Cette semaine dans les salles

Bons choix et bonnes séances pour cette dernière semaine de septembre.

  • Les Apparences (SND) Nouveau long de Marc Fitoussi après La Vie D’Artiste (86k), Copacabana (300.8k), Pauline Détective (114k), La Ritournelle (344k), Maman A Tort (69.2k) et Selfie (160.9k). Le réalisateur adapte le roman « trahie » de Karin Alvtegen.

Vienne, ses palais impériaux, son Danube bleu et… sa microscopique communauté française. Jeune couple en vue, Ève et Henri, parents d’un petit Malo, ont tout pour être heureux. Lui est le chef d’orchestre de l’Opéra, elle travaille à l’Institut français. Une vie apparemment sans fausse note, jusqu’au jour où Henri succombe au charme de l’institutrice de leur fils.

  • Ondine (Les Films Du Losange) Nouveau long de Christian Petzold après Contrôle D’Identité (4.4k), Jerichow (4.7k), Yella (1.7k), Barbara (291.9k), Phoenix (192.6k) et Transit (36.6k). Le film est reparti de la Berlinale 2020 avec l’ours d’argent de la meilleure actrice pour Paula Beer.

Ondine vit à Berlin, elle est historienne et donne des conférences sur la ville. Quand l’homme qu’elle aime la quitte, le mythe ancien la rattrape : Ondine doit tuer celui qui la trahit et retourner sous les eaux…

  • Eleonore (ARP Sélection) Premier long d’Amro Hamjawi.

Sous la pression de sa mère et de sa sœur, Eléonore, apprentie écrivain, change de vie et devient l’assistante d’un éditeur spécialisé dans les romances érotiques.

  • Boutchou (Orange Studio / UGC Distribution) Premier long d’Adrien Piquet-Gauthier.

Paul et Virginie viennent d’avoir un petit garçon. Heureux de découvrir leur nouvelle vie de jeunes parents, ils n’imaginaient pas que leur Boutchou allait devenir l’enjeu d’une lutte sans merci entre les grand-parents… Pour gagner l’exclusivité du petit adoré, grand-pères et grand-mères sont prêts à mettre en place tous les stratagèmes…

  • Lux Æterna (UFO Distribution / Potemkine Films) Nouveau long de Gaspar Noé après Seul Contre Tous (37k), Irréversible (598.8k), Destrcted (9k), Enter The Void (54.4k), Love (65k) et Climax (63.2k).

Charlotte Gainsbourg accepte de jouer une sorcière jetée au bûcher dans le premier film réalisé par Beatrice Dalle. Or l’organisation anarchique, les problèmes techniques et les dérapages psychotiques plongent peu à peu le tournage dans un chaos de pure lumière.

CRITIQUE 
  • Blackbird (Metropolitan FilmExport) Nouveau long de Roger Mitchell après Coup De Foudre A Notting Hill (4.52M), Dérapages Incontrôlés (264.9k), The Mother (67.7k), Morning Glory (218.4k), Week-End Royal (137.4k), Un Week-End A Paris (95.3k) et My Cousin Rachel (86.5k).

Lily et son mari Paul décident de réunir enfants et petits-enfants pour un week-end dans leur maison de campagne. Trois générations d’une même famille se retrouvent, avec Jennifer, l’aînée, son mari Michael et leur fils de 15 ans, Jonathan, mais aussi Anna, la cadette, venue avec Chris, sa compagne. En fait, cette réunion de famille a un but bien particulier : atteinte d’une maladie dégénérative incurable, Lily refuse de subir une fin de vie avilissante et décide de prendre son destin en main. Mais tout le monde n’accepte pas cette décision. Non-dits et secrets remontent à la surface, mettant à l’épreuve et redessinant tous les liens qui unissent les membres de cette famille, alors que le temps des adieux approche…

CRITIQUE 
  • Stripped (Art House) Nouveau long de Yaron Shani après Ajami (140k), Chained (23.5k) et Beloved (16.1k).

Alice et Ziv sont voisins dans un quartier de Tel-Aviv. Alice vient de publier un premier roman particulièrement remarqué. Ziv est un adolescent passionné de musique, mal à l’aise avec l’expression de ses sentiments. Alice pense que Ziv pourrait être le cœur d’un projet documentaire mais leur rencontre va prendre un tournant inattendu.


  • Sing Me A Song (Nour Films) Nouveau documentaire de Thomas Balmès après Bébés (275.7k).

Le jeune Peyangki vit et étudie dans un monastère traditionnel au Bhoutan. Au pays du bonheur, l’arrivée récente d’internet entraîne d’importants bouleversements. Les rituels quotidiens des moines entrent en concurrence frontale avec la nouvelle addiction aux smartphones. Peyangki se passionne pour les chansons d’amour et tombe amoureux sur WeChat d’une jeune chanteuse.
Succombera-t-il à la romance et aux tentations de la ville ou restera-t-il au monastère ?

  • Ailleurs (Septième Factory) Film d’animation de Gints Zilbalodis qui a obtenu le prix contrechamps au festival international du film d’animation d’Annecy 2019.

Un jeune garçon se réveille suspendu à un arbre après un accident d’avion. Au loin une grande forme menaçante s’approche de lui. Pour la fuir il se réfugie à l’entrée d’une caverne où l’étrange forme ne parvient pas à le suivre. Dans cette caverne, le jeune homme trouve une carte et une moto qui le poussent à prendre la route pour essayer de rejoindre, de l’autre côté de l’île, le port et la civilisation.

CRITIQUE 
  • Fin De Siècle (Optimale Distribution) Un long de Lucio Castro.

Un Argentin de New York et un Espagnol de Berlin se croisent une nuit à Barcelone. Ils n’étaient pas faits pour se rencontrer et pourtant… Après une nuit torride, ce qui semblait être une rencontre éphémère entre deux inconnus devient une relation épique s’étendant sur plusieurs décennies…

  • Youpi C’Est Mercredi (Gebeka Films) Nouveau film d’animation de Siri Melchior après En Promenade (21.3k), Drôles De Créatures (3.9k) et Rita & Crocodile (120.3k).

Quand on est enfant, le mercredi reste le meilleur jour de la semaine. On peut aller au cinéma, à la piscine, on occupe cette journée de loisirs par mille et une inventions pour passer du temps avec les copains et se distraire. Et quand on a l’imagination de Rita et la patience de Crocodile, alors on passe un merveilleux mercredi, rempli de surprises sous le signe de l’amitié et de la malice… et on peut dire « Youpi, c’est mercredi ! ».

  • Balades Sous Les Etoiles (Les Films Du Préau) Programme de six courts : « Promenade Nocturne » de Lizete Upite, « Eternité » d’Anastasia Melikhova, « Elsa Et La Nuit » de Jöns Mellgren, « Premier Tonnerre » d’Anastasia Melikhova, « Nuit Chérie » de Lise Bertels et « Moutons Loup & Tasse De Thé » de Marion Lacourt.

La nuit, rien n’est tout à fait pareil…
Six films courts autour de la nuit, des rêves, de la peur de l’obscurité et de rencontres entre les animaux et les hommes… Cinq jeunes réalisateurs et réalisatrices à l’imagination fertile pour une promenade poétique nocturne.

  • Léo, Loulou, Jeanne Et Les Autres (Les Découvertes Du Saint-André) Nouveau documentaire d’Ellenore Lœhr après Il Etait Une Fois Hamlet Et Ophélie A Shangai (0.03k).

Ils ont 20 ans, l’âge de tous les espoirs, des rêves et des questionnements sur l’avenir, au passage délicat de l’adolescence à l’âge adulte. Ils sont chinois, les deux pieds ancrés dans la tradition de leur pays et le regard tourné vers l’Occident. Ils rêvent d’Afrique, de France, mais devront-ils se marier pour obéir à la pression sociale ou préféreront-ils voyager après le service militaire ?
Le film offre un regard rare et libre sur la jeunesse chinoise, dans l’une des plus prestigieuses universités de Chine : l’Université Internationale des Etudes du Sichuan, à Chongqing, où Léo, Loulou et Jeanne étudient le français.

  • Pierre Cardin (L’Atelier Distribution) Documentaire de P.David Ebersole et Todd Hughes.

Des millions de personnes connaissent le logo et la signature emblématique de Pierre Cardin.
Mais peu de personnes connaissent l’homme derrière le créateur. Quel est l’histoire de ce couturier légendaire ? Pierre CArdin a révolutionné la mode aussi bien la Haute Couture, le prêt-à-porter que le design aux quatre coins du monde. 
Fort des archives de la maison Cardin et des témoignages d’icônes – Jean-Paul Gautier, Sharon Stone, Naomi Campbell, Philippe Stark – une immersion dans l’esprit d’un génie et dans l’histoire du “ Dernier Empereur ”

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :