Cette semaine dans les salles

Une nouvelle semaine de sorties assez chargée. Bons choix et bonnes séances.

  • Place Des Victoires (Alba Films) Premier long de Yoann Guillouzouic.

Place des Victoires est l’histoire d’une rencontre improbable et salvatrice entre Bruno, quadragénaire marginalisé par des déboires professionnels et familiaux, et Gagic, petit garçon de la rue, espiègle et chapardeur. Bruno va peu à peu remonter à la surface, guidé par ce petit garçon solaire, plein de malice et de poésie.

  • Adults In The Room (Wild Bunch Distribution) Nouveau long de Costra Gavras dont les meilleurs scores sont Z (3.95M), L’Aveu (2.14M), Missing Porté Disparu (1.82M), Clair De Femme (1.76M), Amen (1.31M), Compartiment Tueurs (1.07M), Etat De Siège (1.06M) et qui reste sur Le Capital (367.7k). Le réalisareur adapte les mémoires de Yanis Varoufakis.

Après 7 années de crise le pays est au bord du gouffre. Des élections, un souffle nouveau et deux hommes qui vont incarner l’espoir de sauver leur pays de l’emprise qu’il subit. Nommé par Alexis, Yanis va mener un combat sans merci dans les coulisses occultes et entre les portes closes du pouvoir européen. Là où l’arbitraire de l’austérité imposée prime sur l’humanité et la compassion. Là où vont se mettre en place des moyens de pression pour diviser les deux hommes. Là où se joue la destinée de leur peuple. Une tragédie grecque des temps modernes.

  • La Belle Epoque (Pathé / Orange Studio) Deuxième long de Nicolas Bedos après Monsieur & Madame Adelman (329.4k).

Victor, un sexagénaire désabusé, voit sa vie bouleversée le jour où Antoine, un brillant entrepreneur, lui propose une attraction d’un genre nouveau : mélangeant artifices théâtraux et reconstitution historique, cette entreprise propose à ses clients de replonger dans l’époque de leur choix. Victor choisit alors de revivre la semaine la plus marquante de sa vie : celle où, 40 ans plus tôt, il rencontra le grand amour…

 CRITIQUE 
  • Furie (New Story) Un long d’Olivier Abbou à qui l’on doit Territoires (1k).

Inspiré de faits réels. Le temps des vacances d’été, Chloé et Paul Diallo prêtent leur maison à la nounou de leur fils. À son retour de voyage, la famille Diallo trouve porte close : les serrures ont été changées et les occupants déclarent être chez eux. Pour Paul, c’est le début d’un combat qui va faire vaciller son couple, ses valeurs, son humanité.

 CRITIQUE 
  • Une Colonie (Wayna Pitch) Premier long de Geneviève Dulude De Celles qui a remporté un Ours de cristal à la soixante neuvième édition du festival international du film de Berlin dans la catégorie génération K plus consacrée aux films jeunesse.

Mylia, une enfant timide et farouche, s’apprête à quitter sa campagne natale pour la grande école. À la recherche de repères dans ce milieu qui lui semble hostile, elle apprendra à mieux se connaître à travers la rencontre de Jimmy, un jeune autochtone marginal de la réserve voisine. Mylia avancera comme elle peut, parfois maladroitement, en se frottant à l’absurdité de l’adolescence, à ses malaises et à ses petites victoires.

 CRITIQUE 
  • Et Puis Nous Danserons (ARP Sélection) Un long d’Evan Akin.

Merab s’entraîne depuis son plus jeune âge dans le cadre de l’Ensemble National Géorgien avec sa partenaire de danse, Mary. Son monde est brusquement bouleversé lorsque le charismatique Irakli arrive et devient son plus fort rival et son plus grand désir.

  • L’Audition (Les Films du Losange) Un long d’Ina Weisse avec Nina Hoss.

Anna Bronsky est professeure de violon au Conservatoire. Contre l’avis de ses collègues, elle impose l’admission d’un élève, en qui elle voit un grand talent. Avec beaucoup d’implication, elle prépare Alexander à l’examen de fin d’année et néglige de ce fait son jeune fils Jonas, lui aussi élève violoniste et passionné de hockey sur glace. Elle s’éloigne de plus en plus de son mari, si aimant à son égard, le luthier français Philippe Bronsky. A l’approche de l’audition, Anna pousse Alexander vers des performances de plus en plus exceptionnelles. Le jour décisif, un accident se produit, lourd de conséquences…

  • Midway (Metropolitan FilmExport) Nouveau long de Roland Emmerich après Universal Soldier (1.53M), Stargate (2.69M), Independance Day Le Jour De La Riposte (5.60M), Godzilla (2.91M), The Patriot Le Chemin De La Liberté (1.16M), Le Jour D’Après (2.69M), 10000 (833.4k), 2012 (4.62M), Anonymous (41.3k), White House Down (544.7k) et Independance Day Resurgence (1.29M).

Après la débâcle de Pearl Harbor qui a laissé la flotte américaine dévastée, la marine impériale japonaise prépare une nouvelle attaque qui devrait éliminer définitivement les forces aéronavales restantes de son adversaire. La campagne du Pacifique va se jouer dans un petit atoll isolé du Pacifique nord : Midway.
L’amiral Nimitz, à la tête de la flotte américaine, voit cette bataille comme l’ultime chance de renverser la supériorité japonaise. Une course contre la montre s’engage alors pour Edwin Layton qui doit percer les codes secrets de la flotte japonaise et, grâce aux renseignements, permettre aux pilotes de l’aviation américaine de faire face à la plus grande offensive jamais menée pendant ce conflit.

  • Le Voyage Du Pèlerin (Saje Distribution) Film d’animation de Robert Fernandez inspiré du livre de John Bunyan.

Chrétien entreprend un long voyage initiatique depuis la ville de Corruption jusque vers la lointaine Cité céleste. Pour parvenir à son but, il devra traverser de nombreuses épreuves et déjouer les pièges du maléfique Apollyon.

  • J’Ai Perdu Mon Corps (Rezo Films) Film d’animation de Jeremy Clapin adapté du roman « happy hand » de Guillaume Laurant. Le film a reçu le grand prix de la semaine de la critique à Cannes 2019 ainsi que le cristal du long métrage et le prix du public à Annecy 2019.

A Paris, Naoufel tombe amoureux de Gabrielle. Un peu plus loin dans la ville, une main coupée s’échappe d’un labo, bien décidée à retrouver son corps. S’engage alors une cavale vertigineuse à travers la ville, semée d’embûches et des souvenirs de sa vie jusqu’au terrible accident. Naoufel, la main, Gabrielle, tous trois retrouveront, d’une façon poétique et inattendue, le fil de leur histoire…

  • Le Voyage Dans La Lune (KMBO) Nouveau film d’animation de Rasmus A. Siversten après Ploody La Voiture Electrique Mène L’Enquête (7k), De La Neige Pour Noël (147.3k), La Grande Course Au Fromage (95.8k) et Dans La Forêt Enchantée De Oukyboury (65k).

Tous les pays du monde rêvent d’atteindre la Lune pour y planter leur drapeau. Solan et Ludvig décident de tenter leur chance à bord de la fusée construite par Féodor. Commence alors une incroyable odyssée spatiale ! Le dernier épisode des aventures de Solan et Ludvig après De la neige pour Noël et La Grande course au fromage.

  • L’Instant Infini (Bobine Films) Premier long de Douglas Beer.

Dévastés suite à la mort accidentelle de leur petite fille, Marie et Léo décident d’emménager dans une ferme isolée, proche de la frontière Suisse. Léo trouve refuge dans la quête d’un travail tandis que Marie, confrontée à la solitude, est assaillie par ses angoisses. Léo incite Marie à gagner de l’argent en s’exhibant sur des sites Internet. Un film dramatique qui bouscule les frontières psychologiques d’un couple à la dérive.

  • Amour-Eux (Panoceanic films) Un long d’Alexandre Laugier.

Emma a 17 ans. Belle, jeune, elle cultive une passion profonde pour le dessin. Elle aime la nature, la musique… Thierry approche de la trentaine. Jeune professeur de Mathématiques, il est amené à remplacer l’ancien professeur de Maths du lycée que fréquente Emma en classe de première. Au premier regard, Emma va tomber sous son charme, lui aussi.

  • Vitis Prohibita (Les Films Des Deux Rives) Documentaire de Stephan Balay.

Cela pourrait-être une légende, mais c’est l’histoire bien réelle d’une tentative d’assassinat réglementaire, la mise au ban d’une poignée de cépages déclassés, des vins interdits, accusés de tous les maux, rendus coupables d’avoir mauvais goût et incriminés de rendre fou. Leur crime ? Résister. Résister aux maladies, être naturellement adaptés aux changements climatiques et s’affranchir des pesticides et autres produits qui inondent la viticulture moderne. Bravant une législation extrêmement hostile et en dépit de la très mauvaise réputation de ces cépages, des paysans rebelles, convaincus de leurs vraies valeurs, n’ont cessé de cultiver les interdits. Les cépages résistants n’ont pas dit leur dernier mot. Le film propose un voyage œnologique en France, Italie, Autriche et Roumanie et États-Unis afin de mieux comprendre l’histoire et les enjeux des cépages résistants.

  • Princes Et Vagabonds (Les Découvertes Du Saint-André) Documentaire de Fabienne Le Houérou.

Dans le désert du Thar, en Inde, au Rajasthan, des musiciens manganiars nous font découvrir leur univers musical sublime au carrefour de différentes influences religieuses et culturelles

  • Le Char Et L’Olivier Une Autre Histoire De La Palestine (Destiny Films) Documentaire de Roland Nurier.

L’histoire de la Palestine, de son origine à aujourd’hui, loin de ce que les médias appellent le conflit israélo-palestinien. Experts internationaux, historiens, diplomates des Nations unies, juristes en Droit International mais aussi, témoignages de simples citoyens… Un éclairage primordial basé sur des éléments factuels incontestables, pour se débarrasser des clichés et idées reçues !

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :