Cette semaine dans les salles

Une semaine chargée en sorties. Bon choix et bonnes séances.

 

  • La Nonne (Warner Bros. France ~348 copies) Nouveau long de Corin Hardy après Le Sanctuaire (34.1k). C’est le cinquième long du l’univers conjuring après Conjuring Les Dossiers Warren (1.16M), Annabelle (1.54M), Conjuring 2 Le Cas Enfield (1.47M) et Annabelle 2 La Création Du Mal (1.23M). Chronologiquement, ce film étant un spin-off, c’est donc le premier de l’univers conjuring. Niveau horreur, c’est pour le moment American Nightmare 4 Les Origines qui a le plus attiré en 2018 (1.03M).

Quand on apprend le suicide d’une jeune nonne dans une abbaye roumaine, la stupéfaction est totale dans l’Église catholique. Le Vatican missionne aussitôt un prêtre au passé trouble et une novice pour mener l’enquête. Risquant leur vie, les deux ecclésiastiques doivent affronter une force maléfique qui bouscule leur foi et menace de détruire leur âme. Bientôt, l’abbaye est en proie à une lutte sans merci entre les vivants et les damnés…
CRITIQUE

 

  • Climax (WildBunch Distribution ~63 copies) Nouveau long de Gaspar Noé après Seul Contre Tous (37k), Irreversible (598.8k), Destricted (9k), Enter The Void (51.1k), un segment de 7 Jours A La Havane (37.6k) et Love (64.5k).

Naître et mourir sont des expériences extraordinaires. Vivre est un plaisir fugitif.
CRITIQUE

 

  • Les Frères Sisters (UGC Distribution ~409 copies) Nouveau long de Jacques Audiard après Regarde Les Hommes Tomber (218.8k), Un Héros Très Discret (583.8k), Sur Mes Lèvres (599.2k), De Battre Mon Cœur S’Est Arrêté (1.38M), Un Prophète (1.33M), De Rouille Et D’Os (1.93M) et Dheepan (663.2k). Le réalisateur adapte le roman éponyme de Patrick deWitt. Le film a reçu le lion d’argent du meilleur réalisateur à la mostra de Venise 2018 et le prix du 44° festival du cinéma américain de Deauville.

Charlie et Elie Sisters évoluent dans un monde sauvage et hostile, ils ont du sang sur les mains : celui de criminels, celui d’innocents… Ils n’éprouvent aucun état d’âme à tuer. C’est leur métier. Charlie, le cadet, est né pour ça. Elie, lui, ne rêve que d’une vie normale. Ils sont engagés par le Commodore pour rechercher et tuer un homme. De l’Oregon à la Californie, une traque implacable commence, un parcours initiatique qui va éprouver ce lien fou qui les unit. Un chemin vers leur humanité ?
DEBAT

 

  • L’Amour Est Une Fête (Mars Films) Nouveau long de Cédric Anger après Le Tueur (42.5k), L’Avocat (69k) et La Prochaine Fois Je Viserai Le Cœur (490.5k).

Paris, 1982. Patrons d’un peep show, Le Mirodrome, criblés de dettes, Franck et Serge ont l’idée de produire des petits films pornographiques avec leurs danseuses pour relancer leur établissement. Le succès est au rendez-vous et ne tarde pas à attirer l’attention de leurs concurrents. Un soir, des hommes cagoulés détruisent le Mirodrome. Ruinés, Franck et Serge sont contraints de faire affaire avec leurs rivaux. Mais ce que ces derniers ignorent, c’est que nos deux « entrepreneurs » sont des enquêteurs chargés de procéder à un coup de filet dans le business du « X » parisien. C’est le début d’une aventure dans le cinéma pornographique du début des années quatre-vingt qui va les entraîner loin. Très loin…

 

  • Leave No Trace (Condor Distribution ~100 copies) Nouveau long de Debra Granik après Winter’s Bone (113.9k). Le film est l’adaptation de « my abandonment » de Peter Rock.

Tom a 15 ans. Elle habite clandestinement avec son père dans la forêt qui borde Portland, Oregon. Limitant au maximum leurs contacts avec le monde moderne, ils forment une famille atypique et fusionnelle.
Expulsés soudainement de leur refuge, les deux solitaires se voient offrir un toit, une scolarité et un travail. Alors que son père éprouve des difficultés à s’adapter, Tom découvre avec curiosité cette nouvelle vie.
Le temps est-il venu pour elle de choisir entre l’amour filial et ce monde qui l’appelle ?

 

  • Fortuna (Nour Films ~65 copies) Un long du réalisateur suisse Germinal Roaux qui a reçu l’ours de cristal à la berlinale 2018.

Fortuna, jeune Ethiopienne de 14 ans, est accueillie avec d’autres réfugiés par une communauté de religieux catholiques dans un monastère des Alpes suisses. Elle y rencontre Kabir, un jeune Africain dont elle tombe amoureuse. C’est l’hiver et à mesure que la neige recouvre les sommets, le monastère devient leur refuge mais aussi le théâtre d’événements qui viennent ébranler la vie paisible des chanoines.  Ceux-ci vont-ils renoncer à leur tradition d’hospitalité ? Parviendront-ils à guider Fortuna vers sa nouvelle vie ?

 

  • Le Poulain (Bac Films ~270 copies) Un long de Mathieu Sapin.

Arnaud Jaurès, 25 ans, novice en politique, intègre par un concours de circonstances l’équipe de campagne d’un candidat à l’élection présidentielle. Il devient l’assistant de Agnès Karadzic, directrice de la communication, une femme de pouvoir et d’expérience qui l’attire et le fascine.
Sans l’épargner, elle l’initie aux tactiques de campagne, et à ses côtés il observe les coups de théâtre et les rivalités au sein de l’équipe, abandonnant peu à peu sa naïveté pour gravir les échelons, jusqu’à un poste très stratégique.

 

  • Vaurien (Destiny Films ~54 copies) Un long de Mehdi Senoussi.

Après cinq ans d’études supérieures, Red est toujours à la recherche d’un travail et lutte chaque jour contre l’exclusion. Lentement, il s’éloigne d’Anna, l’amour de sa vie. Suite à une lettre lui signifiant sa radiation, il se rend à l’Agence pour l’Emploi, où on lui refuse un rendez-vous. N’ayant plus rien à perdre, il prend alors en otage le personnel et le public. Comme un ultime appel à l’aide, il est décidé à sauver ce qu’il lui reste de dignité.

 

  • Avant L’Aurore (New Story ~16 copies) Nouveau long de Nathan Nicholovitch après Casa Nostra (2k). Le film figurait dans la sélection ACID de Cannes 2015 sous le titre « de l’ombre il y a ».

Mirinda, un Français prostitué, vit au jour le jour dans les faubourgs de Phnom Penh.  Une existence faite d’excès et d’espoir, dans une ville toujours marquée par son passé Khmer rouge. Sa rencontre avec Panna, une petite fille livrée à elle-même, va bouleverser son équilibre et lui donner le courage de se transformer encore.

 

  • Volubilis (ASC Distribution) Nouveau long de Faouzi Bensaidi après Mille Mois (16.9k), WWW What A Wonderful World (7.5k) et Mort A Vendre (2.4k).

Abdelkader est vigile et Malika est employée de maison.
Ils viennent de se marier et sont fous amoureux. Malgré des problèmes d’argent, ils rêvent d’emménager ensemble et de vivre leur amour. Un jour Abdelkader va vivre un épisode d’une grande violence, une humiliation qui va chambouler leur destin.

 

  • Carnage Chez Les Puppets (Metropolitain FilmExport) Nouveau long de Brian Henson après Noël Chez Les Muppets (23.8k).

Dans les bas-fonds de Los Angeles, humains et marionnettes – les puppets – vivent ensemble.
Deux détectives, un humain et une marionnette, sont obligés de faire équipe bien malgré eux pour découvrir qui assassine les anciens acteurs du « Happy Time Gang », une émission de marionnettes très populaire.

  • Victimes (Les Découvertes Du Saint-André ~1 copie) Un long de Robin Entreinger.

François, un jeune homme sombre et solitaire, va consulter un psychothérapeute afin de trouver une solution pour essayer de vivre plus heureux. Mais au fil des séances, le psy va voir en lui un homme violent et potentiellement dangereux, détaché des règles de la société…

 

  • Plongeons (L’Agence Du Court-Métrage)

Un programme de 6 courts métrages réunis autour de la figure du plongeon : saut dans le vide, lâcher-prise, audace… Les protagonistes ici rassemblés devront surmonter leurs peurs, faire des choix personnels et finalement s’affirmer. C’est peut-être ça grandir ?

Films du programme : Les Indes galantes de Clément Cogitore, Goliath de Loïc Barché , Our wonderful nature – the common chameleon de Tomer, Yul et le serpent de Gabriel Harel , Total Freak d’Andrew Ellmaker , Hopptornet de Maximilien Van Aertryck et Axel Danielson.

 

  • Jour De Paye Vers Un Revenu Universel (Oval Films Production) Documentaire de Christian Tod.

Que feriez-vous si vous n’aviez plus à vous préoccuper de gagner votre vie?
Il y a encore quelques années, l’idée d’un revenu universel était considérée comme une chimère. Aujourd’hui, cette utopie est devenue plus concevable que jamais: l’opportunité de sa mise en œuvre est l’objet de débats intenses entre économistes et politiques de tous bords.

 

 

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire