Abou Ghraib.

 

  • Gods Of Egypt (SND ~285 copies) Nouveau film d’Alex Proyas après The Crow (854.9k), Dark City (385.5k), I.Robot (2M) et Predictions (1.4M).

Dans une époque ancestrale, durant laquelle les Dieux vivaient parmi les hommes, la paix règne en l’Egypte. Mais Seth, Dieu du désert, qui convoite le pouvoir, assassine le roi et condamne Horus à l’exil, plongeant le royaume d’Egypte dans le chaos. C’est l’intervention d’un jeune voleur, Bek, qui va sortir Horus de sa prison. Ensemble, ils se lancent dans une aventure épique qui va donner lieu à une guerre sans précédent. Jusqu’aux frontières de l’au-delà, monstres et armées des dieux se déchainent dans une lutte dévastatrice…

 

  • Demolition (Twentieth Century Fox France ~104 copies) Nouveau film de Jean Marc Vallee après C.R.A.Z.Y. (446.6k), Victoria Les Jeunes Années d’Une Reine (109.4k), Café De Flore (95.6k), Dallas Buyers Club (381.5k) et Wild (111.3k).

Banquier d’affaires ayant brillamment réussi, Davis  a perdu le goût de vivre depuis que sa femme est décédée dans un tragique accident de voiture. Malgré son beau-père qui le pousse à se ressaisir, il sombre de plus en plus. Un jour, il envoie une lettre de réclamation à une société de distributeurs automatiques, puis lui adresse d’autres courriers où il livre des souvenirs personnels. Jusqu’au moment où sa correspondance attire l’attention de Karen, la responsable du service clients. Peu à peu, une relation se noue entre eux. Entre Karen et son fils de 15 ans, Davis se reconstruit, commençant d’abord par faire table rase de sa vie passée …

CRITIQUE

 

  • Sky (Haut et Court) Troisième film de Fabienne Berthaud avec toujours Diane Kruger au casting après Frankie (10.1k) et Pieds Nus Sur Les Limaces (108.2k).

En vacances avec son mari dans l’Ouest américain, Romy décide de mettre fin à cette relation toxique et de reprendre sa vie en main. De Las Vegas aux plaines du Nevada, la route sera jalonnée de rencontres improbables, intenses et toutes porteuses d’un nouvel espoir…

CRITIQUE

 

  • High Rise (The Jokers / Le Pacte) Nouveau film de Ben Wheatley à qui l’on doit Kill List (23.6k) et Touristes (66.8k). Cette fois ci, c’est une adaptation du roman éponyme de JG Ballard dont deux oeuvres ont déjà été adaptée au cinéma : L’Empire Du Soleil (1.3M) et Crash (585.3k).

1975. Le Dr Robert Laing, en quête d’anonymat, emménage près de Londres dans un nouvel appartement d’une tour à peine achevée; mais il va vite découvrir que ses voisins, obsédés par une étrange rivalité, n’ont pas l’intention de le laisser en paix… Bientôt, il se prend à leur jeu. Et alors qu’il se démène pour faire respecter sa position sociale; ses bonnes manières et sa santé mentale commencent à se détériorer en même temps que l’immeuble : les éclairages et l’ascenseur ne fonctionnent plus mais la fête continue! L’alcool est devenu la première monnaie d’échange et le sexe la panacée. Ce n’est que bien plus tard que le Dr Laing, assis sur son balcon en train de faire rôtir le chien de l’architecte du 40ème étage, se sent enfin chez lui.

CRITIQUE

 

  • A Bigger Splash (Studiocanal ~57 copies) Nouveau film de Luca Guadagnino après Melissa P, 15 Ans (12.1k) et Amore (149.3k). Ce film s’inspire librement de La Piscine de Jacques Deray (2.3M).

Lorsque la légende du rock Marianne Lane part sur l’île méditerranéenne de Pantelleria avec Paul, son compagnon, c’est pour se reposer. Mais quand Harry, un producteur de musique iconoclaste avec qui Marianne a eu autrefois une liaison, débarque avec sa fille Pénélope, la situation se complique. Le passé qui ressurgit et beaucoup de sentiments différents vont faire voler la quiétude des vacances en éclats. Personne n’échappera à ces vacances très rock’n’roll…

CRITIQUE
AVANT-PREMIERE

 

  • L’Avenir (Les Films Du Losange) Cinquième film de Mia Hansen Love après Tout Est Pardonné (47.6k), Le Père De Mes Enfants (91.2k), Un Amour De Jeunesse (126.5k) et Eden (60.3k). Le film est reparti de la berlinale 2016 avec l’ours d’argent de la meilleure réalisatrice.

Nathalie est professeur de philosophie dans un lycée parisien. Passionnée par son travail, elle aime par-dessus tout transmettre son goût de la pensée. Mariée, deux enfants, elle partage sa vie entre sa famille, ses anciens élèves et sa mère, très possessive. Un jour, son mari lui annonce qu’il part vivre avec une autre femme. Confrontée à une liberté nouvelle, elle va réinventer sa vie.

 

  • Eva Ne Dort Pas (Pyramide Distribution ~28 copies) Ce deuxième film de Pablo Aguero à sortir en France devrait faire mieux que Salamandra (1.8k) qui a bénéficié d’une sortie technique.

1952, Eva Perón vient de mourir à 33 ans. Elle est la figure politique la plus aimée et la plus haïe d’Argentine. On charge un spécialiste de l’embaumer. Des années d’effort, une parfaite réussite. Mais les coups d’état se succèdent et certains dictateurs veulent détruire jusqu’au souvenir d’Evita dans la mémoire populaire. Son corps devient l’enjeu des forces qui s’affrontent pendant 25 ans. Durant ce quart de siècle, Evita aura eu plus de pouvoir que n’importe quelle personnalité de son vivant.

 

  • Sauvages (Eurozoom ~9 copies) Film de Tom Geens triplement primé au festival du film britannique de Dinard 2015 : prix du meilleur réalisateur, prix du scénario et prix du public.

Karen et John vivent dans un trou, en pleine forêt, perdus au milieu des Pyrénées. Ils évitent soigneusement tout contact avec le village voisin, mais, lorsque Karen a besoin de médicaments, John croise le chemin d’André, un paysan du coin. Les deux hommes se lient d’amitié et John reprend goût à la civilisation, au grand désarroi de Karen, bien décidée à ne jamais quitter la forêt et leur douloureux secret…

 

  • Le Fantôme De Canterville (UGC Distribution ~415 copies) Nouveau long de Yann Samuell après Jeux d’Enfants (1M), L’Age De Raison (480.4k) et La Guerre Des Boutons (1.4M). Le scénario est adapté de la nouvelle éponyme d’Oscar Wilde.

Au fin fond d’une Bretagne de légendes, le fantôme d’Aliénor de Canterville est condamné à hanter le château de sa famille et à en faire fuir tout nouvel habitant. Elle remplit cette mission à merveille, aidée de Gwilherm, son fidèle serviteur. Mais lorsque les Otis, une famille fuyant la vie parisienne, achètent le château, Aliénor se désole car elle n’arrive pas à effrayer cette tribu du XXIe siècle… Pire : les enfants la ridiculisent et les parents l’ignorent ! Seule Virginia Otis, âgée de quinze ans, émue par le sort du fantôme de Canterville, cherchera à la délivrer de la malédiction qui pèse sur elle…

 

  • Les Visiteurs La Révolution (Gaumont Distribution ~727 copies) Si Les Visiteurs (13.6M) et Les Couloirs Du Temps Les Visiteurs II (8M), ont été des succès commerciaux, Les Visiteurs En Amérique (1.2M) a été un flop, notamment financier. Ce nouvel opus de Jean Marie Poiré devra toutefois amortir un budget de 24,75 millions et Gaumont vise les 15 millions d’entrées.

Bloqués dans les couloirs du temps, Godefroy de Montmirail et son fidèle serviteur Jacquouille sont projetés dans une époque de profonds bouleversements politiques et sociaux : la Révolution Française… Plus précisément, la Terreur, période de grands dangers pendant laquelle les descendants de Jacquouille La Fripouille, révolutionnaires convaincus, confisquent le château et tous les biens des descendants de Godefroy de Montmirail, aristocrates arrogants en fuite dont la vie ne tient qu’à un fil.

 

  • Mandarines (Ace Entertainment Films) Drame estonien geogien de Zaza Urushadze.

En 1990, la guerre fait rage en Abkhazie. Un village ne compte comme seuls habitants qu’un vieil homme, Ivo, et un producteur de mandarines, Markus, – tous deux d’origine estonienne – qui refuse de quitter sa plantation alors que les fruits sont presque mûrs. Le conflit est de plus en plus proche mais Ivo décide de venir en aide à Akhmed, un Caucasien blessé, et le cache chez lui. Markus, à son tour, découvre un Géorgien laissé pour mort sur le champ de bataille. Il l’emmène lui aussi chez Ivo. Deux combattants de camps opposés se retrouvent alors sous le même toit…

 

  • Mimi & Lisa (Cinéma Public Films ~85 copies) Moyen métrage d’animation slovénien de Katarina Kerekesova proposant six épisodes.

Tout peut arriver les yeux fermés !
Timide et non-voyante, Mimi perçoit le monde différemment grâce à ses autres sens. Lisa, sa voisine de palier délurée, est toujours prête à provoquer des situations amusantes. Ensemble, elles découvrent les univers de leurs voisins dans lesquels le moindre objet peut devenir le théâtre d’une aventure fantastique, avec l’imagination pour seule frontière.

 

  • Visite Ou Mémoires Et Confessions (Epicentre Films ~20 copies) Long métrage posthume de Manoel De Oliveira tourné en 1982 et dévoilé après son décès selon sa volonté.

En 1982, Manoel de Oliveira réalise, dans le plus grand secret, un film qui ne devait être visible qu’après sa mort. Visite ou Mémoires et Confessions est un film autobiographique sur sa vision de la vie, son cinéma et la demeure familiale qu’il a tant aimée.

CRITIQUE

 

  • Laurette 1942 Une Volontaire Au Camp Du Récébédou (Ecransud Distribution) Un film de mémoire d’après le livre de Laurette Alexis-Monet, Les Miradors de Vichy.

Eté 1942, Laurette Monet, jeune protestante, alors étudiante en théologie en zone Sud qui avec l’innocence et l’énergie de ses 19 ans,découvre en s’engageant dans la Cimade (Comité Inter Mouvenants Auprès des Evacués) le camp d’internement français de Récébédou, au moment des grandes déportations de l’été 1942. Laurette accompagne, protège les populations internées par le gouvernement de Vichy: Juifs allemands, autrichiens, hongrois, antinazis expulsés par Hitler, antifascites, républicains espagnols ou résistants, indésirables à la police du Maréchel. Face à l’horreur de ces antichambres de la solution finale, la conscience de cette protestante humaniste, femme parmi d’autres femmes, bascule dans la résistance.

 

  • Le Festin De Pierre (Neyrac Films ~2 copies) Documentaire sur les répétitions d’un spectacle musical.

Un matin de mars, Pierre Lericq débute les répétitions d’un spectacle musical intitulé « FESTIN », qui sera la nouvelle création des Epis Noirs pour Avignon 2014, inspiré de Don Juan. Autour de Pierre, douze comédiennes, deux musiciens, une assistante et une équipe technique. Pendant cinq mois, Eric Bu filme les répétitions de la troupe et traque le travail de création de ce spectacle hors norme. « LE FESTIN DE PIERRE » dessine avant tout le portrait d’un auteur-metteur en scène-acteur-compositeur-chanteur bourré de talent. De l’ombre à la lumière, la narration de ce Festin est toujours tendue par les doutes et l’aboutissement incertain de ce « Festin », ce spectacle qui confronte les enjeux intimes de son auteur avec l’énergie collective de sa troupe…

 

  • La Sociologue Et l’Ourson (Docks 66) Documentaire d’Etienne Chaillou et de Mathias Thery.

De septembre 2012 à mai 2013, la France s’enflamme sur le projet de loi du Mariage pour tous. Pendant ces neuf mois de gestation législative, Ia sociologue Irène Théry raconte à son fils les enjeux du débat. De ces récits nait un cinéma d’ours en peluches, de jouets, de bouts de cartons. Portrait intime et feuilleton national, ce film nous fait redécouvrir ce que nous pensions tous connaître parfaitement : la famille.

 

  • Mutations En Cours (L’Agence Du Court Métrage)

Rien ne destinait le professeur Laslowicz, Tarim le brave, Justine aka Junior, Johnny et compagnie à cohabiter. Et pourtant, les voici embarqués dans la même aventure cinématographique ! Mutations en cours, c’est un programme de 5 films courts et des transformations en tout genre. Du rire, du suspenses, du dégoût, du rire encore… et beaucoup d’impertinence !

 

Synopsis © Allociné & Distributeurs

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :