Cette semaine dans les salles

cette-semaine-dans-les-salles-58

Cette semaine encore pas mal de film dont du déjà vu avec des suites et des reboots.

 

  • Alvin et les Chipmunks à fond la caisse (Twentieth Century Fox France ~600 copies) Nouvel opus réalisé par Walt Becker à qui l’on doit Bande de Sauvages (400.2k). Si le premier et le deuxième opus ont respectivement réalisé 1M et 1.4M d’entrées, le troisième opus a lui dépassé les 2.4M.

Après une série de malentendus, Alvin, Simon et Théodore comprennent que Dave va demander sa petite amie en mariage à Miami et risque de les abandonner. Ils ont trois jours pour le retrouver et empêcher ce mariage. Ils se lancent alors dans un road trip à travers l’Amérique : aventure, musique et grosses bêtises.

CRITIQUE

 

  • Steve Jobs (Universal Pictures International France ~139 copies) Biopic réalisé par Danny Boyle dont les meilleurs scores en France sont Slumdog Millionaire (2.7M) et La Plage (2.2M). Au scénario, on retrouve Aaron Sorkin, scénariste de The Social Network (1.5M). Ce biopic fera-t-il mieux que Jobs de Joshua Michael Stern avec Ashton Kutcher (263.2k) ?

Dans les coulisses, quelques instants avant le lancement de trois produits emblématiques ayant ponctué la carrière de Steve Jobs, du Macintosh en 1984 à l’iMac en 1998, le film nous entraîne dans les rouages de la révolution numérique pour dresser un portrait intime de l’homme de génie qui y a tenu une place centrale.

 

  • Dirty Papy (Metroplitan FilmExport ~248 copies) Deuxième réalisation de Dan Mazer après Mariage à l’Anglaise (339.9k). Au casting, on retrouve Robert De Niro. L’acteur a rencontré le succès avec certaines comédies : Mon Beau Père et Moi (1.8M), Mon Beau Père mes Parents et Moi (1.6M), Mon Beau Père et Nous (1.2M), Happiness Therapy (1M) mais moins avec d’autres : Happy New Year (540.7k), Un Grand Mariage (160k), Le Nouveau Stagiaire (432.2k). On retrouve aussi Zac Efron vu dans Nos Pires Voisins (737.3k).

Jason Kelly, avocat un peu coincé, s’apprête à épouser la fille autoritaire de son patron. Autant dire qu’il est désormais bien parti pour devenir associé au sein du cabinet… Mais c’est sans compter sur son grand-père Dick, vieil obsédé sexuel, qui le convainc de l’accompagner en Floride pour quelques jours de vacances. Soudain, Jason voit la perspective de son mariage remise en question. Car son grand-père entend profiter de la vie au maximum et embarquer son petit-fils dans ses aventures rocambolesques. Du coup, entre les soirées arrosées, les bagarres dans les bars et une folle nuit passée au karaoké, Jason découvre des plaisirs de l’existence qu’il ne soupçonnait pas, tandis que Dick s’attache à ce garçon qu’il ne connaissait presque pas…

 

  • Point Break (SND Films ~378 copies) Le remake de Point Break Extrême Limite (1.3M) avec Patrick Swayze et Keanu Reeves sorti en 1991.

Une série de braquages spectaculaires aux quatre coins du monde met en péril l’équilibre des marchés financiers. Les criminels opèrent aussi bien en motos dans des gratte-ciels new yorkais qu’en « wingsuits » pour s’échapper d’avions au-dessus de la jungle. Johnny Utah, une ancienne légende du moto-cross devenue agent du FBI, va devoir infiltrer le groupe de sportifs de l’extrême que l’on soupçonne d’être à l’origine de ces sidérants braquages. Pour gagner leur confiance, Utah affronte des défis insensés, du surf au snowboard en passant par la chute libre ou l’escalade à mains nues. Alors qu’il pense avoir identifié le cerveau des braquages, il se retrouve entrainé contre son gré dans les activités criminelles du groupe dopé à l’adrénaline…

 

  • Les Tuches 2 Le Rêve Américain (Pathé Distribution ~602 copies) Les Tuche avait attiré 1.5M de spectateurs. Olivier Baroux se recolle à la réalisation, il est obligé de faire mieux sinon ce sera le « désastre » américain. Le réalisateur reste sur les scores de Entre Amis (718.8k) et On a Marché sur Bangkok (402.1k).

À l’occasion de l’anniversaire de « coin-coin », le benjamin de la fratrie, la famille Tuche part le retrouver aux États-Unis : les choses ne vont pas se passer comme prévu, mais alors pas du tout.

CRITIQUE

 

  • Chocolat (Gaumont Distribution ~525 copies) Nouvelle réalisation de Roschdy Zem après Mauvaise Foi (789.7k), Omar m’a Tuer (572.7k) et Bodybuilder (57.5k). Au casting Omar Sy dont les derniers films français ont trouvé leur public Samba (3.1M) et De l’autre Côté du Périph (2.2M). On sait maintenant qu’il y avait deux clows connus au début du XX° siècle.

Du cirque au théâtre, de l’anonymat à la gloire, l’incroyable destin du clown Chocolat, premier artiste noir de la scène française. Le duo inédit qu’il forme avec Footit, va rencontrer un immense succès populaire dans le Paris de la Belle époque avant que la célébrité, l’argent facile, le jeu et les discriminations n’usent leur amitié et la carrière de Chocolat. Le film retrace l’histoire de cet artiste hors du commun.

CRITIQUE

 

  • Préjudice (Les Films du Losange ~35 copies) Premier long d’Antoine Cuypers qui s’offre Nathalie Baye et Arno au casting. L’actrice reste sur le score de La Volante (127.7k).

Lors d’un repas de famille, Cédric, la trentaine, vivant toujours chez ses parents, apprend que sa soeur attend un enfant. Alors que tout le monde se réjouit de cette nouvelle, elle provoque chez lui un ressentiment qui va se transformer en fureur. Il tente alors d’établir, aux yeux des autres, le préjudice dont il se sent victime depuis toujours.
Entre non-dits et paranoïa, révolte et faux-semblants, jusqu’où une famille peut-elle aller pour préserver son équilibre ?

 

  • La Terre et l’Ombre (Pyramide Distribution ~52 copies) C’est la Caméra d’Or du dernier festival de Cannes.

Alfonso est un vieux paysan qui revient au pays pour se porter au chevet de son fils malade. Il retrouve son ancienne maison, où vivent encore celle qui fut sa femme, sa belle-fille et son petit-fils. Il découvre un paysage apocalyptique. Le foyer est cerné par d’immenses plantations de cannes à sucre dont l’exploitation provoque une pluie de cendres continue. 17 ans après avoir abandonné les siens, Alfonso va tenter de retrouver sa place et de sauver sa famille.

 

  • Anomalisa (Paramount Pictures France ~62 copies) Lion d’Argent Grand Prix du jury à la dernière Mostra de Venise, par contre l’affiche ne donne pas envie.

Michael Stone, mari, père et auteur respecté de « Comment puis-je vous aider à les aider ? » est un homme sclérosé par la banalité de sa vie. Lors d’un voyage d’affaires à Cincinnati où il doit intervenir dans un congrès de professionnels des services clients, il entrevoit la possibilité d’échapper à son désespoir quand il rencontre Lisa, représentante de pâtisseries, qui pourrait être ou pas l’amour de sa vie…

 

  • La Marcheuse (Rezo Films ~10 copies) Premier long de Nael Marandin.

Lin Aiyu, clandestine chinoise, se prostitue dans les rues de Belleville. Elle habite avec sa fille adolescente, à qui elle cache son activité. Leur vie bascule lorsqu’un soir, un inconnu, blessé, pénètre brutalement chez elles. Tantôt ravisseur, tantôt prisonnier, l’homme s’impose comme une menace et une chance à saisir…

 

  • Le Temps des Rêves (Sophie Dulac Distribution ~25 copies) Par Andreas Dresen dont le meilleur score en France est Septième Ciel (26.3k).

Allemagne de l’Est. Dani et sa bande ont grandi dans l’utopie socialiste de la RDA. Adolescents à la chute du Mur, ils vivent au rythme de la techno, de leurs rêves débridés et des allers-retours au commissariat. Lancée à pleine vitesse dans les années 90, cette jeunesse exaltée et désorientée va se heurter au destin chaotique de sa génération.

 

  • Dofus Livre 1 Julith (Gebeka Films ~131 copies) Film d’animation français adapté d’un jeu vidéo.

Dans la majestueuse cité de Bonta, Joris coule des jours heureux, aux côtés de Kerubim Crépin, son papycha adoptif. Mais tout bascule lorsque Joris, bravant l’interdiction de papycha, tente d’approcher son idole de toujours, la mégastar du Boufbowl, Khan Karkass. De son côté, Julith, la sorcière, revient avec une revanche à prendre et un objectif : anéantir Bonta. Joris et ses amis arriveront-ils à sauver la cité et tous ses habitants ?

 

  • Happily Ever After (Aloest Distribution) Un documentaire autobiographique.

Visiter ses ex quand votre couple bat de l’aile? Elle l’a fait. Après avoir enchaîné des relations amoureuses mouvementées et passionnelles, la cinéaste Tatjana Božić décide, caméra au poing, de prendre la route pour retrouver ses anciens amants et comprendre ce qui n’a pas fonctionné. Un road-movie amoureux, décalé et sans concessions à travers l’Europe.

 

  • Mini et les voleurs de miel (Les Films du Préau ~36 copies) Film d’animation danois qui est la suite de Les Deux Moustiques (18k).

Pour célébrer leur retour, Mini le petit scarabée et ses amis du cirque donnent un spectacle devant tout le village. Malencontreusement, Malencontreusement, Mini fait tomber la belle acrobate qui dansait sur un fil. Honteux, il s’enfuit dans le bois aux frênes où il rencontre alors un bande d’insectes punk qui va se servir de lui pour voler du miel…

 

  • Mad Love in New York (Carlotta Films ~11 copies) Nouvelle réalisation des frères Safdie, Joshua et Ben, après Lenny & The Kids  (12.5k).

A New York, un couple de vagabonds toxicomanes, entretenant une relation conflictuelle, se bat contre leur addiction.

 

  • Faire l’Amour (Donoma Guerilla)

Kahina, jeune mère incarcérée, a une semaine de permission pour passer Noël avec son fils. Sur les traces de son passé, elle va rencontrer Oussmane, rappeur à succès embourbé dans une petite vie bourgeoise et en couple avec Laure, une hôtesse de l’air sexy et hautaine rêvant d’être mère.
Ces trois personnages aux caractères explosifs vont se rapprocher, se soutenir, s’affronter, dans la poursuite de leurs rêves. Et ensemble, ils vont tenter de répondre à cette question : Comment l’amour se construit-il ? Comment faire l’amour ?

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :