Cette semaine dans les salles

Encore une semaine plus que chargée. Trop de films tue le film. Bons choix et bonnes séances.

 

  • Millenium Ce Qui Ne Me Tue Pas (Sony Pictures Releasing France) Nouveau film de la série après Millenium (1.22M), Millenium 2 (275.3k), Millenium 3 (147.2k) et Millenium Les Hommes Qui N’Aimaient Pas Les Femmes (1.08M). C’est Fede Alvarez qui réalise, on lui doit Evil Dead (320.3k) et Don’t Breathe La Maison Des Ténèbres (361.1k). Le réalisateur adapte le roman éponyme de David Lagercrantz, qui a repris la trilogie Millénium de Stieg Larsson.  Après Noomi Rapace et Rooney Mara, c’est Claire Foy qui reprend le rôle de Lisbeth Salander tandis que Sverrir Gudnasson succède à Mickael Nyqvist et Daniel Craig dans le rôle de Mikael Blomkvist.

Frans Balder, éminent chercheur suédois en intelligence artificielle fait appel à Lisbeth Salander afin de récupérer un logiciel qu’il a créé et permettant de prendre le contrôle d’armes nucéaires. Mais la NSA ainsi qu’un groupe de terroristes mené par Jan Holster sont également sur la piste du logiciel. Traquée, Lisbeth va faire appel à son ami le journaliste Mikael Blomkvist qu’elle n’a pas vu depuis 3 ans.

 

  • Les Chatouilles (Orange Studio Cinéma / UGC Distribution) Premier long d’Andréa Bescond qui adapte sa pièce « les chatouilles ou la danse de la colère. » Le film a reçu le prix d’Ornano Valenti au 44° festival du cinéma américain de Deauville.

Odette a huit ans, elle aime danser et dessiner. Pourquoi se méfierait-elle d’un ami de ses parents qui lui propose de « jouer aux chatouilles » ? Adulte, Odette danse sa colère, libère sa parole et embrasse la vie…

 

  • Suspiria (Metropolitan FilmExport ~137 copies) Nouveau long de Luca Guadagnino après Melissa P. 15 Ans (12.1k), Amore (149.3k), A Bigger Splash (28.6k) et Call Me By Your Name (333.5k). Le film est un remake du film éponyme de Dario Argento sorti en 1977 (310.3k).

Susie Bannion, jeune danseuse américaine, débarque à Berlin dans l’espoir d’intégrer la célèbre compagnie de danse Helena Markos. Madame Blanc, sa chorégraphe, impressionnée par son talent, promeut Susie danseuse étoile.
Tandis que les répétitions du ballet final s’intensifient, les deux femmes deviennent de plus en plus proches. C’est alors que Susie commence à faire de terrifiantes découvertes sur la compagnie et celles qui la dirigent…

 

  • Les Animaux Fantastiques Les Crimes De Grindenwald (Warner Bros. France ~902 copies) Nouveau long de David Yates après Harry Potter Et L’Ordre Du Phenix (6.17M), Harry Potter Et Le Prince De Sang-Mele (6.08M), Harry Potter Et Les Reliques De La Mort 1, Harry Potter Et Les Reliques De La Mort Part.2, Tarzan (1.37M) et Les Animaux Fantastiques (4M).

1927. Quelques mois après sa capture, le célèbre sorcier Gellert Grindelwald s’évade comme il l’avait promis et de façon spectaculaire. Réunissant de plus en plus de partisans, il est à l’origine d’attaque d’humains normaux par des sorciers et seul celui qu’il considérait autrefois comme un ami, Albus Dumbledore, semble capable de l’arrêter. Mais Dumbledore va devoir faire appel au seul sorcier ayant déjoué les plans de Grindelwald auparavant : son ancien élève Norbert Dragonneau. L’aventure qui les attend réunit Norbert avec Tina, Queenie et Jacob, mais cette mission va également tester la loyauté de chacun face aux nouveaux dangers qui se dressent sur leur chemin, dans un monde magique plus dangereux et divisé que jamais.

 

  • Carmen Et Lola (Eurozoom ~51 copies) Un long de la réalisatrice espagnole Arantxa Echevarría.

Carmen vit dans une communauté gitane de la banlieue de Madrid. Comme toutes les femmes qu’elle a rencontrées dans la communauté, elle est destinée à reproduire un schéma qui se répète de génération en génération : se marier et élever autant d’enfants que possible, jusqu’au jour où elle rencontre Lola. Cette dernière, gitane également, rêve d’aller à l’université, fait des graffitis d’oiseaux et aime les filles. Carmen développe rapidement une complicité avec Lola et elles découvrent un monde qui, inévitablement, les conduit à être rejetées par leurs familles.

 

  • Sami Une Jeunesse En Laponie (Bodega Films) Premier long de la réalisatrice suédoise Amanda Kernell.

Elle, 14 ans, est jeune fille d’origine Sâmi. Elève en internat, exposée au racisme des années 30 et à l’humiliation des évaluations ethniques, elle commence à rêver d’une autre vie. Pour s’émanciper et affirmer ce qu’elle souhaite devenir, elle n’a d’autres choix que rompre tous les liens avec sa famille et sa culture.

 

  • Frères De Sang (ARP Sélection ~32 copies) Premier long de Damiano et Fabio D’Innocenzo.

Banlieue de Rome. Manolo et Mirko sont inséparables. Ils vont au lycée et font des petits boulots. Un soir Mirko, au volant, renverse un piéton et Manolo lui fait prendre la fuite. L’occasion de leur vie ! L’homme était recherché par un clan mafieux qui les embauche. Leur carrière criminelle commence.

 

  • Mon Cher Enfant (Bac Films ~50 copies) Deuxième long de Mohamed Ben Attia après Hedi Un Vent De Liberté (39.9k).

Riadh s’apprête à prendre sa retraite de cariste au port de Tunis. Avec Nazli, il forme un couple uni autour de Sami, leur fils unique qui s’apprête à passer le bac. Les migraines répétées de Sami inquiètent ses parents. Au moment où Riadh pense que son fils va mieux, celui-ci disparaît.

 

  • Petits Contes Sous La Neige (Folimage ~73 copies) Courts métrages de Filip Diviak, Krishna Chandran A.Nair, Eugenia Zhirkova, Han Zhang, Ekaterina Filippova, Svetlana Andrianova et Alexey Alekseev.

L’entraide et la créativité sont au rendez-vous dans ce programme de sept courts métrages à destination des plus petits. D’une montagne enneigée en passant par une mer étoilée, d’une ville tranquille à un océan agité, les héros de ces films transportent le spectateur dans leurs histoires joyeuses et poétiques, pour la plupart empreintes d’une magie toute hivernale.

 

  • Arthur Et La Magie De Noël (KMBO ~61 copies) Courts métrages d’animation de Takeshi Yashiro et Petr Vodicka.

Il n’y a bien que les adultes pour penser que les bonshommes de neige restent dans le jardin en attendant sagement de fondre ! Dès que les grands ont le dos tourné, la magie de Noël opère et tout le monde part à l’aventure !
Programme de 2 courts métrages d’animation :

« Charlie le bonhomme de neige » 12’19 : Cette année, c’est Papa qui a décoré le sapin ! Après douze mois passés dans les cartons, c’est l’heure des retrouvailles pour toutes les décorations de Noël ! Toutes, sauf Evie : la fiancée de Charlie le Bonhomme de neige manque à l’appel. À quelle branche Papa a-t-il bien pu l’accrocher ? Vite, vite, il faut partir à sa recherche pour célébrer le mariage avant Noël !

« Arthur et les aurores boréales » 25’12 : Il y a longtemps, Arthur le Bonhomme de neige a promis à un petit garçon que, lorsqu’il serait grand, ils découvriraient ensemble la magie des aurores boréales. Depuis, le petit garçon a bien grandi et il est temps pour Arthur de tenir sa promesse. À la tombée des premiers flocons, le bonhomme de neige et le petit garçon partent pour le Grand Nord…

 

  • Chien De Garde (Fratel Films) Premier long de la réalisatrice canadienne Sophie Dupuis.

JP et son jeune frère Vincent, un être impulsif et instable, sont comme deux petits princes de la rue. Leur royaume ? Verdun, quartier de Montréal, qu’ils sillonnent en « collectant » pour leur oncle, un petit malfrat plus dangereux qu’il n’y paraît. Dans le même appartement bruyant s’entassent les deux frères, leur mère Joe, alcoolique aux périodes de sobriété fragiles, et Mel, la fiancée de JP, qui, comme lui, aspire à mieux. Mais peut-on jamais échapper à son milieu, à son sang ?

 

  • Pour L’Amour De L’Art (Les Découvertes du Saint-André) Documentaire de Jean-Luc Piacentino.

Quatre expériences artistiques différentes : le cheminement de femmes et d’hommes, jeunes et moins jeunes, qui s’engagent dans un projet d’art ; en musique, danse, photographie, théâtre.
Les images parfois lyriques, parfois crues, à la recherche d’une sensibilité authentique, vont questionner la pratique artistique comme le partage d’un plaisir, une quête sensorielle et spirituelle, le dépassement de soi…

 

  • Premières Solitudes (Sophie Dulac Distribution) Nouveau documentaire de Claire Simon après entre autres Le Bois Dont Les Rêves Sont Faits (27.7k), Coûte Que Coûte (29.2k) et Le Concours (33.3k).

Il s’agit d’un portrait d’un âge de la vie : 16 /18 ans.
A cet âge-là, si on a de la chance on est au lycée, ici on est à Ivry et on discute entre les cours, même parfois pendant les cours. Assis dans le couloir ou dehors sur un banc ou sur le parapet avec vue sur la ville. Les jeunes gens dialoguent à deux ou à trois et ils découvrent leurs histoires respectives, celles dont ils héritent, de la famille, et ils parlent de leurs passions et de leurs solitudes.
A cet âge-là chacun voit le moment où il faudra quitter la famille, quand elle existe… Et la fuir encore plus quand elle est toute cassée. Être seul c’est bien et c’est mal. On cherche, on en discute.

 

  • Celebration (Norte Distribution ~15 copies) Nouveau documentaire d’Olivier Meyrou après Au-Delà De LA Haine (11.2k).

A l’abri des regards, Yves Saint Laurent dessine ses derniers croquis entourés par ceux qui l’ont toujours soutenu, couturières, assistants, modèles.  Il s’apprête à quitter un monde dont il est maintenant détaché. Dans les coulisses Pierre Bergé orchestre une succession de célébrations vouées à transformer l’icône en mythe. Le film d’Olivier Meyrou capte ces derniers instants et tresse le portrait inédit d’un monde finissant.

 

  • 8 Avenue Lénine (Coopérative Direction Humaine Des Ressources) Documentaire de Valérie Metteaux et Anna Pitoun.

8, avenue Lénine est un documentaire de société sur Salcuta Filan et ses deux enfants, Denisa et Gabi. Une famille rom roumaine qui vit en banlieue parisienne depuis 15 ans. Alors que de nombreux responsables politiques ne cessent d’affirmer que les Roms ont “vocation à rentrer chez eux”, Salcuta fait la preuve que la France et l’Europe ont la capacité de les accueillir dignement et que lorsque c’est le cas, il n’y a plus de « question rom ». Car en tant qu’Européenne, Salcuta a choisi. Et chez elle, c’est ici, en France.

 

  • Les Neiges De La Soie Aux Origines Du Ski (Filigranowa) Documentaire de Mario Casella et Fulvio Mariani.

Pendant deux mille ans, des voyageurs tel Marco polo ont ouvert des  passages entre les montagnes pour atteindre la Chine, formant ainsi  l’antique Route de la Soie. En plein hiver, Mario Casella et Fulvio  Mariani décident de partir à ski sur leurs traces. Après avoir traversé  à ski la moitié de l’Asie, ils arrivent dans la province du Xinjiang, où ils décident de suivre le versant kirghize entre les hauts sommets du  Tien Shan, les « Montagnes Célestes » seuls à ski dans l’immensité de ces  paysages à couper le souffle. Au gré de rencontres humaines étonnantes  ils poursuivent, toujours à ski, jusqu’au mystérieux massif de l’Altaï,
à la frontière entre la Russie, la Mongolie et le Kazakhstan. Ce qu’ils  vont découvrir alors justifiera tous les efforts de cette expédition  glaciale aux confins du monde. Au delà de l’exploit, « Les Neiges de la  Soie » est une extraordinaire aventure humaine servie par une musique envoûtante et par des images inoubliables.

 

  • André Robillard En Compagnie (Libre Cours) Nouveau documentaire d’Henri-François Imbert après Doulaye Une Saison Des Pluies (15.6k), No Pasaran Album Souvenir (35.4k) et Le Temps Des Amoureuses (1.8k).

En 1964, André Robillard s’est mis à fabriquer des fusils avec des matériaux de récupération, ramassés au hasard de ses promenades dans l’hôpital psychiatrique où il vivait près d’Orléans. Aujourd’hui, à 87 ans, André demeure toujours dans cet hôpital, où il est entré à l’âge de neuf ans il y a 78 ans. Entre temps, il est devenu un artiste internationalement reconnu du champ de l’Art Brut. Lors d’un voyage d’André à l’Hôpital de Saint-Alban, en Lozère, pour présenter une création théâtrale à laquelle il participe, tout se relie enfin : l’Art Brut, la psychiatrie, la Résistance. L’histoire d’André Robillard croise en effet celle de la Psychothérapie Institutionnelle, véritable révolution du regard sur la folie, opérée au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale.

 

  • Le Cœur De L’Homme (Saje Distribution) Documentaire d’Eric Esau.

Le Cœur de l’homme est un conte intemporel sur la poursuite incessante du père envers son fils, s’inspirant de la parabole du Fils Prodigue, entremêlé de témoignages émouvants de plusieurs leaders d’opinion sur l’addiction sexuelle, les comportements compulsifs, les doubles vies, le secret, la quête d’identité et la honte. Ce docu-fiction est une invitation à laisser derrière soi une manière de penser notre relation à Dieu et aux autres trop souvent abîmée par une religiosité moralisatrice, et à accueillir cette vérité multiséculaire : la honte n’est pas une barrière, mais un pont vers la transformation absolue, la victoire, la liberté et l’espoir.

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire