Cette semaine dans les salles

 

Guêpe, abeille mais point de documentaire animalier. Bons Choix et bonnes séances.

 

  • Ant-Man Et La Guêpe (The Walt Disney Company France) Nouveau long de Peyton Reed après American Girls (259.1k), Bye Bye Love (741.7k), La Rupture (439.8k), Yes Man (117.9k) et Ant-Man (1.76M). C’est la quatrième production Marvel à sortir cette année après Black Panther (3.68M), Avengers Infinity War (5.04M) et Deadpool 2 (2.57M).

Après les événements survenus dans Captain America : Civil War, Scott Lang a bien du mal à concilier sa vie de super-héros et ses responsabilités de père. Mais ses réflexions sur les conséquences de ses choix tournent court lorsque Hope van Dyne et le Dr Hank Pym lui confient une nouvelle mission urgente… Scott va devoir renfiler son costume et apprendre à se battre aux côtés de La Guêpe afin de faire la lumière sur des secrets enfouis de longue date…
WEEK-END SPECIAL
ARTICLE
CRITIQUE

 

  • Fleuve Noir (Mars Films) Nouveau long d’Eric Zonca après La Vie Rêvée Des Anges (1.45m), Le Petit Voleur (11.5k) et Julia (98.7k). Le réalisateur s’inspire du roman «une disparition inquiétante» de Dror Mishani.

Au sein de la famille Arnault, Dany, le fils aîné, disparaît. François Visconti, commandant de police usé par son métier, est mis sur l’affaire. L’homme part à la recherche de l’adolescent alors qu’il rechigne à s’occuper de son propre fils, Denis, seize ans, qui semble mêlé à un trafic de drogue. Yan Bellaile, professeur particulier de Dany, apprend la disparition de son ancien élève et propose ses services au commandant. Il s’intéresse de très près à l’enquête. De trop près peut-être…

 

  • Come As You Are (Condor Distribution ~120 copies) Un long de Desiree Akhavan adapté du roman «the miseducation of Cameron Post» d’Emily Danforth. Le film a remporté le grand prix du jury à Sundance 2018.

Pennsylvanie, 1993. Bienvenue à God’s Promise, établissement isolé au cœur des Rocheuses. Cameron, vient d’y poser ses valises. La voilà, comme ses camarades, livrée à Mme. Marsh qui s’est donnée pour mission de remettre ces âmes perdues dans le droit chemin. La faute de Cameron ? S’être laissée griser par ses sentiments naissants pour une autre fille, son amie Coley. Parmi les pensionnaires, il y a Mark l’introverti ou Jane la grande gueule. Tous partagent cette même fêlure, ce désir ardent de pouvoir aimer qui ils veulent. Si personne ne veut les accepter tels qu’ils sont, il leur faut agir…
AVANT-PREMIERE
CRITIQUE

 

  • Mon Tissu Préféré (Sophie Dulac Distribution) ~36 copies Premier long de Gaya Jiji avec Manal Issa vue dans Peur De Rien (40.2k) et Nocturama (64.5k).

Damas, mars 2011. La révolution commence à gronder. Nahla est une jeune femme de 25 ans, tiraillée entre son désir de liberté et l’espoir de quitter le pays grâce au mariage arrangé avec Samir, un Syrien expatrié aux États-Unis. Mais Samir lui préfère sa jeune soeur Myriam, plus docile. Nahla se rapproche alors de sa nouvelle voisine, Madame Jiji, qui vient d’arriver dans l’immeuble pour ouvrir une maison close.

 

  • Maya L’Abeille 2 Les Jeux Du Miel (Paramount Pictures France ~485 copies) Film d’animation d’Alexis Stadermann, Noel Cleary et Sergio Delfino. C’est le retour de la plus belle des abeilles après La Grande Aventure De Maya L’Abeille (1M).

Maya va enfin participer aux Grands Jeux du Miel ! L’enjeu est de taille : Maya doit absolument
gagner, sinon elle devra livrer tout le miel de sa ruche à l’Impératrice des abeilles !
Maya, Willy et leurs amis vont devoir se surpasser pour battre l’équipe de Violette, une adversaire aussi rusée et maligne que mauvaise joueuse !

 

  • Break (SND ~230 copies) Premier long de Marc Fouchard.

A la suite d’un grave accident, Lucie craint de voir se briser le rêve de sa vie : devenir danseuse. Elle quitte les beaux quartiers et part en banlieue à la recherche du père qu’elle n’a jamais connu.
La jeune femme y croise Vincent, un ex-danseur qui a étrangement sacrifié sa passion. Poussé par Malik, son complice de toujours, il accepte de la coacher et lui fait découvrir un nouveau style de danse, le break. Issus de deux mondes différents, Lucie et Vincent vont s’engager dans un duo passionné de danse et de sentiments.

 

  • Ma Reum (UGC Distribution) Deuxième long de Frédéric Quiring après Sales Gosses (658.4k).

Tout va pour le mieux dans la vie sans histoires de Fanny… jusqu’au jour où elle découvre que son fils chéri, Arthur, 9 ans, est le bouc émissaire de trois garçons de son école. Fanny ne laissera pas seul son fils face à ses petits bourreaux : elle va rendre à ces sales gosses la monnaie de leur pièce. Coups fourrés et pièges de cours de récré, désormais ce sera « oeil pour oeil et dent pour dent ».

 

  • Paul Sanchez Est Revenu (SBS Distribution) Nouveau long de Patricia Mazuy après Saint-Cyr (472.5k), Basse Normandie (4.2k) et Sport De Filles (86.9k).

Paul Sanchez, criminel disparu depuis dix ans, a été aperçu à la gare des Arcs sur Argens. A la gendarmerie, on n’y croit pas, sauf peut-être la jeune Marion…

 

  • The Guilty (ARP Sélection) Un long de Gustav Möller qui a reçu le prix de la critique au festival international du film policier de Beaune 2018.

Une femme, victime d’un kidnapping, contacte les urgences de la police. La ligne est coupée brutalement. Pour la retrouver, le policier qui a reçu l’appel ne peut compter que sur son intuition, son imagination et son téléphone.
CRITIQUE

 

  • Penché Dans Le Vent (Eurozoom ~19 copies) Nouveau documentaire de Thomas Riedelsheimer après Rivers And Tides (12.6k).

Andy Goldsworthy est un artiste mondialement reconnu pour son travail éphémère et permanent avec la nature, le LAND ART. Il y a 16 ans, de sa rencontre avec le réalisateur Thomas Riedelsheimer est né le succès mondial RIVERS AND TIDES.  Entre 2013 et 2016, les deux hommes sont repartis à l’aventure. On découvre comment Andy Goldsworthy s’introduit lui même dans ses œuvres, comment son travail devient à la fois plus fragile et plus personnel, plus sévère et plus difficile, incorporant des machineries massives et des équipes importantes sur de plus gros projets. PENCHÉ DANS LE VENT est un voyage créatif qui nous mène d’Edimbourg à la réserve d’Ibitipoca au Brésil, du sud de la France à la Nouvelle-Angleterre.

 

  • Le Père D’Italia (Paris Black Films ~30 copies) Un long de Fabio Mollo.

Paolo est un jeune homme homosexuel solitaire et introverti qui travaille comme vendeur dans un magasin de Turin. Ce dernier vient de rompre avec son petit ami qui voulait se marier et fonder une famille. Un soir, Mia, une jeune femme enceinte de 6 mois, s’évanouit dans ses bras. Paolo va l’aider et l’héberger chez lui.

  • Dhadak (Aanna Films) Film indien de Shashank Khaitan.

Certaines histoires d’amour n’ont pas de mots. Que des battements de cœur. Que ça.

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire