Cette semaine dans les salles

Février touche à sa fin. Cette semaine le nouveau Dany Boon sera dans la plupart des salles mais certains films, sortant plus confidentiellement valent aussi le coup. Bon choix et bonnes séances.

  • La Ch’tite Famille (Pathé Distribution ~864 copies) Sixième long de Dany Boon après La Maison Du Bonheur (1.14M), Bienvenue Chez Les Ch’tis (20.43M), Rien A Déclarer (8.13M), Supercondriaque (5.26M) et Raid Dingue (4.57M).

Valentin D. et Constance Brandt, un couple d’architectes designers en vogue préparent le vernissage de leur rétrospective au Palais de Tokyo. Mais ce que personne ne sait, c’est que pour s’intégrer au monde du design et du luxe parisien, Valentin a menti sur ses origines prolétaires et ch’tis. Alors, quand sa mère, son frère et sa belle-sœur débarquent par surprise au Palais de Tokyo, le jour du vernissage, la rencontre des deux mondes est fracassante. D’autant plus que Valentin, suite à un accident, va perdre la mémoire et se retrouver 20 ans en arrière, plus ch’ti que jamais !

 

  • Lady Bird (Universal Pictures International France) Premier long de Greta Gerwig à sortir. Le film a reçu le golden globe de la meilleure comédie ou comédie musicale et le golden globe de la meilleure actrice dans une comédie ou comédie musicale pour Saoirse Ronan.

Été 1983. Elio Perlman, 17 ans, passe ses vacances dans la villa du XVIIe siècle que possède sa famille en Italie, à jouer de la musique classique, à lire et à flirter avec son amie Marzia. Son père, éminent professeur spécialiste de la culture gréco-romaine, et sa mère, traductrice, lui ont donné une excellente éducation, et il est proche de ses parents. Sa sophistication et ses talents intellectuels font d’Elio un jeune homme mûr pour son âge, mais il conserve aussi une certaine innocence, en particulier pour ce qui touche à l’amour. Un jour, Oliver, un séduisant Américain qui prépare son doctorat, vient travailler auprès du père d’Elio. Elio et Oliver vont bientôt découvrir l’éveil du désir, au cours d’un été ensoleillé dans la campagne italienne qui changera leur vie à jamais.
CRITIQUE 1
CRITIQUE 2

 

  • Call Me By Your Name (Sony Pictures Releasing France) Nouveau long de Luca Guadagnino après Melissa P. 15 Ans (12.1k), Amore (149.3k) et A Bigger Splash (28.6k). Le film est adapté du roman éponyme d’Andre Aciman.

Été 1983. Elio Perlman, 17 ans, passe ses vacances dans la villa du XVIIe siècle que possède sa famille en Italie, à jouer de la musique classique, à lire et à flirter avec son amie Marzia. Son père, éminent professeur spécialiste de la culture gréco-romaine, et sa mère, traductrice, lui ont donné une excellente éducation, et il est proche de ses parents. Sa sophistication et ses talents intellectuels font d’Elio un jeune homme mûr pour son âge, mais il conserve aussi une certaine innocence, en particulier pour ce qui touche à l’amour. Un jour, Oliver, un séduisant Américain qui prépare son doctorat, vient travailler auprès du père d’Elio. Elio et Oliver vont bientôt découvrir l’éveil du désir, au cours d’un été ensoleillé dans la campagne italienne qui changera leur vie à jamais.
CRITIQUE

 

  • Les Garçons Sauvages (UFO Distribution ~30 copies) Un long de Bertrand Mandico.

Début du vingtième siècle, cinq adolescents de bonne famille épris de liberté commettent un crime sauvage.  Ils sont repris en main par le Capitaine, le temps d’une croisière répressive sur un voilier. Les garçons se mutinent. Ils échouent sur une île sauvage où se mêlent plaisir et végétation luxuriante. La métamorphose peut commencer…
CRITIQUE

 

  • L’Amour Des Hommes (Epicentre Films ~24 copies) Nouveau long de Mehdi Ben Attia après La Vie Privée (0.4k), Le Fil (15.6k) et Je Ne Suis Pas Mort (12.2k).

Tunis, aujourd’hui. Amel est une jeune photographe. Quand elle perd son mari, sa vie bascule. Encouragée par son beau-père, elle reprend goût à la vie en photographiant des garçons de la rue. Sans craindre d’être scandaleuse, elle fait le choix de regarder les hommes comme les hommes regardent les femmes.

 

  • La Fête Est Finie (Pyramide Distribution ~69 copies) Premier long de Marie Garel Weiss primé au festival international des jeunes réalisateurs de Saint-Jean-de-Luz : chistera de la meilleure interprétation féminine pour Clémence Boisnard et Zita Hanrot et chistera du public.

La Fête Est Finie, c’est l’histoire d’une renaissance, celle de Céleste et Sihem. Arrivées le même jour dans un centre de désintoxication, elles vont sceller une amitié indestructible. Celle-ci sera autant une force qu’un obstacle lorsque, virées du centre, elles se retrouvent livrées à elles-mêmes, à l’épreuve du monde réel et de ses tentations. Le vrai combat commence alors, celui de l’abstinence et de la liberté, celui vers la vie.
CRITIQUE

 

  • Hurricane (SND ~273 copies) Nouveau long de Rob Cohen dont les meilleurs scores sont La Momie La Tombe De L’Empereur Dragon (1.55M), Daylight (1.31M), XXX (1.29M), Fast And Furious (1.07M) et qui reste sur Un Voisin Trop Parfait (63.3k).

Profitant du plus gros ouragan ayant jamais touché les Etats-Unis, une équipe de braqueurs d’élite infiltre la plus grande réserve de billets des États-Unis. Leur objectif : un braquage exceptionnel de 600 millions de dollars. Dans la ville désertée, Casey, une des convoyeuses de fond, et Will, un météorologiste de génie, vont devoir unir leurs forces en utilisant les connaissances de Will pour survivre au milieu de cette « tempête du siècle » et empêcher ces voleurs impitoyables de parvenir à leurs fins.

 

  • Gangsta (Apollo Films ~110 copies) Un long e Bilall Fallah et Adil El Arbi.

Anvers. Quatre amis d’enfance, fan de Scarface et petits dealers se rêvent en futurs parrains du crime organisé. Mais leur légende se transforme en cauchemar quand ils volent un chargement de cocaïne, déclenchant la guerre avec un baron de la drogue à Amsterdam et les cartels colombiens.

 

  • Jésus L’Enquête (Saje Distribution ~58 copies) Un long de Jon Gunn adapté du livre the case for christ de Lee Strobel.

Lee Strobel, journaliste d’investigation au Chicago Tribune et athée revendiqué, est confronté à la soudaine conversion de son épouse au christianisme. Afin de sauver son couple, il se met à enquêter sur la figure du Christ, avec l’ambition de prouver que celui-ci n’est jamais ressuscité…

 

  • Trait De Vie (Vraivrai Films ~20 copies) Documentaire de Sophie Arlot et Fabien Rabin.

Manu, Lucie, Philippe, Amandine et Martial ont l’image de paysans et paysannes « hors du temps », de fous, de doux rêveurs. Pourtant c’est dans la recherche d’un bienêtre que ces débardeurs, maraîchers ou même céréaliers travaillent avec des animaux de trait. Leurs histoires croisées montrent que la pratique de la traction animale s’organise et se réinvente dans un pays où l’agriculture est des plus mécanisée.

 

  • Citadel Première Mondiale (Filigranowa ~4 copies) Documentaire de Alastair Lee.

L’Alaska est une terre d’extrêmes. Là bas, les ours sont plus gros et les avalanches plus grandes. Dans cette région polaire aux conditions météorologiques effroyables s’élève une chaîne de montagnes verticales et glacées, les Neacolas. L’une de ces montagnes, réputée imprenable, a reçu le nom de « Citadel ». Deux alpinistes, Matt Helliker et Jon Bracey, vont néanmoins décider de tenter une voie qui n’a jamais été gravie par aucun alpiniste. Le cinéaste Alastair Lee, en utilisant les technologies de tournage les plus innovantes, plonge le spectateur en immersion au cœur d’une fantastique aventure humaine et d’un exploit hors du commun dans un film spectaculaire qui nous amène au bout du monde. « Citadel, Première Mondiale », servi par des images à couper le souffle, est l’un des films de montagne les plus primés dans les festivals internationaux.

 

  • André Villers Une Vie En Images (Les Découvertes Du Saint André ~1 copie)Documentaire de Marketa Tomanova.

Film documentaire qui rend hommage au photographe et plasticien André Villers (1930-2016) qui a rencontré et photographié les plus grands artistes de la seconde moitié du 20e siècle, notamment Picasso, Brassaï, Dali, Chagall, Miro, Léger, Fellini, Prévert, Le Corbusier et beaucoup d’autres. Il a également travaillé avec Picasso sur l’album de découpages “Diurnes” paru en 1962 accompagné de textes poétiques de Prévert.

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :