Cette semaine dans les salles

Une semaine où les étoiles devraient scintiller. Bon choix et bonnes séances.

  • Star Wars Les Derniers Jedi (The Walt Disney Company France ~1027 copies) Nouvel opus de la saga après La Guerre Des Etoiles(8.2M), L’Empire Contre Attaque (5.2M), Le Retour Du Jedi (5.2M), La Menace Fantôme (7.9M), L’attaque Des Clones (5.7M), La Revanche Des Sith (7.2M), Le Réveil De La Force (10.5M) et Rogue One A Star Wars Story (5.07M). Cette fois-ci, c’est Rian Johnson qui réalise, on lui doit Brick (24.5k), Une Arnaque Presque Parfaite (39.5k) et Looper (883.8k).

Les héros du Réveil de la force rejoignent les figures légendaires de la galaxie dans une aventure épique qui révèle des secrets ancestraux sur la Force et entraîne de surprenantes révélations sur le passé…
CRITIQUE

 

  • La Deuxième Etoile (Mars Films ~436 copies) Nouveau long de Lucien Jean Baptiste aprèsLa Première Etoile (1.64M), Il A Déjà Tes Yeux (1.39M), 30° Couleur (138.8k) et Dieumerci (122.9k).

Jean-Gabriel a décidé d’emmener toute sa petite famille passer les fêtes à la montagne pour Noël. Et cette fois, tout devrait bien se passer. C’est sans compter sur sa mère qui débarque des Antilles, ses enfants qui n’ont pas envie de partir, Jojo qui lui confie son Hummer et sa femme qui lui annonce qu’elle doit s’occuper de son père qu’elle n’a pas revu depuis qu’elle a fait le choix d’épouser Jean-Gabriel. Mais pour Jean-Gabriel, la famille c’est sacré et Noël aussi !

 

  • Le Crime De L’Orient Express (Twentieth Century Fox France) Nouveau long de Kenneth Branagh dont les meilleurs scores sont Cendrillon (1.72M), Thor (1.71M), Frankenstein (1.17M), Beaucoup De Bruit Pour Rien (930.5k) et Peter’s Friends (557.5k). Le réalisateur nous offre une nouvelle adaptation du roman d’Agatha Christie après celle de Sydney Lumet (549k).

Le luxe et le calme d’un voyage en Orient Express est soudainement bouleversé par un meurtre. Les 13 passagers sont tous suspects et le fameux détective Hercule Poirot se lance dans une course contre la montre pour identifier l’assassin, avant qu’il ne frappe à nouveau. D’après le célèbre roman d’Agatha Christie.
AVANT-PREMIERE
CRITIQUE

 

  • Girls Trip (Universal Pictures International France ~125 copies) Premier long de Malcom D.Lee a réellement sortir en France puisque Scary Movie 5 et Opération Funky sont sortis directement en vidéo.

Ryan Pierce, auteure à succès de livres de développement personnel, invite ses trois meilleures amies de l’université – Dina, Lisa et Sasha – qu’elle n’a pas revues depuis plusieurs années, au festival Essence, organisé tous les ans à la Nouvelle-Orléans pour célébrer la diversité et la créativité afro-américaines. Alliances et discordes sont réactivées, le côté sauvage de chacune se réveille et la solidarité féminine est ressuscitée, le tout sous un flot d’alcool, de musique, de soirées, de grabuge et de flirts à en faire pâlir la ville de tous les vices.

 

  • Soleil Battant (Alfama Films ~35 copies) Premier long des sœurs Laperrousaz, Clara et Laura.

Pour les vacances, Gabriel et Iris retournent dans une maison de famille au Portugal avec leurs filles Emma et Zoé, d’irrésistibles jumelles de 6 ans. Au cœur d’un paysage solaire, des baignades et des rires des petites, le passé du couple se réveille. Emma est dépassée par un secret trop grand pour elle, qu’elle n’a pas le droit de partager avec sa jumelle.

 

  • Drôles De Petites Bêtes (Gebeka Films ~300 copies) Long d’animation d’Arnaud Bouron et Antoon Krings adapté de la collection d’albums de jeunesse éponyme d’Antoon Krings.

Lorsqu’Apollon, un grillon baladin au grand cœur, arrive au village des petites bêtes, il ne tarde pas à perturber la vie du Royaume tout entier… Piégé par la cousine de la Reine Marguerite, la jalouse et diabolique Huguette, Apollon est accusé d’avoir enlevé la souveraine, semant la panique dans la ruche… Marguerite est en réalité captive des Nuisibles, complices d’Huguette qui en profite pour s’emparer du trône ! Apollon le Grillon, aidé de Mireille l’Abeille, Loulou le Pou et ses nouveaux amis, se lance alors dans une périlleuse mission de sauvetage.…

 

  • Maria By Callas (Haut Et Court ~75 copies) Quarante ans après la disparition de Maria Callas, Tom Wolf dresse un portrait intime de la cantatrice grecque.

« Il y a deux personnes en moi, Maria et La Callas… » 
Artiste en quête d’absolu devenue icône planétaire, femme amoureuse au destin hors du commun,  Maria by Callas est le récit d’une vie exceptionnelle à la première personne. Callas dévoile Maria, et révèle une personnalité aussi enflammée que vulnérable. Un moment d’intimité auprès d’une légende et toute l’émotion de cette voix unique au monde.

 

  • Lucky (KMBO ~35 copies) Premier long de John Carroll Lynch.

Lucky est un vieux cow-boy solitaire. Il fume, fait des mots croisés et déambule dans une petite ville perdue au milieu du désert. Il passe ses journées à refaire le monde avec les habitants du coin. Il se rebelle contre tout et surtout contre le temps qui passe. Ses 90 ans passés l’entraînent dans une véritable quête spirituelle et poétique.

 

  • Mariana (Nour Films ~35 copies) Nouveau long de Marcela Said après les sorties confidentielles d’El Mocito (0.06k) et L’Eté Des Poissons Volants (1.8k). Le film a obtenu le prix du jury au festival de Biarritz cinémas et cultures d’Amérique Latine 2017.

Mariana, une quadragénaire issue de la haute bourgeoisie chilienne s’efforce d’échapper au rôle que son père, puis son mari, ont toujours défini pour elle. Elle éprouve une étrange attirance pour Juan, son professeur d’équitation de 60 ans, ex-colonel suspecté d’exactions pendant la dictature. Mais cette liaison ébranle les murs invisibles qui protègent sa famille du passé. Jusqu’où Mariana, curieuse, insolente et imprévisible sera-t-elle capable d’aller ?

 

  • L’Intrusa (Capricci Films / Les Bookmakers) Nouveau long de Leonardo Di Costanzo après L’Intervallo (6.9k) et Les Ponts De Sarajevo (1.3k).

Naples. Aujourd’hui. Giovanna, travailleuse sociale combative de 60 ans, fait face à une criminalité omniprésente. Elle gère un centre qui s’occupe d’enfants défavorisés et offre ainsi une alternative à la domination mafieuse de la ville. Un jour, l’épouse d’un criminel impitoyable de la Camorra, la jeune Maria, en fuite avec ses deux enfants, se réfugie dans ce centre. Lorsqu’elle lui demande sa protection, Giovanna se retrouve confrontée, telle une Antigone moderne, à un dilemme moral qui menace de détruire son travail et sa vie.

 

  • Closet Monster (Optimale Distribution ~1 copie) Premier long de Stephen Dunn qui a reçu le prix du meilleur film canadien au TIFF de Toronto 2015.

Jeune garçon solitaire et créatif, Oscar est témoin d’un meurtre à caractère homophobe dans le cimetière de la petite bourgade où il vit. Les années passent et il grandit dans le souvenir de cette expérience traumatisante et un sentiment d’abandon généré par le départ de sa mère et une relation tendue avec son père.
Grâce à son imagination Oscar parvient peu à peu à faire face à ses démons. Il déniche un premier emploi dans une quincaillerie où il fait la connaissance de Wilder, un garçon de son âge libre et rebelle. Les deux adolescents se lient d’amitié, mais les sentiments d’Oscar pour Wilder deviennent ambigus.
CRITIQUE

 

  • Les Bienheureux (Bac Films ~23 copies) Un long de Sofia Djama qui a obtenu le prix du jury étudiant de la première œuvre et la mention du grand jury au 39° Cinémed festival méditerranéen de Montpellier et le prix orizzonti de la meilleure actrice à la Mostra de Venise 2017.

Alger, quelques années après la guerre civile. Amal et Samir ont décidé de fêter leur vingtième anniversaire de mariage au restaurant. Pendant leur trajet, tous deux évoquent leur Algérie : Amal, à travers la perte des illusions, Samir par la nécessité de s’en accommoder. Au même moment, Fahim, leur fils, et ses amis, Feriel et Reda, errent dans une Alger qui se referme peu à peu sur elle-même.

 

  • La Fiancée Du Désert (Memento Films Distribution ~40 copies) Un long de Cecilia Atán et Valeria Pivato.

Teresa, 54 ans, a toujours travaillé au service de la même famille jusqu’au jour où elle est contrainte d’accepter une place loin de Buenos Aires. Elle entame alors un voyage à travers l’immensité du désert argentin, et ce qui semblait être le bout du chemin va s’avérer le début d’une nouvelle vie.

 

  • L’Usine De Rien (Meteore Films ~25 copies) Un long de Pedro Pinho.

Une nuit, des travailleurs surprennent la  direction en train de vider leur usine de ses machines. Ils comprennent qu’elle est en cours de démantèlement et qu’ils vont bientôt être licenciés. Pour empêcher la délocalisation de la production, ils décident d’occuper les lieux. À leur grande surprise, la direction se volatilise laissant au collectif toute la place pour imaginer de nouvelles façons de travailler dans un système où la crise est devenue le modèle de gouvernement dominant.

 

  • Pour Quelques Barres De Chocolat (Alea Films) Documentaire de Vanessa Gauthier sur le quotidien d’enfants diabétiques.

Le temps d’une colonie de vacances, Vanessa Gauthier part avec des enfants atteints d’une drôle de maladie in­visible… le diabète. Quinze jours pour saisir le quotidien et les mots de ces enfants, pour cerner la dualité du ‘’être’’ / ‘’être diabétique’’. Elle-même avait 7 ans quand le diabète s’est invité dans sa vie. Lorsqu’on a tout à apprendre et comprendre. Ce documentaire raconte ce voyage initiatique, évoque une perte de l’innocence et l’histoire d’un apprentissage collectif.

 

  • Enseignez A Vivre Edgar Morin Et L’Education Innovante (JHR Films) Nouveau documentaire d’Abraham Segal après Enquête Sur Abraham (5.8k), Le Mystère Paul (18.6k) et Quand Sisyphe Se Révolte (0.6k).

Comment faire en sorte que pédagogie rime avec plaisir de transmettre ? Comment des jeunes exclus du système éducatif, des « décrocheurs », peuvent-ils devenir des êtres créatifs, désireux d’apprendre ? Comment un lycée ou un collège peut-il constituer un lieu où liberté se conjugue avec responsabilité, où l’acquisition de savoirs va de pair avec l’apprentissage de la vie en société ? Edgar Morin et le réalisateur Abraham Ségal trouvent des réponses concrètes en découvrant des expériences vivifiantes, en allant au contact des élèves et des équipes éducatives. Enseignez à vivre ! met en perspective les idées d’Edgar Morin sur une autre éducation possible et des pratiques innovantes dans cinq établissements publics : la créativité et la vitalité des jeunes font écho à la pensée complexe et généreuse du philosophe.

 

Synopsis © Distributeurs & Allociné

Be the first to comment

Laissez nous un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :