Cette semaine dans les salles

Fini les grandes vacances, on attaque déjà le dernier tiers de 2020 par quelques films qui tenteront de se faire une place parmi les continuations. Bons choix et bonnes séances.

  • Police (Studiocanal) Nouveau long d’Anne Fontaine dont les meilleurs scores sont Coco Avant Chanel (1.03M), Mon Pire Cauchemar (788.1k), La Fille De Monaco (722.3k), Les Innocentes (702k), Gemma Bovery (590.3k), Nathalie (551.7k) et qui reste sur Marvin Ou La Belle Education (115.1k) et Blanche Comme Neige (60k). La réalisatrice adapte le roman éponyme d’Hugo Boris.

Virginie, Erik et Aristide, trois flics parisiens, se voient obligés d’accepter une mission inhabituelle : reconduire un étranger à la frontière. Sur le chemin de l’aéroport, Virginie comprend que leur prisonnier risque la mort s’il rentre dans son pays. Face à cet insoutenable cas de conscience, elle cherche à convaincre ses collègues de le laisser s’échapper.

  • Poissonsexe (Rezo Films) Troisième long d’Olivier Babinet après Robert Mitchum Est Mort (10.22k) et Swagger (65.9k).

Alors que Miranda, la dernière baleine au monde, fait la une des journaux, Daniel, physicien obstiné, tente de redonner aux poissons l’envie de copuler. Célibataire désabusé, il est lui-même hanté par le désir d’être père et compte bien traiter ce problème scientifiquement.
Le hic c’est qu’à Bellerose il y a seulement 3 femmes en âge de procréer, soit une chance sur 6232,33 de rencontrer la mère de ses futurs enfants. Pourtant un jour, en sauvant de la noyade un étrange poisson à pattes, Daniel va réapprendre à tomber amoureux.

  • Enorme (Memento Films Distribution) Quatrième long de Sophie Letourneur après La Vie Au Ranch (25.9k), Les Coquillettes (9.3k) et Gaby Baby Doll (12.3k).

Ça lui prend d’un coup à 40 ans : Frédéric veut un bébé, Claire elle n’en a jamais voulu et ils étaient bien d’accord là-dessus. Il commet l’impardonnable et lui fait un enfant dans le dos. Claire se transforme en baleine et Frédéric devient gnangnan.

CRITIQUE 
  • Ema (Potemkine Films) Nouveau long de Pablo Lorrain après Tony Manero (13.4k), Santiago 73 Post Mortem (29.4k), No (315.8k), El Club (38.3k), Neruda (238.5k) et Jackie (462.5k).

Ema, jeune danseuse mariée à un chorégraphe de renom, est hantée par les conséquences d’une adoption qui a mal tourné. Elle décide de transformer sa vie.

  • Antigone (Les Alchimistes) Un long de la réalisatrice québecoise Sophie Deraspe qui est l’adaptation moderne de la pièce éponyme de Sophocle.

Antigone est une adolescente brillante au parcours sans accroc. En aidant son frère à s’évader de prison, elle agit au nom de sa propre justice, celle de l’amour et la solidarité.
Désormais en marge de la loi des hommes, Antigone devient l’héroïne de toute une génération et pour les autorités, le symbole d’une rébellion à canaliser…

CRITIQUE 
  • La Jeune Fille A L’Echo (Ed Distribution) Un long du réalisateur lituanien Arunas Zebriunas décédé en 2013. Le film est l’adaptation de « l’echo » de Youri Naguibine. Le film tourné en 1964 remporte le prix du jury au festival international du film de Locarno en 1965. On doit également au réalisateur, La Belle (3.5k) tourné en 1969 et sorti en 2018.

C’est le dernier jour des vacances pour Vika. Vêtue de sa robe ample, les cheveux au vent, elle arpente le littoral déjà maintes fois foulé par ses pieds nus au cours de l’été. Libre de ses mouvements et de la présence des adultes, cette petite fille hardie, cor de chasse autour du cou, laisse son innocence et sa curiosité la guider, sans crainte. Vika s’amuse de tout ce qui lui est offert : les vagues deviennent pistes de danse, le sable immense ardoise et les coquillages une chorale marine. Entre plongeons et baignades, elle rend visite à ses amis, rochers anthropomorphes, dont elle seule détient les secrets du langage. De nature effrontée, elle ne se laisse pas impressionner par le groupe de garçons, autres résidents de cette plage hors du monde et du temps. Vika leur tient tête jusqu’à démonter leurs jeux de pouvoir. Romas, un nouvel arrivant intrigué par cette petite fille intrépide, obtient sa confiance et sa sympathie. Elle le conduit jusqu’au creux des regs pour lui confier son secret.

  • La Route Du Soleil (Les Découvertes Du Saint-André) Un long de Léo Ceka et Elyas Bousseka.

Raoul est un jeune homme de 19 ans. Rêveur et sensible, il passe le plus clair de son temps à errer en voiture, dans la campagne. Un jour d’été, il est sur le point de renverser une jeune femme, nommée Alma, sur le bord de la route. Au début, entre eux, le courant ne passe pas : lui est un blagueur, tandis qu’elle est très froide. Son meilleur ami Stevo l’incite à aller plus loin avec cette fille qui dégage quelque chose d’unique. Raoul sent en effet qu’elle masque, par sa froideurapparente, une vraie sensibilité comme il en cache une, derrière son allure de blagueur. De ces deux êtres différents naîtra une relation spéciale.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :