Cette semaine dans les salles

Une nouvelle semaine de sorties où il y a du bon et du moins bon. Bons choix et bonnes séances.

  • Première Année (Le Pacte ~450 copies) Nouveau long de Thomas Lilti après Les Yeux Bandés (2.6k), Hippocrate (954.7k) et Médecin De Campagne (1.51M).

Antoine entame sa première année de médecine pour la troisième fois. Benjamin arrive directement du lycée, mais il réalise rapidement que cette année ne sera pas une promenade de santé. Dans un environnement compétitif violent, avec des journées de cours ardues et des nuits dédiées aux révisions plutôt qu’à la fête, les deux étudiants devront s’acharner et trouver un juste équilibre entre les épreuves d’aujourd’hui et les espérances de demain.
CRITIQUE
DEBAT

 

  • Searching Portée Disparue (Sony Pictures Releasing France) Un long de Aneesh Chaganty qui est reparti de Sundance 2018 avec the Alfred P.Sloane feature film prize et the audience award next..

Alors que Margot, 16 ans, a disparu, l’enquête ouverte ne donne rien et malgré les heures décisives qui s’écoulent, l’inspectrice chargée de l’affaire n’a pas le moindre indice. Le père, David, décide alors de mener ses propres recherches, en commençant par là où personne n’a encore regardé : l’ordinateur de sa fille.

 

  • Ma Fille (Mars Films ~79 copies) Premier long de Naidra Ayadi adapté du roman « le voyage du père » de Bernard Clavel déjà adapté en 1966 par Denys De La Patellière (1.1M).

Hakim et Latifa ont fui la guerre civile algérienne au début des années 90. Ils vivent depuis dans le Jura, avec leurs deux filles : Nedjma 14 ans, et Leïla, l’aînée, partie suivre ses études de coiffure à Paris. Trois jours avant Noël, Nedjma reçoit un SMS laconique de sa grande sœur. Elle ne pourra pas venir les rejoindre pour les fêtes, prétextant une nouvelle fois une surcharge de travail… Latifa s’en prend à Hakim et le pousse à aller chercher Leïla. Nedjma viendra avec lui, ils en profiteront pour découvrir Paris. À leur arrivée dans le salon de coiffure, ils apprennent que Leila n’y a en réalité jamais travaillé. C’est le voyage d’un père qui commence, dans Paris, une nuit, jusqu’à l’aube.

 

  • Mademoiselle De Joncquières (Pyramide Distribution ~256 copies) Nouveau long d’Emmanuel Mouret après Laissons Lucie Faire (34.6k), Venus & Fleur (40.6k), Changement D’Adresse (147k), Un Baiser S’Il Vous Plait (203.6k), Fais Moi Plaisir (122.5k), L’Art D’Aimer (205k), Une Autre Vie (56.3k) et Caprice (125.6k). Le film est une adaptation du récit de Diderot « Jacques le fataliste ».

Madame de La Pommeraye, jeune veuve retirée du monde, cède à la cour du marquis des Arcis, libertin notoire. Après quelques années d’un bonheur sans faille, elle découvre que le marquis s’est lassé de leur union. Follement amoureuse et terriblement blessée, elle décide de se venger de lui avec la complicité de Mademoiselle de Joncquières et de sa mère…

 

  • Okko Et Les Fantômes (Eurozoom ~91 copies) Premier long d’animation de Kitaro Kosaka adapté de l’œuvre de Hiroko Reijo.

Seki Oriko, dite OKKO, est une petite fille formidable et pleine de vie. Sa grand-mère qui tient l’auberge familiale la destine à prendre le relai. Entre l’école et son travail à l’auberge aux cotés de sa mamie, la jeune Okko apprend à grandir, aidée par d’étranges rencontres de fantômes et autres créatures mystérieuses !

 

  • Peppermint (Metropolitan FilmExport) Nouveau long de Pierre Morel après Banlieue 13 (961.8k), Taken (1.01M), From Paris With Love (330k) et Gunman (154.2k).

Riley North est une jeune mère de famille dont le mari et la petite fille viennent d’être assassinés par un gang. Face à système judiciaire corrompu qui remet en liberté les meurtriers qu’elle avait pourtant formellement identifiés, Riley décide de prendre les armes pour faire payer tous ceux qui, de prêt ou de loin, sont impliqués.

 

  • J’Ai Perdu Albert (StudioCanal) Nouveau long de Didier Van Cauwelaert après Les Amies De Ma Femme (226.8k).

Chloé, jeune médium que s’arrachent les grands chefs d’entreprises, les hommes politiques et la jet set, abrite en elle depuis l’enfance l’esprit d’Albert Einstein. Mais, prise au piège de son succès, elle en fait trop ! Surmenée, les informations ne « passent » plus. Alors Albert décide de déménager… Pour le meilleur et pour le pire, il s’installe dans Zac, un dépressif cartésien, apiculteur en déroute et garçon de café. Devenus indissociables et complémentaires, parce que l’un détient le « génie » et l’autre son mode d’emploi, Zac et Chloé, ces deux êtres que tout oppose, vont vivre en 48 heures le plus hallucinant des «ménages à trois»…

 

  • Les Deguns (Apollo Films) Un long de Cyrille Droux et Claude Zidi Jr.

Après 4 saisons d’immense succès sur Youtube, les Déguns arrivent au cinéma. Nono et Karim, deux vrais « déguns » des quartiers de Marseille, se retrouvent enfermés dans un camp de redressement militaire suite à un cambriolage. Réussissant à s’évader, ils vont sillonner les routes de France pour rejoindre la copine de Karim à Saint-Tropez. Leur périple sera fait de rencontres plus improbables les unes que les autres…

 

  • Dovlatov (Paradis Films) Un long d’Alexey German Jr qui a reçu l’ours d’argent de la meilleure contribution artistique à la Berlinale 2018.

U.R.S.S., 1971.
Six jours dans la vie de l’auteur Sergei Dovlatov, alors journaliste pour des magazines au service de la propagande du régime – mais qui rêve avant tout d’écrire un grand livre.
Six jours dans l’intimité d’un artiste brillant et caustique, qui se bat pour continuer à écrire avec intégrité malgré les persécutions d’une écrasante machine politique.
Six jours qui façonnent le destin d’un des plus grands écrivains russes du XXème siècle, qui fut capable de penser au-delà des limites imposées par le régime soviétique.

 

  • Thunder Road (Paname Distribution) Un long de Jim Cummings qui a reçu le SXSW feature film grand jury awards.

L’histoire de Jimmy Arnaud, un policier texan qui essaie tant bien que mal d’élever sa fille. Le portrait tragi-comique d’une figure d’une Amérique vacillante.

 

  • Le Temps Des Forêts (KMBO ~30 copies) Documentaire de François Xavier Drouet.

Symbole aux yeux des urbains d’une nature authentique, la forêt française vit une phase d’industrialisation sans précédent. Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit à vitesse accélérée le modèle agricole intensif. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, Le Temps des forêts propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d’aujourd’hui dessineront le paysage de demain.

 

  • Le Pape François Un Homme De Parole (Universal Pictures International France ~104 copies) Documentaire de Wim Wenders dont les meilleurs scores dans cette catégorie sont Buena Vista Social Club (740.3k), Pina (354.8k) et Le Sel De La Terre (354k).

Le 13 mars 2013, le Cardinal de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, devient le deux cent soixante sixième Souverain Pontife de l’Église Catholique. C’est le premier Pape originaire d’Amérique du Sud, le premier jésuite nommé Évêque à Rome, mais avant tout le premier chef de l’Église à avoir choisi le prénom de François d’Assise (1181-1226), un des saints catholiques les plus révérés, qui avait dédié sa vie à soulager les pauvres et éprouvait un profond amour pour la nature et toutes les créatures de la Terre qu’il considérait comme la mère suprême.
Le film, plus qu’une biographie ou un documentaire, est un voyage initiatique dans l’univers du Pape François qui s’articule autour de ses idées et de son message, afin de présenter son travail, aussi bien que les réformes et les réponses qu’il propose face à des questions aussi universelles que la mort, la justice sociale, l’immigration, l’écologie, l’inégalité de revenus, le matérialisme ou le rôle de la famille.

 

  • Le Grand Perdu (Les Découvertes Du Saint André ~1 copie) Un long d’Avénarius d’Ardronville.

Film métaphorique où un capitaine de navire, rentré sur ses terres, apprend que lors d’une cérémonie à la mairie, la médaille du meilleur citoyen de la ville a été accrochée à la poitrine d’un musicien médiocre de l’harmonie municipale. Fou de rage, il décide d’honorer un marginal, une sorte de « fou du village », dont les actes étranges et sympathiques méritent selon lui l’hommage de la cité. On observe ainsi la vie du « Grand Perdu ».

 

  • Le Quatuor A Cornes (Cinéma Public Films ~120 copies) Film d’animation de Benjamin Botella, Emmanuelle Gorgiard, Pascale Hecquet et Arnaud Demuynck.

Aglaé la pipelette, Rosine la tête en l’air, Clarisse la peureuse et Marguerite la coquette ne se contentent pas de regarder passer les trains. Ce petit troupeau de vaches vous entraine dans leurs aventures à travers ce programme de 3 courts meuhtrages plein de tendresse et d’humour !
« la clef des champs » – Benjamin Botella et Arnaud Demuynck (27 min)
Au cours d’un périple fantaisiste jusqu’au bord de la mer, quatre vaches vont découvrir la liberté dans le monde inconnu qui s’étend au-delà de leur pré. Cette odyssée riche en aventures, en rencontres burlesques, disputes, réconciliations et découvertes, confronte chacune à ce qui pouvait lui arriver de pire, et transforme le troupeau initial, trop lié par l’habitude, en une irréductible bande d’amies, solidaires et affranchies.
« Dorothy La Vagabonde »– Emmanuelle Gorgiard (8 min)
Rosine, Marguerite, Clarisse et Aglaé paissent tranquillement dans leur champ. Elles n’ont jamais eu l’occasion de partir à l’aventure et ne connaissent pas grand-chose du monde qui les entoure. Un beau matin de printemps, elles découvrent avec surprise une créature poilue dans leur prairie !
« Aglaë La Pipelette » Pascale Hecquet (7 min)
Aglaé est une pipelette qui aime par dessus-tout faire la conversation à ses petites camarades. L’ennui, c’est qu’elle oublie de leur laisser la parole…

 

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

 

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire