Cette semaine dans les salles

Une nouvelle semaine de sorties et déjà la deuxième quinzaine de janvier. Bons choix et bonnes séances.

  • Glass (The Walt Disney Company France) Nouveau long de M. Night Shyamalan après Sixième Sens (7.74M), Incassable (3.45M), Signes (2.05M), Le Village (2.43M), La Jeune Fille De L’Eau (442k), Phénomènes (1.30M), Le Dernier Maitre De L’Air (1.18M), After Earth (1.27M), The Visit (382.4k) et Split (1.78M).

Peu de temps après les événements relatés dans Split, David Dunn – l’homme incassable – poursuit sa traque de La Bête, surnom donné à Kevin Crumb depuis qu’on le sait capable d’endosser 23 personnalités différentes. De son côté, le mystérieux homme souffrant du syndrome des os de verre Elijah Price suscite à nouveau l’intérêt des forces de l’ordre en affirmant détenir des informations capitales sur les deux hommes…

CRITIQUE
  • Colette (Mars Films) Nouveau long de Wash Westmoreland en solo après Echo Park LA (50.7k) et Still Alice (146.5k) co-réalisés avec Richard Glatzer.

1893. Malgré leurs quatorze ans d’écart, Gabrielle Sidonie Colette, jeune fille à l’esprit rebelle, épouse Willy, écrivain aussi égocentrique que séducteur. Grâce à ses relations, elle découvre le milieu artistique parisien qui stimule sa propre créativité. Sachant repérer les talents mieux que quiconque, Willy autorise Colette à écrire – à condition qu’il signe ses romans à sa place. Suite au triomphe de la série des Claudine, il ne tarde d’ailleurs pas à devenir célèbre. Pourtant, tandis que les infidélités de Willy pèsent sur le couple, Colette souffre de plus en plus de ne pas être reconnue pour son œuvre…

  • Holy Lands (Studio Canal ~151 copies) Troisième long d’Amanda Sthers après Je Vais Te Manquer (164.7k) et Madame (101k). La réalisatrice adapte son roman « les terres saintes ».

Harry, juif apostat et cardiologue à la retraite, originaire de New York, décide soudainement d’aller s’établir comme éleveur de porcs à Nazareth, en Israël. Une décision mal vécue par les locaux comme par sa propre famille. Restée à New York, après s’être découvert un cancer, son ex-femme Monica tente de gérer la vie de leurs grands enfants Annabelle et David, et revisite son histoire d’amour avec Harry. Contre toute attente, c’est auprès du Rabbin Moshe Cattan, qu’Harry va accepter d’affronter la vie et son issue.

CRITIQUE
  • Ben Is Back (Paramount Pictures France ~250 copies) Nouveau long de Peter Hedges après Pieces Of April (4k) et Coup De Foudre A Rhode Island (287.2k).

La veille de Noël, Ben, 19 ans, revient dans sa famille après plusieurs mois d’absence. Sa mère, Holly, l’accueille à bras ouverts tout en redoutant qu’il ne cède une fois de plus à ses addictions. Commence alors une nuit qui va mettre à rude épreuve l’amour inconditionnel de cette mère prête à tout pour protéger son fils.

  • L’Incroyable Histoire Du Facteur Cheval (SND ~380 copies) Quatrième long de Nils Tavernier après Tout Près Des Etoiles (85.8k), Histoires De Vies brisées (26k), Aurore (86k) et De Toutes Nos Forces (701.3k).

Fin XIXème, Joseph Ferdinand Cheval, est un simple facteur qui parcourt chaque jour la Drôme, de villageen village. Solitaire, il est bouleversé quand il rencontre la femme de sa vie, Philomène. De leur union naît Alice. Pour cette enfant qu’il aime plus que tout, Cheval se jette alors dans un pari fou : lui construire de ses propres mains, un incroyable palais. Jamais épargné par les épreuves de la vie, cet homme ordinaire n’abandonnera pas et consacrera 33 ans à bâtir une œuvre extraordinaire : « Le Palais idéal ».

CRITIQUE
  • The Front Runner (Sony Pictures Releasing France) Nouveau long de Jason Reitman après Thank You For Smoking (257.2k), Juno (873.4k), In The Air (771k), Young Adult (161.6k), Last Days Of Summer (67.3k), Men Women & Children (31.7k) et Tully (90.7k). Le réalisateur adapte le livre «all the truth is out» de Matt Bai.

L’histoire vraie de Gary Hart, un jeune sénateur promis au plus bel avenir, idole des votants américains et favori pour l’investiture Démocrate de l’élection présidentielle de 1988. Une ascension fulgurante qui fut brutalement stoppée par la révélation d’une liaison scandaleuse avec Donna Rice. Pour la première fois de l’histoire, le journalisme politique et la presse à scandale se rejoignaient, et ont provoqué la chute d’un homme politique. Ces événements ont profondément et durablement marqué la scène politique américaine et internationale.

CRITIQUE
  • Une Jeunesse Dorée (KMBO ~66 copies) Deuxième long d’Eva Ionesco après My Little Princess (70.9k).

Paris 1979, au cœur des années Palace. Haut lieu de la nuit où se retrouvent artistes, créatures et personnalités, guidés par une envie de liberté.
Rose, une jeune fille de 16 ans issue de la DASS, et son fiancé Michel, 22 ans, jeune peintre désargenté, vivent leur première grande et innocente histoire d’amour.
De fêtes en fêtes, ils vivent au jour le jour, au gré des rencontres improbables de la nuit.
Lors d’une soirée, Rose et Michel font la connaissance de Lucille et Hubert, de riches oisifs, qui vont les prendre sous leur aile et bousculer leur existence.

  • Doubles Vies (Ad Vitam) Nouveau long d’Olivier Assayas dont les meilleurs scores sont Les destinées Sentimentales (534.6k), L’Heure D’Eté (418.8k), Clean (415.1k), Sils Maria (232.3k) et Paris S’Eveille. Le réalisateur reste sur le score de Personal Shopper (90.7k).

Alain, la quarantaine, dirige une célèbre maison d’édition, où son ami Léonard, écrivain bohème publie ses romans. La femme d’Alain, Séléna, est la star d’une série télé populaire et Valérie, compagne de Leonard, assiste vaillamment un homme politique. Bien qu’ils soient amis de longue date, Alain s’apprête à refuser le nouveau manuscrit de Léonard… Les relations entre les deux couples, plus entrelacées qu’il n’y paraît, vont se compliquer.

  • Ayka (ARP Sélection) Nouveau long de Sergei Dvortsevoy après Highway (3.6k) et Tulpan (53.3k). L’actrice Samal Yeslyamova est repartie de Cannes 2018 avec le prix d’interprétation féminine.

Ayka vient d’accoucher. 
Elle ne peut pas se permettre d’avoir un enfant.
Elle n’a pas de travail, trop de dettes à rembourser, même pas une chambre à elle.
Mais c’est compter sans la nature, qui reprendra ses droits.

  • Capri-Révolution (Pathé ~4 copies) Nouveau long de Mario Martone après Mort D’Un Mathématicien Napolitain (7.9k), L’Amour Meurtri (14.8k), Teatro Di Guerra (2.6k) et Leopardi Il Giovane Favoloso (35.6k).

1914. L’Italie s’apprête à entrer en guerre. Venus du nord de l’Europe, plusieurs jeunes gens se sont installés à Capri où ils vivent en communauté. Car, comme beaucoup d’autres épris de liberté et d’idéaux progressistes, ils y ont trouvé le lieu idéal pour exercer leur art. Mais Capri, dont les falaises plongent dans la mer, ne se livre pas facilement aux étrangers.
C’est pourtant là que Lucia, jeune chevrière vivant sur l’île, et le médecin du village vont croiser la route de Seybu et des autres membres de la communauté…

  • Le Musée Des Au Revoir (Les Découvertes Du Saint-André ~1 copie) Un long de François Zabaleta.

Un metteur en scène de cinéma emmène, pour la convaincre, une productrice sur les lieux du film qu’il aimerait la voir financer. Pendant les deux jours qu’ils vont passer ensemble, en plein mois de janvier, dans cette station balnéaire battue par les vents, il lui lit son scénario. Peu à peu l’étrange histoire de ce film à venir, qui ne sera peut-être jamais tourné, trouve, chez cette productrice spécialisée dans les films dont personne ne veut, un écho intime et singulier.


  • Mallé En Son Exil (Les Films d’Ici) Documentaire de Denis Gheerbrant.

Mallé, un homme comme tant d’autres, nettoie nos bureaux, sort nos poubelles et vit dans un foyer. Mallé, noble soninké d’un petit village du Mali, explore avec le cinéaste son monde, le monde qu’il a emporté avec lui et qui le structure. Cinq ans dans la vie d’un exilé, à l’approche d’une autre manière de penser.

  • Le Phallus Et Le Néant (Océan Invisible Productions ~4 copies) Documentaire de Sophie Robert.

Si des psychanalystes s’allongeaient sur notre divan pour nous parler en sincérité de leur vision de la sexualité et des rapports hommes femmes, que nous diraient-ils ?
Sophie Robert a rencontré 18 psychanalystes freudiens et lacaniens orthodoxes (dont Jean-Michel Hirt, Gérard Pommier, Esthela Solano-Suarez, Jacqueline Schaeffer, Jean-Pierre Winter) pour décortiquer avec eux la théorie sexuelle, en leur demandant d’assumer la dimension politiquement très incorrecte de leurs théories. Ils se sont prêtés au jeu avec une gourmandise visible.
Le résultat est stupéfiant : La femme n’existe pas / la femme c’est un trou / il n’y a que du masculin dans l’inconscient / il n’y a pas de rapport sexuel possible entre un homme et une femme / les homosexuels sont des psychotiques qui s’ignorent / les enfants ont des pulsions sexuelles / seule la perversion permet le rapport sexuel / l’inceste paternel ça ne fait pas tellement de dégâts, ça rend juste les filles un peu débiles.
Ces psychanalystes sont pourtant des références dans leur domaine. Ces hommes et ces femmes sont également enseignants formateurs dans les UFR de psychologie et les cursus de psychiatrie. Beaucoup interviennent dans des instituts médico-sociaux accueillant des enfants différents. Quelles sont les conséquences de cette vision de la sexualité sur les patients(e)s victimes d’abus sexuels ?

  • Chemins De Travers (ARPE) Documentaire de Sébastien Majonchi.

Désastre écologique, études scientifiques alarmantes, crise économique… Le monde ne se raconte pas qu’en termes élogieux. À travers les itinéraires croisés de 6 personnes des Monts du Lyonnais, le film se balade entre les histoires qu’on nous sert et celles qu’on se raconte. Yohan, Marc, Marie-Claire, Christian, Bob et Pickro nous emmènent sur leurs chemins de vie et abordent, avec leurs regards, des thèmes actuels tels que les semences, la désobéissance civique, l’agriculture biologique, etc. Par des témoignages simples et accessibles, Chemins de travers dépeint une expérience rurale où la joie se mêle à la révolte pour donner une réponse exaltée, déposée aux pieds des certitudes.

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :