Cette semaine dans les salles

Nouvelle semaine de sorties avec ce mercredi qui marque la fin de la fête du cinéma. Bons choix et bonnes séances.

  • Spider-Man Far From Home (Sony Pictures Releasing France) Nouvelles aventures du héros des productions Marvel après Spider-Man (6.47M), Spider-Man 2 (5.32M), Spider-Man 3 (6.33M), The Amazing Spider-Man (2.54M), The Amazing Spider-Man Le Destin d’Un Héros (2.32M) et Spider-Man Homecoming (2.31M). Il s’agit du vingt-troisième film de l’univers Cinématographique Marvel et du onzième et dernier de la phase III après Captain America Civil War (2.98M), Doctor Strange (1.97M), Les Gardiens De La Galaxie Volume 2 (3.23M), Spider-Man Homecoming (2.31M), Thor Ragnarok (2.52M), Black Panther(3.68M), Avengers Infinity War (5.14M), Ant-Man Et La Guêpe (1.85M), Captain Marvel (3.05M) et Spider-Man Homecoming (2.31M). Ala réalisation, on retrouve Jon Watts déjà présent sur Spider-Man Homecoming.

L’araignée sympa du quartier décide de rejoindre ses meilleurs amis Ned, MJ, et le reste de la bande pour des vacances en Europe. Cependant, le projet de Peter de laisser son costume de super-héros derrière lui pendant quelques semaines est rapidement compromis quand il accepte à contrecoeur d’aider Nick Fury à découvrir le mystère de plusieurs attaques de créatures, qui ravagent le continent !

 CRITIQUE 
  • Yesterday (Universal Pictures International France) Nouveau long de Danny Boyle don’t les meilleurs scores sont Slumdog Millionaire (2.71M), La Plage (2.28M), Petits Meurtres Entre Amis (1.11M), Trainspotting (1.05M) et qui reste sur 127 Heures (350.3k), Trance (224.1k), Steve Jobs (167.8k) et T2 Trainspotting (102.2k).

Hier tout le monde connaissait les Beatles, mais aujourd’hui seul Jack se souvient de leurs chansons. Il est sur le point de devenir extrêmement célèbre. 
Jack Malik est un auteur-compositeur interprète en galère, dont les rêves sont en train de sombrer dans la mer qui borde le petit village où il habite en Angleterre, en dépit des encouragements d’Ellie, sa meilleure amie d’enfance qui n’a jamais cessé de croire en lui. Après un accident avec un bus pendant une étrange panne d’électricité, Jack se réveille dans un monde où il découvre que les Beatles n’ont jamais existé… ce qui va le mettre face à un sérieux cas de conscience.

 CRITIQUE 
 AVANT-PREMIERE 
  • Pour Les Soldats Tombés (Warner Bros. France) Documentaire de Peter Jackson à qui l’on doit dans un autre registre la saga du Seigneur Des Anneaux et la saga du Hobbit.

Entre 1914 et 1918, un conflit mondial change à jamais le cours de l’histoire. Les hommes et femmes qui y ont participé ne vivaient pas dans un monde silencieux, en noir et blanc. Faites donc un voyage dans le temps pour revivre, comme si vous y étiez, ce moment majeur de l’histoire.

 CRITIQUE 
  • So Long My Son (Ad Vitam) Nouveau long de Wang Xiaoshuai après So Close To Paradise (8.9k), Beijing Bicycle (85.4k), Shangai Dreams (34.5k), Une Famille Chinoise (11.6k), 11 Fleurs (23.3k) et Red Amnesia (15k). Le film est reparti de la Berlinale avec l’ours d’argent de la meilleure actrice et du meilleur acteur.

Au début des années 1980, Liyun et Yaojun forment un couple heureux.
Tandis que le régime vient de mettre en place la politique de l’enfant unique, un évènement tragique va bouleverser leur vie.
Pendant 40 ans, alors qu’ils tentent de se reconstruire, leur destin va s’entrelacer avec celui de la Chine contemporaine.

  • Rojo (Condor Distribution) Nouveau long de Benjamin Naishtat après Historia Del Miedo (0.7k).

Argentine, 1975. Claudio, avocat réputé et notable local, mène une existence confortable, acceptant de fermer les yeux sur les pratiques du régime en place. Lors d’un dîner, il est violemment pris à parti par un inconnu et l’altercation vire au drame. Claudio fait en sorte d’étouffer l’affaire, sans se douter que cette décision va l’entraîner dans une spirale sans fin.

  • Petite Forêt (Boréalia Films) Un long du réalisateur sud coréen Yim Soon-rye adapté du manga « little forest » de Daisuke Igarashi.

Pas de travail, un amour à la dérive, des études ratées… Rien ne va dans la vie de Hye-won, 20 ans. Sur un coup de tête, elle décide de quitter la grande ville, laissant ses problèmes derrière elle. De retour au village, elle retrouve Jae-ha et Eun-sook, ses amis d’enfance. Alors que l’hiver se prépare, les journées de la jeune fille sont remplies de moments paisibles autour de repas préparés avec des ingrédients cultivés dans une nature préservée. Elle découvre peu à peu la véritable raison qui l’a poussée à revenir dans sa maison natale, où elle a vécu avec sa mère…

  • Pauvre Georges (Jour2fête) Nouveau long de Claire Devers après Max & Jérémie (626.1k) et Les Marins Perdus (25k).

« Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous » (Paul Eluard) 
Georges a quitté la France pour le Québec et s’est installé à la campagne avec sa femme, Emma. Un soir, en rentrant du collège où il enseigne le Français à Montréal, il surprend Zack, un adolescent déscolarisé, en train de fouiller leur maison. Georges voit en ce gosse un nouveau projet de vie et se met en tête de le sauver. 
Cette décision prise contre l’avis de tous va provoquer des réactions incontrôlées et faire exploser tous les liens qui les unissaient les uns aux autres.

  • Affreux Et Méchants (Zélig Films Distribution) Un long de Cosimo Gomez.

Banlieue de Rome. Noël. Un cul de jatte, un nain rappeur, un rasta toxicomane et une femme sans bras. Ils sont quatre gangsters et décident de braquer une banque. Mais le partage du butin ne se passe pas exactement comme prévu…

  • Manou A L’Ecole Des Goélands (ARP Sélection) Film d’animation d’Andrea Block et Christian Haas.

C’est l’histoire d’un martinet orphelin, élevé par des goélands. Courageux comme ses parents et astucieux comme tous les siens, il parviendra à réunir ces deux familles d’oiseaux qu’à priori tout oppose.

  • Quand On Crie Au Loup (Paradis films) Deuxième long de Marilou Berry après Joséphine S’Arrondit (893.4k).

Victor Bogomil, 12 ans, vit seul avec son grand-père, gardien d’immeuble. 
Il passe le plus clair de son temps à se faire peur en inventant des histoires invraisemblables : un jour, c’est la police qui est appelée pour des cambrioleurs qui seraient entrés dans la cave par effraction, le lendemain c’est les pompiers pour un début d’incendie qui menacerait tout l’immeuble… Bref, Victor a une imagination très fertile – et son entourage n’en peut plus.
Jusqu’au jour où deux braqueurs en cavale – des vrais! –  s’introduisent dans l’immeuble. Mais à force de crier au loup plus personne ne le croit, Victor va devoir se débrouiller tout seul.

  • Ibiza (Gaumont distribution) Nouveau long d’Arnaud Lemort après L’Amour C’Est Mieux A Deux (1.12M) et Dépression & Des Potes (296.5k). Un budget de 12.5M à amortir.

Philippe et Carole, tous deux divorcés, viennent de se rencontrer.
Très amoureux, Philippe est prêt à tout pour se mettre les deux ados de Carole dans la poche. Il propose un deal au fils aîné : s’il a son bac, c’est lui qui choisit leur lieu de vacances. Et ce sera Ibiza ! Mais pour Philippe, plutôt habitué à de paisibles vacances dans la Baie de Somme, c’est un véritable choc.

  • Haut Les Filles (Les Films Du Losange) Documentaire de François Armanet à qui l’on doit La Bande Du Drugstore (30k).

En France, la révolution rock du jour se joue au féminin pluriel. Face aux clichés virils du rap et du rock, les femmes iconoclastes réinventent le corps, le désir, l’apparence, à rebours de tous les codes sur la beauté, le vêtement, la décence, le genre. Pourquoi et comment en est-on arrivé là ? Le rock usé, pour renaître, avait besoin d’une mue, de changer de rythme, de peau, de langue, de sexe. Le nouveau commando des filles a pris le pas, la parole, et joue la nouvelle manche. Au micro, sur scène ou dans la vie, dix chanteuses charismatiques tournent les pages de soixante ans de rock français.

  • La Grand Messe (Docks 66 / Ligne 7) Documentaire de Valéry Fortunat Rossi et Valéry Rosier.

Des Ardennes au col d’Izoard, le long des départementales et sur les sentiers escarpés, une nuée de camping-cars s’élance pour célébrer le Tour de France. Le soleil réchauffe, les transats sont sortis, les copains arrivent : c’est l’été, la Grand-Messe commence ! 
Un regard drôle, attendrissant et poignant sur ces passionnés de la plus grande course cycliste du monde. Un bijou documentaire, quelque part entre Jacques Tati et « Strip-Tease ».

  • Dario Argento Soupirs Dans Un Corridor Lointain (Les Films Du Camélia) Documentaire de Jean-Baptiste thoret à qui l’on doit We Blew It (7.9k).

Vingt ans séparent les deux parties de ce film portrait consacré à Dario Argento. Tourné à Turin puis à Rome entre 2000 et 2019, Soupirs dans un corridor lointain cale son pas sur l’un des cinéastes les plus marquants de ces quarante dernières années. Ses obsessions, son travail, ses souvenirs, ses hantises, son rapport à la ville éternelle, les blessures de l’Histoire italienne, et puis le temps qui passe…

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :