Cette semaine dans les salles

bases sortie 03-6-2015

 

Une semaine très chargée en nouveautés qui devrait voir s’affronter On voulait tout casser et Qui c’est les plus forts ?

 

 

  • ON VOULAIT TOUT CASSER (Gaumont Distribution ~380 copies) Deuxième film de Philippe Guillard après Le Fils à Jo (1.24M).

Cinq amis depuis plus de trente ans, ayant renoncé depuis longtemps à leurs rêves   d’adolescents, découvrent un beau jour que le plus assagi de la bande plaque tout pour faire son tour du monde en bateau. En comprenant ce que cache cette décision soudaine, cela réveille leurs plus vieux rêves… Où sont passés leurs 20 ans… Ceux de l’époque où ils voulaient tout casser.

 

  • QUI C’EST LES PLUS FORTS ? (Wildbunch Distribution ~339 copies) Quatrième film de Charlotte De Turckeim dont le meilleur score est Mince Alors (1.45M).

Sam, au chômage et pom-pom girl à ses heures, se bat pour conserver la garde de sa jeune soeur et pour arrondir les fins de mois difficiles. Avec Céline, sa colocataire et meilleure amie, elles imaginent toutes les solutions pour s’en sortir – du téléphone rose à l’art floral –jusqu’au jour où un couple inattendu vient sonner à leur porte…

 

  • EX MACHINA (Universal International Pictures France ~63 copies)

Caleb, 24 ans, est programmateur de l’une des plus importantes entreprise d’informatique au monde. Lorsqu’il gagne un concours pour passer une semaine dans un lieu retiré en montagne appartenant à Nathan, le PDG solitaire de son entreprise, il découvre qu’il va en fait devoir participer à une étrange et fascinante expérience dans laquelle il devra interagir avec la première intelligence artificielle au monde qui prend la forme d’un superbe robot féminin.

 

  • FIN DE PARTIE (Eurozoom ~28 copies)

Cinq pensionnaires d’une maison de retraite de Jérusalem, ne supportent plus de voir leur ami malade souffrir. A la demande insistante de son épouse, ils se décident à construire une « machine pour mourir en paix » qui conduira le pauvre homme vers l’au-delà. Mais forcer le destin ne se révèle pas si simple.

 

  • LOIN DE LA FOULE DECHAINEE (Twentieth Century Fox France ~109 copies) Par Thomas Vinterberg le réalisateur de Festen (632k) et de La Chasse (151k).

Dans la campagne anglaise de l’époque victorienne, une jeune héritière, Bathsheba Everdeene doit diriger la ferme léguée par son oncle. Femme belle et libre, elle veut s’assumer seule et sans mari, ce qui n’est pas au goût de tous à commencer par ses ouvriers. Bathsheba ne se mariera qu’une fois amoureuse. Qu’à cela ne tienne, elle se fait courtiser par trois hommes, le berger Gabriel Oake, le riche voisin Mr Boldwood et le Sergent Troy.

 

  • MANOS SUCIAS (Pretty Pictures ~37 copies)

Depuis le port de Buenaventura, ville la plus dangereuse de Colombie, trois hommes embarquent pour un voyage sur les eaux sombres du Pacifique. Ils transportent une torpille contenant 100 kilos de cocaïne. Avec un filet de pêche pour seule couverture…

 

  • CASA GRANDE (Damned Distribution ~15 copies)

Enfant de l’élite bourgeoise de Rio de Janeiro, Jean a 17 ans. Tandis que ses parents luttent pour cacher leur banqueroute, il prend peu à peu conscience des contradictions qui rongent sa ville et sa famille.

 

  • MANGLEHORN (The Jokers/Le Pacte ~75 copies) Par David Gordon Green dont le meilleur score en France est Joe (163k).

Manglehorn, un serrurier solitaire vivant dans une petite ville, ne s’est jamais remis de la perte de l’amour de sa vie, Clara. Obsédé par son souvenir, il se sent plus proche de son chat que des gens qui l’entourent et préfère trouver du réconfort dans son travail et sa routine quotidienne. Malgré tout, il entretient des relations humaines fragiles en maintenant un contact intermittent avec son fils, en ressentant une fierté mal placée pour son ancien protégé qui s’est détourné du droit chemin et en construisant une amitié prudente avec une femme au grand cœur guichetière à la banque. Alors qu’un nouvel amour se dessine, il se retrouve à la croisée des chemins et doit choisir entre rester enlisé dans le passé et vivre le présent.

 

 

  • GRAZIELLA (KG Productions ~60 copies)

Il était projectionniste et avait le sentiment heureux de participer à la création des films. Elle était infirmière, et danseuse le soir… Avec son profil à la Picasso elle l’aimait, mais de loin sans y croire. C’était il y a 20 ans. Une autre vie.
Le hasard et la prison ont fini par les réunir au rythme cadencé d’Une Journée Particulière d’Ettore Scola. Sous le regard d’Alice, une ancienne prostituée, ils finissent leur peine le jour à Jeanne d’Arc, un grand pensionnat fermé pendant les vacances d’automne, et la nuit dans des cellules mitoyennes en prison. Mais l’enfer n’est plus la prison, « Sing Sing » comme ils disent, mais « les autres ».
Graziella et Antoine sont alors prêts au pire des défis pour survivre.

 

  • YMMA (Panoceanic Films ~12 copies)

Ymma raconte l’histoire d’un quadragénaire de Casablanca qui décide de s’envoler en Corse à la recherche de sa bien-aimée. Tout ce qu’il sait d’elle, c’est qu’elle vit en Corse. Il décide alors de partir à sa recherche.

 

  • LA PORTE D’ANNA (Gebeka Films ~11 copies)

La Porte d’Anna“ nous plonge dans la vie d’un hôpital de pédopsychiatrie au sein d’un groupe d’enfants présentant des troubles mentaux. Sans à-priori, sans regard polémique non plus, nous partageons le travail inlassable, titanesque et profondément humain qui s’accomplit au jour le jour par les soignants et les éducateurs. Nous partons à la rencontre de personnes au destin hors du commun qui luttent au quotidien pour le bien être des plus démunis. Le documentaire témoigne des joies et des douleurs de ces enfants malades et des défis de l’équipe médicale qui les accompagne.

 

  • LA REVELATION D’ELA (Zootrope Films ~13 copies)

Ela, une artiste respectée dont la carrière est en perte de vitesse, et Can, son mari architecte, vivent dans une banlieue chic d’Istanbul. Le couple semble mener une vie idyllique, jusqu’au jour où Ela entend son mari téléphoner en secret…

 

 

  • PAROLE DE KAMIKAZE (Haut et Court ~10 copies)

A 21 ans, Fujio Hayashi s’est porté volontaire pour la toute première opération kamikaze menée par l’armée impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale. Toute sa vie, il ne cessera de penser à ces dix-huit mois de guerre qui le hantent.
En recueillant ce témoignage, Masa Sawada et Bertrand Bonello tracent le destin d’une personnalité hors du commun.

 

 

  • FORT BUCHANAN (Norte Distribution ~1 copie)

Quand son mari Frank est envoyé en mission à Djibouti, Roger reste seul sur la base de Fort Buchanan, perdue au milieu des bois, avec sa fille adoptive – la tumultueuse Roxy. Entouré d’une femme d’un certain âge, de trois jolies épouses délaissées et d’un agriculteur-entraîneur de sport, il cherche conseils, compagnie et réconfort.

 

  • LES NOUVEAUX LOUPS DU WEB (Jupiter Films)

Sans faire de véritables révélations, « Terms and Conditions » narre une série d’histoires de vie privée sur internet qui posent toujours question aujourd’hui. Le film explique comment l’utilisateur du web, en cliquant sur le bouton « d’accord », consent à ce que sa vie en ligne soit archivée, partagée avec des tiers ou transmise aux agences du gouvernement.

 

  • POUR DE VRAI POUR DE FAUX (Hevadis Films ~8 copies)

Centre de loisirs Garibaldi de Montreuil. Cette année, dans la ville du célèbre Georges Méliès, le directeur du centre et quelques-uns des animateurs ont décidé de faire découvrir aux enfants, comment on fait du cinéma.
Tous les mercredis, des professionnels viennent leur parler de l’histoire du documentaire, de la fiction, du cadrage, des effets spéciaux, du scénario …
« Les frères Lumière, c’était des vrais frères ? Ils meurent vraiment les acteurs ? ».
Leur intérêt n’a d’égal que leur distraction : chaque intervention soulève de nombreuses questions mais aussi beaucoup d’agitation… et il faut parfois une bonne dose de savoir-faire aux animateurs pour canaliser cette énergie.
Pourtant, à mesure que l’année avance, un petit groupe d’enfants particulièrement intéressés se constitue. Devant leur fascination, les encadrants décident de prolonger l’expérience, en leur faisant réaliser leur propre court-métrage.
Aïssam, Jérémy, Pablo ou encore Thomas se lancent avec passion dans l’aventure.
Le film raconte au jour le jour, l’histoire de cette découverte et l’histoire de cette création. Tandis que se dessinent les portraits des jeunes protagonistes, le film convie le spectateur en enfance : celle du petit groupe de Garibaldi, mais aussi la sienne. Comme si re-découvrir le cinéma avec eux nous ramenait inévitablement à notre propre émerveillement d’enfant face au grand écran.

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :